navigation.


 
 all fears and all pleasures - ødegard familly.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: all fears and all pleasures - ødegard familly.   - Mar 28 Fév - 22:34




- ALL FEARS AND ALL PLEASURES -

La peur ronge l'estomac de l'intérieur. La peur pénètre partout, dans tout le corps, Loki est perfide et menteur. Il aime prendre différentes formes et jouer avec les âmes vagabondes et faibles, mais Soren sait qu'en pénétrant dans le temple de la divine Freyja, il ne risque rien. La déesse le protège et l'encourage dans sa relation avec Signi, une relation qui prend de l'ampleur et il doit avouer que lui-même ne l'aurait pas cru si on lui avait dit qu'il succomberait à la jeune guérisseuse. Ses armes, il les dépose à l'entrée du temple et laisse tomber son manteau en peau d'ours qui le protège du froid. Vêtu d'une simple tunique de laine, il avance dans le temple et pose son front contre le totem représentant la déesse. Silencieux, perdu dans ses pensées, l'ainé des enfants Ødegard aime à se recueillir avec sa déesse. Elle est de loin sa favorite, gardienne de tous ses désirs et de tous ses maux, elle sait tout de l'homme et lui ne sait que si peu de choses d'elle. Les yeux clos, la voix silencieuse, plongé dans ce mutisme qui le caractérise si bien, Soren laisse ses souhaits s'évader et ses pensées disparaître pour quitter ce village, cette terre, ce monde.

Déesse Freyja, dites-moi si bientôt, ma femme aura un enfant et si j'aurai un fils. Si c'est le cas, quel avenir lui prédisez-vous ? Sera-t-il un guerrier ou un autre homme ?

Et lui-même, sera-t-il un jour Jarl ? Tous les chemins empruntés, aussi escarpés soit-il, semblent mener à cette destination qui effraie tant l'homme et le guerrier, les deux à la fois. Quelques pas en arrière et voilà qu'il sent la présence de son chat norvégien, Freki. Appelé ainsi en l'honneur des loups qui assistent le roi Odin au sein du Valhalla, il est fidèle et méfiant à la fois, exigeant et jaloux, tempétueux et impatient, mais il est son animal. Un cadeau de son père et non du jarl, sans doute le seul, mais avec une grande valeur, plus grande que beaucoup de choses, que l'or et l'argent, que la soie et la couronne qui trône sur la tête de ce roi qui est celui des vikings. Un roi. Cette idée semble grotesque pour le guerrier car selon lui, chaque village se doit d'avoir sa propre indépendance, mais il se garde de le dire à quiconque, pensée intime et privée, une de plus.
La table qui trône près du totem est garnie comme il faut. La nourriture est nombreuse et variée, quelques harengs et saumons ornent l'attablée, des denrées rares et que Soren ne goûte guère souvent, même s'il est le fils du jarl. Des céréales sont prêtes dans des plats, de nombreuses céréales diverses et pour tous les goûts, on trouve également quelques boissons comme l'hydromel et de la bière, du panais est aussi visible avec ce qui semble être des carottes. Nul doute que les participants à ce festin vont se régaler, mais ce n'est qu'une étape, un festin après le plus important, le sacrifice d'un animal en l'honneur de la déesse tutélaire du village. La chaire sera partagée, le sang sera versé et les vœux seront prononcées dans l'esprit de chacun, mais la déesse les entendra, elle seule.

Honneur et tradition.
C'est ainsi qu'à chaque début d'une saison, quand l'une se meure pour laisser la place à une nouvelle, les enfants du jarl Folker se retrouvent ici pour festoyer avant de prier tout en sacrifiant un animal. Prier pour la gloire du village, pour la réussite des raids à venir, pour leur propre honneur et pour la longévité de leur père. C'est une cérémonie coutumière presque imposée, même si l'ordre n'est pas donné, c'est tout comme. C'est la marque de leur père, la tradition. Utile en temps voulu, résolu désormais. Skogkatt a cruellement besoin de modernité et d'alliance pour continuer de survivre, la confrérie n'apportera la gloire et la richesse qu'un temps, tout cela est éphémère, à l'image de la vie de chaque viking. Pour exister plus longtemps, il faut élargir les horizons du village, mais cela, le jarl s'y refuse, entêté dans cette tradition pour toujours. Miaulement de Freki, le prochain enfant du jarl approche, son visage va se dévoiler et la quiétude de l'ainé ne sera plus qu'un lointain souvenir. Les bras croisés contre le torse, le regard figé sur l'entrée du temple, Soren attend de voir qui passera cette porte pour le rejoindre. Il sait que ce soir, la tradition sera exaucée et que personne ne s'y substituera, il sait aussi que le débat sera entendu concernant l'avenir du village et sa place comme prochain jarl. Des épreuves qu'il doit subir, mais y résister sera difficile.

Freyja, viens nous en aide.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t233-ivar-degard


Ívar Ødegard
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 249
SEPTIMS : 1145
ARRIVAL : 26/02/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
MULTILINK : Marsilía Sorensen
FACECLAIM : jack huston + avatar ©Winter Soldier + Gifs ©Illabye & Loupiot

AGE : 26
STATUT CIVIL : tout juste veuf et père d'un petit garçon, il est néamoins épris de Guiséla Ødegard, sa belle-soeur.
METIER : soldat, ambassadeur, combattant de la Svart Brotherhood
LOCALISATION : Skogkatt

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: all fears and all pleasures - ødegard familly.   - Mer 1 Mar - 1:01

All fears and all pleasures
Deep in the ocean, dead and cast away where innocence is burned in flames. A million mile from home, I'm walking ahead. I'm frozen to the bones, I am...A soldier on my own, I don't know the way I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate


Le village était recouvert d’épaisses couches de neige qui reflétaient les couleurs crépusculaires  déclinant le vaste ciel. Les dieux à cette occasion spéciale avait fait tomber la neige pour nettoyer les lieux, venant parer de blanc immaculé les ruelles de Skogkatt. Et quand l’astre solaire vint à disparaitre, faisant briller les flancs des fjords, il annonça le début de la nuit et en ce jour, la fin d’un cycle. Quand il ressurgirait de l’eau, à l’aube, quelque chose aurait changé ; une nouvelle phase à l’arrivée de cette nouvelle saison. Ívar avait observé son déclin, il s’était baigné pour purifier son corps et délaisser les traces de cette saison passée, retourner à l’eau. Il avait ensuite enfilé des vêtements propres avant de se diriger d’un pas hâtif vers le temple de Freyja où il retrouverait ses frères et sœurs.

Les torches allumées devant le temple, vacillantes lui indiquèrent qu’il était enfin arrivé. Il était parti suffisamment tôt puisqu’il ne manquerait cela pour rien au monde. Emboitant le pas, sa carrure imposante vint finalement se dessiner à l’entrée et il vit qu’il n’était pas le premier arrivé. Dans le temple, il fut aussitôt entouré d’une quiétude irréelle et qui à chaque fois venaient lui confirmer la sacralité de ces lieux. Depuis son enfance, quand il entre en ces lieux son cœur bat sous l’émotion et désormais  qu’il est un homme, cette merveilleuse sensation lui rappelle le bruit du fer des haches contre les boucliers quand sonne l’heure de la bataille. Un rythme régulier, puissant, il tambourinait à l’intérieur comme happé. Croisant le regard de son ainé qui attendait là, Ívar mirait sa silhouette sans mot dire avant de déposer ses armes à côté de celles de ce dernier et retira enfin les épaisses fourrures immaculées qui protégeaient son corps du froid. La neige qui s’y était accumulée fondait en contraste de la température, venant semer çà et là de fines gouttelettes dont le bois du sol s’imbiba. Débarrassé de ces épaisses couches qui empêchaient tout mouvement fluide, Ívar prit l’unique chemin qui menait à Freyja, celle qui accueillait ces rencontres traditionelles et qu’il avait toujours hâte de retrouver. Sur son torse, autour de son cou des talismans Sámi se mêlaient à son Mjöllnir. Portant la main sur celui-ci dans un réflexe qui confirmait sa dévotion, il savait qu’ici il allait jugé et aussi entendu parce que les dieux étaient présents ce soir, ils seraient tous là pour écouter leurs conversations.

Il vint se présenter au totem, glissant ses doigts sur les gravures runiques comme s’il pouvait percevoir l’essence et l’énergie de la divinité au travers de celles-ci.  La saluant, la remerciant de toujours protéger leur peuple et de les guider dans ces instants de doute, Ívar fait le tour du totem, ignorant la présence de son frère pour garder ce moment privilégié avec la déesse. Il avait des choses à lui demander, des requêtes, des souhaits qu’il voulait faire avant toute chose en entrant dans ces lieux et ne pouvait lui manquer de respect. Ainsi, il la pria de protéger sa femme, protéger son enfant puisque sa naissance était imminente et occupait toutes ses pensées. Ces mauvais présages qu’il avait perçus ne devaient pas les toucher eux, pas après ce qu’ils avaient combattu et pas après ces neufs mois sous le signe de la bonne santé de Jara grâce à Freyja. Ses  prières s’élevant dans un murmure à peine audible, il espérait du fond de son être qu’elle puisse lui donner cette chance de voir les événements se dérouler sans encombre et enfin pouvoir contempler les yeux brillants de son premier enfant.

Le guerrier s’imprégna de ces vibrations, posant son front sur le bois, il s’accorda un moment de silence dans lequel il continuait de lui prier sa protection et jurait de toujours donner de sa personne pour satisfaire les dieux. Son esprit fut apaisé par ce contact ainsi qu’il l’était toujours, Ívar avait cette réelle impression de satisfaction personnelle comme s’il avait accompli quelque chose de bien. Alors un sourire heureux vint étirer les commissures de ses lèvres et il entreprit de quitter le totem pour rejoindre son grand frère. Il était enjoué de le voir car Soren avait toujours été un vrai modèle pour lui et il cherchait constamment à le rendre fier que ce soit par son attitude, durant les raids et durant ces longs entrainements où il avait été son mentor. Le viking vint enlacer son frère pour le saluer, une accolade puissante et fraternelle qu’il termina en tapant dans son dos comme une marque d’affection avant de le relâcher.  Ívar demeura silencieux, préférant attendre le sacrifice pour parler et par respect pour ses frères et sœurs qui viendraient à la suite à leur tour saluer Freyja avant de rejoindre leur table.

Friand de festivités, d’autant plus de celle-ci puisqu’il se retrouvait avec ses frères et sœurs, il avait vite repéré toutes ces bonnes choses ici présentées qui allaient leur remplir la panse et rendre ce moment tout aussi convivial qu’unique. Le grand blond se pencha au dessus de la cuve remplie de bière, humant les effluves d’alcool corsées avec grande hâte de s’en abreuver.  Un bruit attira son attention, l’un des leurs arrivait et  Ívar se demandait de qui il s’agissait.






crackle bones


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: all fears and all pleasures - ødegard familly.   - Mer 1 Mar - 18:18

La pénombre descendit lentement sur le village de Skogkatt. Les bateaux de pêcheurs étaient revenus et dansaient dès à présent au rythme de l'eau qui les berce ; l'eau est calme, plate, sereine. La porte en bois se referme derrière Frida après avoir fait un dernier signe au tavernier. Il ne dit rien quand il la vit partir avant la fin de son service car il savait où elle se rendait. Les ivrognes étaient agités ce soir, ça fendait le cœur de la jeune serveuse de devoir laisser l'homme les gérer tout seul mais elle avait bien plus important à faire. Quelque chose de bien plus important que les futiles problèmes des mortels. Les dieux l'attendaient aux crépuscules.

Ses pas laissent des marques dans la neige qui avaient déjà envahi le village de son froid manteau d'hiver. La poudre des dieux. La jeune Ødegard est suivie de près par son chat norvégien, Vanadís - nom donné en l'honneur de la déesse Freyja. Alors que Frida avance dans les petites ruelles sombres de Skogkatt, elle songe à ce qu'il l'attend. La fratrie des Ødegard sera au complet ce soir. Frida a du mal à se souvenir la dernière fois que qu'ils se sont tous retrouvés ensembles. Peut-être la saison dernière pour la dernière veillée. Cela fait longtemps qu'ils ne sont plus des barns, chacun a accumulé ses responsabilités, certains doivent même s'occuper de leur mariage. Il est devenu difficile de tous se voir. Mais ce soir, les Ødegard vont y remédier. Ils festoieront ensemble, prieront ensemble et conspireront ensemble, sous le regard attentif des dieux. La blonde aperçoit enfin l'entrée du temple. Les torches brûlent, la lumière brille sous l'épaisse porte. Ils sont là. Frida pénètre finalement à l'intérieur du lieu sacré, poussant l'énorme porte de bois. Ses frères sont là. Soren se tient droit, le visage solennel. À ses côtés, Ívar semble perdu dans ses pensées ; le regard dans le vide, elle suppose alors qu'il vient tout juste de s'adresser aux dieux. Elle leur fait un signe de la tête, pour les saluer puis elle commence à se vider l'esprit. Frida quitte son épais manteau de fourrure qui la couvre du vent et la protège du froid glacial de Norvège. Elle empoigne le poignard qu'elle dissimule sous ses vêtements et le dépose à côté des armes de ses frères. Elle rêve soudainement de pouvoir un jour déposer elle aussi ses vraies armes à l'entrée du temple : sa saxe et son fourreau. Un jour viendra.

L'imposante statue lui fait face. Une représentation de Freyja, la déesse de la fertilité, de l'amour et de la beauté. Frida s'approche d'un pas décidé vers elle. Elle ignore alors la présence de ses frères, à cet instant il n'y a plus qu'elle et les dieux. Elle pose délicatement sa paume sur la froide statue. Des mots commencent à sortir de sa bouche, des mots remplis de respect, de complaisance et d'admiration. Frida demande à Freyja de protéger son neveu ou sa nièce à venir et tous ceux qui naîtront ensuite. Elle prie pour la fertilité de Signi et de Jara, qu'elles donnent à ses frères de beaux fils en bonne santé et surtout qu'ils deviennent de valeureux Viking qui feront honneur à leur lignée, aux Ødegard. Elle pense également à ses enfants à elle aussi, ceux qui ne sont pas encore nés, mais cela ne saurait tarder... La jeune femme approche ensuite sa tête et colle son front sur le marbre et commence à chuchoter à Freyja. Elle se souvient de cette vision d'elle qu'elle a eut quand elle était enfant et qu'elle s'était égarée en forêt.

Nous nous retrouvons. Je n'étais alors qu'une enfant lorsque nous nous sommes rencontrées. Je sais aujourd'hui le cadeau que tu m'as fait et je t'en remercie chaque jour depuis. Mais, déese Freyja, déesse de l'amour... J'ai besoin de savoir. Vais-je connaître un jour ce sentiment si inexplicable qu'est l'amour ? Ou vais-je vivre toute ma vie mariée à un homme que je n'aimerais point ?

Ses yeux sont humides. Un mélange de tristesse mais aussi de joie. Frida se sent alors purifiée, écoutée, aimée. Elle porte ses mains sur son visage, les pose sur sa bouche et elle ferme les yeux en souriant. Merci. La jeune femme tourne les talons et vient rejoindre ses frères sans perdre de temps pour laisser la place aux autres. Ívar la regarde comme s'il semblait avoir compris. Elle lui sourit, l'embrasse sur la joue puis l'enlace tendrement. Poitrine contre poitrine, leurs deux cœurs battent à l'unisson depuis qu'ils sont venus au monde, ensemble. Frida lâche son jumeau et se retourne vers Soren pour l'étreindre. Ses bras protecteurs autour d'elle la rassurent et lui font se sentir bien. Ce soir, l'amour des dieux et l'amour fraternel sont présents dans le temple. Après avoir salué des frères, Frida vient se placer à côté de son jumeau. Les mains jointes, elle attend patiemment le prochain Ødegard qui franchira les portes pour le couvrir de son regard plein de tendresse.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: all fears and all pleasures - ødegard familly.   -

Revenir en haut Aller en bas
 
all fears and all pleasures - ødegard familly.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [jeu] Crazy Familly
» [Hasard] He who fears death dies every time he thinks of it - Catalina & Zoé (J6)
» Kata-Nah Familly recrutement ! ACCEPTE
» Freya : The Familly business
» La Wyatt Familly contre tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: RPS ABANDONNÉS.-
Sauter vers: