navigation.


 
 every scar will build my home. (njall)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t118-every-scar-will-build-my-


Njall Strøm
Conseiller du Jarl.

behind the shield.
POSTS : 1548
SEPTIMS : 3139
ARRIVAL : 16/08/2016
IDENTITY : datnavy. (sarah)
FACECLAIM : charlie hunnam + winter soldier ♥/montclaire.

AGE : trente-quatre hivers glacées enserrant ton cœur.
STATUT CIVIL : volage, palpitant libre et sans attache, solitude amère.
METIER : jadis combattant à la svart, tu es revenu dans les froides contrées d'isenseg pour y conseiller ta demi-soeur devenue jarl.
LOCALISATION : isenseg, aux côtés de jarl silke.

INVENTAIRE : joker n°1.


READY FOR THE FIGHT AND FATE.


NJALLOU LE NARVAL.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: every scar will build my home. (njall)   - Mar 21 Fév - 14:17




njall strøm.
the white winds blow

ÂGE, LIEU DE NAISSANCE. ≈ Trente-quatre hivers écoulés dans les contrées glacées d'un village enneigé. Isenseg pour dernier refuge, né au creux des doigts gelés, tu mourras sans doute sur ces terres givrées et oubliées. LIEU DE RÉSIDENCE. ≈ Après avoir erré des années sur les chemins, t'as fini par retrouver celui de ton unique foyer. Le lit de glace te tend les bras, et avec lui les contrés verglacées que t'as finalement toujours aimées. PROFESSION. ≈ Les portes de la Svart Brotherhood à peine poussées, le valeureux soldat devenu guerrier après tant d'années rebrousse chemin pour s'en retourner auprès de sa demi-sœur devenue Jarl d'Isenseg durant cette longue absence. Toi qui rêvais d'aventures tu te retrouves enchaîné à ce trône de glace, prisonnier d'un rôle de conseiller qui ne te convient guère. STATUT FAMILIAL. ≈ Fils illégitime d'un riche maître d'Isenseg ayant profité des formes voluptueuses d'une servante silencieuse, t'es qu'un de ces sales rejetons odieux qu'on préférerait cacher pour ne guère ternir les riches apparats d'une famille trop pourrie. Il n'y a que Silke, autre gamine illégitime du même père, qui puisse comprendre cette douleur amère d'être rejeté par ces frères, avec qui vous partagiez pourtant le même sang. Quant à ta mère, elle s'est éteinte depuis trop longtemps désormais. SITUATION MATRIMONIALE. ≈ Cœur volage et figé par les neiges éternelles, tu ne sais plus aimer, tu ne sais plus chérir ces courbes délicieuses, profitant seulement de ces instants de chaire quand le besoin s'en ressent. Autrement tu n'es fidèle qu'à ton épée, guère désireux de t'acoquiner d'une épouse, d'autant plus depuis que la seule affection que tu portais t'a été arrachée, te laissant abandonné aux portes de l'hiver. RANG HIÉRARCHIQUE DANS LE PEUPLE VIKING. ≈ Affublé d'un rôle qui ne te sied guère, tu as été honoré du titre de conseiller du Jarl par ta propre demi-sœur. Tu n'en restes pas moins un simple mortel, homme libre pourtant enchaîné à ces responsabilité, alors que tu préférerais courir le monde tel le bon guerrier que tu es. MANIEMENT DES ARMES. ≈ La lame prolonge ton bras, et tu possèdes cette aisance naturelle à fracasser l'air du fer rutilant. Avant même de pénétrer dans les arènes de la Svart, tu savais manier l'épée. En revanche, tu exècres porter la hache, bien moins maniable que ton arme, que tu as nommée Fjôrsváfi (the life taker). DISTINCTION PHYSIQUE. ≈ Les plaies s'étendent dans toute la longueur de tes paumes, déchirant la peau là où autrefois la lame avait tranché les chaires. Loin d'être une blessure de guerre, tu te souviens de ces marques de combat comme d'un aguerrissement, et alors que la douleur, cuisante, te déformait le visage, tu serrais les dents pour ne laisser échapper aucune plainte d'entre tes lippes. Punition odieuse d'un crime de gosse, tu préfères désormais balayer ce vieux souvenir dans les recoins d'un passé brumeux, jurant à qui voulait l'entendre qu'il s'agissait d'une énième cicatrice de combat. CARACTÈRE. ≈ Méfiant - rancunier - buté - déterminé - sensible - bagarreur - ambitieux - impulsif - hypocrite - jaloux - charismatique - froid - distant - manipulateur.


SARAH, DATNAVY.

ÂGE. ≈ vingt-et-un ans. FUSEAU HORAIRE. ≈ utc +1, la france quoi. MULTICOMPTES. ≈ pas encore, ça ne saurait tarder. COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? ≈ sous mon lit. TON AVIS ? ≈ aussi laid que l’œil borgne d'arne. AUTORISES-TU LA MORT DE TON PERSONNAGE ? ≈ j'autorise les dés à faire mourir mon personnage/j'autorise le staff à ajouter mon personnage au registre des morts si je venais à quitter le forum/je ne veux pas que mon personnage meure. AVATAR. ≈ charlie hunnam. CRÉDITS. ≈ STARFIRE, tumblr. AUTRE CHOSE ? ≈ I love you


VALHALLA'S DOORS.
QUELLE EST TA POSITION PAR RAPPORT À TON JARL ET TON ROI ? ≈ Tu n'as que trop connu ces jarlar suintant d'ambition, au point de délaisser ce peuple qu'ils prétendaient protéger - tu n'as que trop supporté les frasques de ces hommes, privilégiant leur propre gloire que la prospérité d'un village en perdition. La mort a frappé Isenseg, et aura-t-il fallu qu'elle emporte l'un d'eux pour qu'enfin la paix soit, si tangible soit-elle, rétablie dans les contrées glacées. Silke est un soulagement, une bouffée d'air frais alors qu'il était devenu irrespirable, un vent de renouveau pour ce village qui se mourrait doucement, gangrené par la maladie et la famine. Tu es rentré pour elle, pour cette seule famille encore en vie, pour ce dernier regain d'espoir. Quant au roi, bien que tu aies offert ton épée à ses services, au temps des raids, tu ne préfères te prononcer sur cet homme dépensier et lâche, qui mènera, selon toi, le royaume une nouvelle fois à sa perte, alors que la paix avait été si difficile à instaurer.

EN QUOI FAIS-TU HONNEUR AUX DIEUX EN ÉTANT VIKING ? AS-TU EU À FAIRE DES SACRIFICES EN LEUR NOM ? ≈ Les dieux sont miséricordieux, et tout ce qui t'a été pris t'a été redonné sous une autre forme. Déjà enfant, ta mère t'avait inculqué quelques petits rituels, qu''aujourd'hui encore tu mets en pratique pour remercier leur générosité ou quémander leur pardon. Tu ne saisis pas toujours le sens des signes qu'ils t'envoient, et de ce destin qu'ils t'ont tracé, pourtant t'efforces-tu de le suivre avec respect, quand bien même tu serais déçu par leur jugement. Les dieux ont mis sur ta route des obstacles qu'il ne t'effraie pas de surmonter.

QUEL DESTIN PENSES-TU QUE LES DIEUX ONT CHOISI POUR TOI ? QUELLE EST TA PLUS GRANDE CRAINTE QUANT À TON AVENIR ? ≈ T'aurais aimé pouvoir dire que les dieux prévoyaient pour toi une vie d'aventures et de victoires, de combat et de sang. Mais te voilà rentré à Isenseg, désormais enchaîné à ce trône sur lequel tu te dois de veiller, pour l'amour de ta soeur. Ce destin ne t'enchante guère, toi qui rêvais seulement de pouvoir festoyer au Valhalla tu ne seras que l'esclave d'un pouvoir qui ne sera jamais tient. Et nulle volvä n'est capable de prédire ce futur entouré de brume, car seule l'obscurité semble t'accueillir au bout du chemin. Et tu crains alors de mourir inconnu, alors que tu aurais tout fait pour graver ton nom dans la roche.
BEHIND THE SHIELD.
(enfant maudit.) Fruit d'une union interdite entre un maître arrogant profitant des courbes délicieuses d'une de ses servantes, abusant de son silence et de sa soumission, tu n'es qu'un parasite, l'enfant bâtard, l'être indésiré portant un nom trop riche. Malgré tout l'amour que te porte cette mère murée dans son mutisme, tu te sens rejeté par ce père odieux, subissant le dégoût de sa première femme et le mépris de ses frères, pourtant de même chaire et de même sang. Si l'on t'autorise à porter le nom des Strøm, ce n'est que pour laver cette honte poisseuse dont s'est affublé un homme aux désirs de chair trop ardents. (hiver immortel.) Les glaces d'Isenseg n'ont jamais quitté ton cœur - né dans l'étreinte gelée des neiges éternelles de Mount Bertha, tu te souviens de cette enfance à courir entre les flocons, qui te tombent telles des paillettes divines sur les cils, pour échapper à cette misérable vie qui t'attend dans la chaleur d'un foyer que tu exècres. (liens du sang.) Délicatesse d'un crystal de roche pur, né d'une nouvelle union punissable et honteuse. Si vous partagez le même père, chacun de vous s'est vu sortir des entrailles d'une mère différente - pourtant, cela n'a jamais en rien affaibli cette sensation d'appartenance au même clan que tu ressentais, alors petit, en présence de Silke. Lueur faiblarde mais ô combien réconfortante dans la noirceur de cette famille gangrenée jusqu'à la moelle, tu retrouvais alors en cette petite fille ces liens de sang que tu ne parvenais à déceler chez les autres enfants Strøm. (treizième année) L'enfance s'écoule, et ton innocence s'envole alors que tu prêtes serment à ce jarl que tu ne parviens guère à te représenter comme votre chef de clan. Silke est éloignée de la demeure, destinée à servir tel que votre rang de bâtards lui impose, tandis que votre père essaye tant bien que mal de réprimer tes ardeurs de rébellion en t'envoyant à l'apprentissage à la scierie. (l'appel du fer) Si tu empruntes bien, à chaque aube que les Dieux t'offrent, le chemin descendant le long des monts escarpés, tu ne pénètres pourtant guère à Rivebois. Le couvert des forêts de pins te prodigue refuse, et tu dégaines alors cette fine lame que tu as dérobée à l'insu de son propriétaire - les écorces gelées font guise d'adversaire, alors que de ta poigne chétive tu fends l'air de ton vieux poignard, prémices de cette fureur guerrière que te pousseront à fuir les vallées enneigées. (la punition) Vient trop vite cet instant où ta mascarade s'effrite, où ton mensonge éhonté est dévoilé, revenu aux ouïes de cet odieux paternel qui dénonce sans remord ce crime de gosse que tu as commis. Sous le regard des Dieux justice est rendue, et l'on rougit la blanche place d'argent de ton essence vermeille, les paumes tailladées par cette même lame dont tu t'étais emparé. Cette nuit là, et les six autres nuits qui suivirent, tu te glisses entre tes couches, l'estomac grondant et la douleur cuisante de l'humiliation te brûlant la peau. (le supplice) Tes paumes se sont blanchies sous l'affront, et muselé depuis tant d'années, tu te traînes à la scierie, sombre et amer. Le travail du bois ne t'apporte guère de satisfaction, et si tu participes à la conception de ces bateaux prodigieux, ce n'est que pour mieux songer à embarquer sur l'un d'eux. L'utopie est brûlante, elle te ronge les côtes - et chaque nuit, alors que tu peines à trouver sommeil, tu échafaudes alors mille tactiques pour t'effacer sans bruit, te glisser dans l'obscurité sans jamais te retourner. (le départ) Isenseg se meurt, la faim et la maladie creusant son lit sous les toits enneigés. Et alors que le Jarl se pare d'une nouvelle épouse, cueillant ce bourgeon éclot, fleur fragile et somptueuse qu'est devenue Silke, le temps de tracer ton propre chemin devient plus pressant que jamais. Alors tu te dérobes à ce père malveillant, à cette mère esseulée, à cette sœur arrachée, t'évadant dans la nuit avec Nótt et Delling pour seuls témoins, ne te retournant pas même lorsque les dernières lueurs du village s'éteignent dans ton dos, priant seulement que l'on te pardonnerait d'avoir fui sans honte. (la naissance du guerrier) Liberté recouvrée, tu t'élances sur les sentiers sans réellement savoir ce que tu te ferais. La volvä t'ayant prédit de grandes responsabilité, c'est le cœur vaillant que tu pars à la rencontre de ta destinée. Faisant d'abord crochet par la royale capitale, tu y apprends qu'un village pittoresque plus à l'Ouest se vante de former les meilleurs guerriers de la région - aussi, plusieurs semaines après avoir quitté tes monts gelés, tu poses pied à Skogkatt, ton orgueil au creux de la main, frappant aussitôt aux lourdes portes de la Svart Brotherhood, à laquelle tu offriras quatre années de ta pitoyable existence. (vent sauvage) Elle tourbillonne telle une bourrasque, la belle, pointant ses flèches droit sur ton cœur alors que tu retiens ton souffle derrière tes lippes. Et comme si Freyja était soudainement apparue dans une seconde trop longue, vos regards s'étant croisés furtivement, tu savais déjà que tu étais tombé éperdument amoureux de cette chasseresse à la chevelure flamboyante. Nulle autre femme n'avait d'égale la beauté d'Hemma, gamine sauvage et animée par les mêmes rêves de grandeur et d'aventure que toi. Passion dévorante, amour ensorcelant, vous étiez prêts à unir vos deux vies sous le regard des dieux, et tu l'aurais emmené avec toi sur ces sentiers que tu mourais d'envie d'arpenter. (l'oiseau envolé) Et ton coeur qui s'éteint aussi vite qu'il s'était enflammé. Cette passion si brûlante ne laisse que poussière de ton palpitant déchiré, alors que la belle se détourne de toi pour se parer d'un meilleur parti que le tien. Le fils bâtard ne seyait guère à ses besoins égoïstes et avares, te maudissant d'avoir omis cette vérité que n'avait pourtant aucune valeur à tes prunelles désabusées. Alors tu la laisse partir sans frémir, la belle Hemma, murant ton cœur dans l'hiver éternel alors que tu te faisais une nouvelle fois rejeter. (sur les chemins) Quatre années écoulées et Hemma à peine envolée, plus rien ne te retient à Skogkatt si ce n'est cette amère déception. Aussi à peine te pares-tu de l'acier des guerriers, fermant les portes de la Svart derrière toi, que tu t'élances sur les chemins, esseulé et avide de nouveauté. Des années durant tu mettras tes talents au service des plus grands, allant même jusqu'à engager ton épée dans les désirs d'expansion de Sa Majesté. Pillages et effusions de sang, la lame rutile et scintille et enfin te sens-tu vivant, à mettre en péril ta pauvre vie pour le bon vouloir des Dieux. (fourberie des nornes) Les Dieux donnent autant qu'ils prennent, et c'est entre deux étés que ta mère t'est arrachée. Décimé par la maladie qui gangrène Isenseg, le Jarl s'éteint en même temps que cette pauvre figure maternelle qui t'était chère, bien que tu n'aies jamais fait démonstration de ton affection. Trop malheureux pour te traîner jusqu'à ton village, tu noieras ce chagrin dans la douceur de l'hydromel. (amer retour) Avec le trépas de Knut vient l'accession au pouvoir de son épouse, élue au Thing par la majorité. Sous tes doigts la missive tremble, et tu te sens déchiré tant par une immense fierté que par une angoisse irascible qui t'enserre le corps. Dès l'aube suivante tu as repris les routes escarpées qui te mèneront à Isenseg, et bien qu'elle ne te l'ait jamais demandé, Silke se réjouit de l'aide que tu proposes d'apporter. Seule accroche à ta famille, tu ressens ce besoin de la seconder, de la protéger, d'autant que les fantômes de son défunt époux planent, malveillants. (liberté arrachée) Le guerrier aux grands rêves d'épopées se retrouve enchaîné à un pouvoir qu'il ne convoite guère. Amer et emplis de rancune, tu endosses de rôle de conseiller qui t'emprisonne à Isenseg, veillant sur cette jarl qui offre un nouveau souffle vital à ce village en perdition. Et malgré ce devoir de famille qui t'anime, tu ne peux t'empêcher d'en vouloir, inconsciemment, à cette demi-soeur qui te prive de ta liberté, étouffant en silence ces utopies de gamin que t'étais si près de réaliser.
A WARRIOR IS BORN.
nombre de points à répartir : 25 points.

force : ☑️☑️☑️☑️☐☐
vitesse : ☑️☐☐☐☐☐
agilité : ☑️☑️☐☐☐☐
résistance : ☑️☑️☑️☐☐☐
discrétion : ☑️☐☐☐☐☐
stratégie : ☑️☑️☑️☐☐☐
combat corps à corps : ☑️☑️☑️☑️☐☐
combat armé : ☑️☑️☑️☑️☐☐
manipulation : ☑️☑️☑️☐☐☐

 

copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
 
every scar will build my home. (njall)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monsters build their home in the dark. [Victor DeManslen]
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» [Build HoH] Ritu Spike
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: WE ARE VIKINGS :: WHEN I WAKE UP. :: I'LL SEE WHAT TOMORROW BRINGS.-
Sauter vers: