navigation.


 
 DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t503-i-wasn-t-listening-but-i-


Sjøen Lund
skilgetinn - enfant légitime

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 827
ARRIVAL : 31/03/2017
IDENTITY : Eurydie
FACECLAIM : w. shields @ eurydie

AGE : Quatorze printemps. Tout juste.
STATUT CIVIL : Encore loin, très loin des histoires de mariages et d'alliances.
METIER : Fille de roi, dernière née.
LOCALISATION : Solstheim. Là où vit sa famille. Dans ce grand... truc... vide et ennuyeux.

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Sam 6 Mai - 20:09

L
a situation était grave. La jeune fille n’était pas stupide : bien qu’elle n’avait pas vu ce qui s’était passé avec ses yeux, elle avait un bon aperçu de ce qui se passait en entendant les cris, en observant les visages graves et soucieux des adultes autour d’elle… et surtout en écoutant les voix autoritaires qui s’adressaient à elle. Akam, sa tante… Même son père porta sur elle un regard bien peu conciliant. Certes, ce dernier ne l’avait pas habituée à autre chose, mais dans les circonstances actuelles, tout cela faisait sens.

Mais alors, puisque c’était si grave, pourquoi ne pas lui proposer d’aider ? On voulait l’emmener en sécurité, mais ça lui semblait évident qu’on était dépassés par les évènements. Il y avait ces cris, ces gens qui hurlaient au feu, et pourtant la salle restaient fermée… Et où voulait aller sa tante ? Poursuivre le coupable ? Les coupables ? Toutes ces personnes ici en savaient si peu… La jeune fille fronça alors les sourcils, le cœur battant, tournant son regard chacune des personnes présentes, finissant sur Akam qui comptait bien l’escorter hors du danger.

« Et les invités ? Les gens à l’intérieur ? Vous allez les escorter aussi un à un en laissant les portes fermées ? »

Pourquoi est-ce que ça sonnait si absurde à ses oreilles ? Le but était très certainement de ne pas laisser le coupable, ou les coupables, s’en tirer à si bon compte après avoir réussi à créer une si grande panique, et surtout après avoir tenté d’assassiner le konungr…

« Je n’ai pas besoin d’être escortée ! Je ne suis pas en danger, et je veux vous prêter assistance ! Père, ma tante, permettez-moi de vous accompagner ! »

La princesse n’implora pas le jarl de Skogkatt. Ce n’était pas comme s’il appuierait sa demande et pour l’heure, elle avait surtout besoin de la permission des membres de sa famille… ce qui ne serait pas une mince affaire. Et le temps manquait dramatiquement.

Elle n’avait certes pas d’épée, mais dans de moments pareils, il fallait faire avec les moyens du bord. Et puis elle se pensait suffisamment habile et rapide afin ne pas devenir un poids pour ses aînés. Les lèvres pincées et le regard brûlant de détermination, la jeune fille serra ses poings et inspira fort. Il fallait qu’elle soit forte. N’était-elle pas la fille de son père ?

What happened:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Dim 7 Mai - 0:40

Le poison. Arme futile, un procédé de femelle selon le Konungr, réflexion que Jörvar ne partageait en aucun cas, et si en temps ordinaires le Loeknir se serait permis d'émettre son opinion, cette fois-ci, il garda le silence. Seul son regard s'attarda sur la figure de son souverain, réprobateur. Le poison, une arme d'une toute autre violence, que Jörvar maîtrisait mieux que n'importe quelle dague de par sa grande connaissance des plantes, dangereuses comme salvatrices. Tandis que le monarque discutait avec sa sœur, Jörvar s'intéressait une fois de plus au cadavre et à ce tatouage runique. La voix de Markvart le surprit alors qu'il s'était perdu dans ses pensées, et Sindravellir secoua doucement la tête. « Je ne saurais dire... Si signification il y a... très obscure, elle demeure. » Perplexe, le guérisseur, et ses prunelles lorgnaient encore et toujours la marque gravée sur l'épiderme. Il cherchait, cherchait, cherchait une réponse sans la trouver, tel un fou cherchant à capturer de la fumée entre ses mains. Markvart le bouscula une fois de plus dans sa réflexion, s'enquérant de la progression de l'autopsie. Jörvar, alors penché, tout recroquevillé, se redressa de toute sa taille et posa son regard opalescent sur son monarque. « Les Dieux nous envoient un message, mon roi. Nous ne pouvons nous permettre de fermer les yeux sur cette rune. » Il sous-entendait par-là qu'il aurait bien prolongé l'autopsie mais une odeur retint toute son attention. Une odeur de tissus brûlés qui éveilla en lui une angoisse toute enfantine. Moira chargea Akam de le mettre en sécurité lui et Sjøen, et le guérisseur ne contesta pas. Un assassin dans la nature, un empoisonnement et un incendie en cours, cette soirée n'était pas la meilleure pour s'improviser guerrier. Jörvar assista aux piaillements apeurés de la jeune princesse, et secoua doucement la tête. « Ta vie est précieuse, pense-y, » souffla-t-il à la jeune fille. Il échangea avec Akam un regard entendu. Comme le soldat, il restait persuadé que l'heure était à l'obéissance et à l'intelligence plutôt qu'à l'aveugle bravoure. En outre, le père qu'il était était prêt à veiller sur cet oisillon qui semblait avoir hérité de la ténacité de son père.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Dim 7 Mai - 17:29

Les ordres étaient donnés, rien ne pourrait m’empêcher de les exécuter pas même une princesse geignarde. Sans écouter les suppliques de Sjoen, je l’attrapai et la portai sur une épaule tel un petit gibier abattu à la chasse. Je dégainais également mon épée, je préférais l’avoir à la main même si elle devait s’avérer inutile et, je m’adressais à Jörvar : « Prépare toi guérisseur, le danger guette derrière cette porte. Nous allons devoir rassembler un maximum de personnes mais on ne s’arrête pas, la sécurité avant tout. Reste vigilant, calme et alerte-moi de tout problème que je n’aurai pas envisagé, courage Jörvar ! » Mes recommandations faites et la petite se débattant toujours, je me tournai vers les autres : « Mon Roi, Jarl Folker, Moira, ne tardez pas à sortir, le feu va se répandre et les fumées toxiques vont envahir la totalité de l’espace. Dès que nous serons dehors, j’organiserai les villageois pour éteindre le brasier. » Puis, je leur tournai le dos et sortis de la pièce.

Il était de plus en plus compliqué de respirer, je n’y voyais rien, cela rendait la progression compliquée mais par chance je connaissais bien le palais et nous étions proches d’une des portes qu’utilisaient les serviteurs. Notre groupe s’était agrandit au fur et à mesure que nous avancions, des esclaves et quelques invités, qui étaient restés bloqués de panique dans les couloirs, nous avaient rejoins et cela augmentait mon empressement à sortir. En effet, je ne pouvais m’assurer de leur confiance et je ne pouvais mettre la vie d’un membre de la famille royale. Ce dernier ou plutôt cette dernière gesticulait toujours et lâchait son flot d’injures à mon encontre mais, cela ne comptait et je la savais inquiète pour son père et sa tante… Heureusement, j’avais un compagnon de confiance qui veillait au grain comme je lui avais explicitement demandé avant notre départ de notre cachette.

Après un court périple qui parut une éternité, nous parvînmes enfin à nous extirper du bâtiment devenus une fournaise et ceci sans encombre. Je m’éloignai et déposai Sjoen au sol avant de lui dire : « Princesse vous devez rester avec Jörvar, il s’occupera de vous, c’est une personne de confiance. Pour ma part, il faut que j’organise la lutte contre l’incendie de votre demeure. Ne vous en faites pas pour votre famille, je suis sûr qu’ils se portent bien. » Je n’avais pas pour habitude de la vouvoyer mais si cela pouvait la calmer, cela m’arrangeait. Sans plus attendre, je la confiais au soigneur et, je me dirigeai vers les hommes et les femmes qui se battaient déjà contre l’enfer brûlant qu’était devenue la bâtisse qui se tenait maintenant devant moi. Je restai concentré sur la tâche à mener bien que je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour mes amis de la garde et le reste de la famille régnante…


This is the end:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 8 Mai - 17:57

Écume amère bloquée et n'abreuvant plus les lippes pourtant si avides de jeux qu'elles offrent autour des mots, la scène étonnante se peignait avec colère dans la voix d'Ærnvåg. Sa chère amie d'enfance n'avait pas tardé à prendre les voiles — et il en fut quelque part rassuré, jamais une telle perte ne lui serait supportable — et il avait été rejoint par Enóla, celle-là même avec qui il s'était enivré de litres d'hydromel quelques soirs plus tôt, vesprée à l'honneur d'un Ragnarök conté par Verdandi même. Stýrr n'avait pu s'empêcher de lui souffler alors que c'était bien la dernière fois qu'il usait de la terreur pour se murger...
Corps effondré, prophétie sincère ou folie de la fête, lame mortelle maladroite ou menace effrontée, la panique gagnait les lieux et Stýrr se déchargea, sans trop le voir, de la dépouille de sa biquette en la présentant à son esclave venu s'enquérir de son maître et désormais chargé de ramener ce qu'il restait du cabris à ses appartements pendant que celui-ci s'en allait auprès des Lund et de son devoir. « … — Stýrr ! » Timbre si connu, côtoyé au quotidien, le Conseiller se détourna rapidement du triste constat à la vue de sa compagne de godet s'échappant par la fenêtre et s’élança alors vers Markvart et Folker à qui il adressa un rapide signe de salut courtois. « J’ai besoin que tu calmes les esprits. Argue le nécessaire, que Leiknir unisse son verbe au tien s’il le faut, mais je veux qu’ils s’apaisent avant que les choses ne se dégradent complètement. Si l’on demande, les Lund, les Thorsen et les Ødegard sont en sécurité, ensemble. » Les palabres éclatèrent dans son esprit comme ceux d'un monarque toujours aussi souverain et grand qu'en ses merveilleux jours encore épargnés par les tourments des finances et trahisons ; que mensongères soient les mauvaises langues elle ne pouvaient nier la stature toujours aussi brave du Konungr. Sans attendre davantage — et promesse repoussée dans un coin du crâne pour savourer ce geste fraternel qu'il lui fut offert — Stýrr se contenta d'un simple acquiescement à l'ordre et s’enfonça à la recherche de Vitserk pour qui il se laissa aller à saisir son avant bras d'une poigne plus forte qu'il ne l'aurait voulu. Douce adrénaline de l’inquiétude qu'il faut garder calme, sans aucun doute. « Markvart nous quémande de calmer les esprits, et la folie de l'instant ne me fait malgré tout pas douter que tu feras preuve, comme toujours, de ton don à t'y plier, à ta manière. » S'empressant alors de lui faire part du reste des indications concernant les Lund, Thorsen et Ødegard, l'homme de conseil s'appliqua déjà à calmer un groupe de gaillards aux jugulaires aboyants leur soif naissante de colère à la vue de leurs chefs à protéger qui n'étaient plus parmi les convives. « Cessez ! Il faudrait être aussi fou et perfide que Loki pour croire que le Palais n'a aucune considération pour ses alliés ! Les Jarls et leurs familles sont ensemble auprès des Lund, en sécurité. Et c'est une notion à laquelle aucun d'entre nous de devrait faillir ou s'en détourner, surtout à cet instant ; l’assassin, son commanditaire ou ses camarades sont très certainement toujours dans cette salle, parmi nous. Et pour le peu qu'on sache, vos Jarls pouvaient être aussi visés que le Konungr. Alors usez de votre présence et de celle des traîtres maintenant ! Il est plus difficile de faire parler des chairs carbonisées ou des ombres évanouies dans les landes ! » Dos tourné à la panique des convives, il s’apprêta alors à vouloir apaiser la peur dans les veines de chacun, leur demandant unité, mais chaleur des flammes commençant à dévorer les rideaux, étoffes des sols et bois sculptés pour supporter le poids des victuailles, le Conseiller fut rapidement conscient que le temps leur était compté et que pareille investigation ne pourrait être pleinement réussie aujourd'hui. Dégoût de laisser filer les criminels, sa gorge se serra dans l'annonce qu'il fit auprès d'un esclave, lui demandant de faire sortir en premier les plus jeunes convives par la fenêtre, non sans fouiller tous ceux s'approchant des fenêtres.
Au fil des corps s'empressant vers les sources d'air frais, fumée s’élevant et affaissant les éclanches des plus frêles, abrutissants les moins chanceux, Stýrr fut rapidement débordé par les vagues de convives paniqués, se retrouvant en escalade sur des meubles pour faire passer un à un ceux choisis comme innocents. Robe d'une demoiselle aveugle s'empêtrant dans ses propres guibolles, poids incontrôlé et contorsion déjà rendue agile par sa naissances, il passa de l'autre côté de la fenêtre et s'étala de tout son long contre le sol d'où il vu, nez planté vers le ciel, les flammes léchant le manteau couvrant le Palais. Habile acrobatie, sur ses deux pieds il se rua sur un adolescent ayant trouvé autre sortie et héla quelques gardes près à rebrousser chemin pour aider les malheureux encore coincé à l'intérieur. « Personne ne doit disparaître et échapper à son probable crime sous couvert de la panique et du feu ! Contenons un maximum ceux qui sortent, à plusieurs mètres de la fournaise. Il nous faut trouver les traîtres, et ceux qui s'y défilerons devrons répondre de la colère de Forseti ! »

L'esclave s'en sort-il ? (lancé de dé):
 

HJ et résumé:
 


Dernière édition par Stýrr Ærnvåg le Lun 8 Mai - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


The Ancient One
PNJ - maître du jeu.

behind the shield.
POSTS : 445
SEPTIMS : 1497
ARRIVAL : 04/08/2016
IDENTITY : a god has no name.
FACECLAIM : (c) nanda parbat.

compte pnj, ne pas mp.

there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 8 Mai - 17:57

Le membre 'Stýrr Ærnvåg' a effectué l'action suivante : LANCER DE DÉS.


'DÉ SECONDE CHANCE.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


The Ancient One
PNJ - maître du jeu.

behind the shield.
POSTS : 445
SEPTIMS : 1497
ARRIVAL : 04/08/2016
IDENTITY : a god has no name.
FACECLAIM : (c) nanda parbat.

compte pnj, ne pas mp.

there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 8 Mai - 19:33

dansleikur með inn dauðr.
The night is dark and full of terrors, but the fire burns them all away.



an 795, solstheim.
Le feu, parti de quelque part dans les étages du palais, a eu tout le loisir de s’étendre le long des tentures en tissu et des poutres en bois. Léchant murs et plafonds, il ébranle à la fois royauté et fondations, et envahit progressivement la grande salle où peut-être une heure seulement auparavant, on buvait, riait et chantait encore à la gloire du Konungr, tirant un trait noir sur une soirée de festivités.

La troupe réduite en nombre mais grandie en courage composée du Konungr, de sa skjaldmö de sœur et du Jarl Ødegard se sépare du reste du petit groupe dont elle faisait partie pour s’avancer dans les couloirs à la recherche d’un assassin qui pourrait avoir ajouté la pyromanie à ses compétences originelles. Pourtant, la fumée s’accumulant et l’effondrement d’une poutre quelques mètres devant eux ont tôt fait de les forcer à cesser leurs recherches. Rebroussant chemin, il leur semble entendre des cris et des quintes de toux plurielles, mais le rideau de feu les empêche de poursuivre leur quête et le pousse dehors, à l’air pur et glacial en contraste avec la fournaise palatiale.

Ils retrouvent ceux qu’ils avaient laissé, Sjøen, finalement retenue par les paroles du Loeknir et la poigne protectrice du Maître d’armes de Solstheim. Derrière elle, majestueuse et digne, la Drottning se tient, les mains posées sur les épaules de la jeune fille. Si un corps pudiquement recouvert d’un drap est posé par terre et attire le regard, l’inquiétude plane un tant soit peu dans les yeux du Konungr qui ne décèle pas sa cadette dans le chorus de personnes de qualité. Un regard à son épouse lui indique qu’il doit porter ses billes plus loin, dans un espace un peu reculé, et ses pas l’amènent auprès d’une Guiséla à la robe tachée de sang, aux soins du guérisseur. Les explications de Falko et de Jörvar conjointes éclairent d’une triste lueur le visage ensanglanté de la princesse, surprise dans la fuite par une chute de tentures en feu sur sa tête, et un sauvetage in extremis par le garde du corps et le rejeton Ødegard. Elle survivra, et ses compagnons avec elle, seulement brûlés aux bras de plaies qui cicatriseront rapidement pour le blond, plus lentement pour le brun, mais la princesse, elle, restera marquée d’une trace à la joue droite et le haut du buste.
La rage et le soulagement se mêlent, rage de n’avoir rien pu faire pour lui éviter pareil sort, soulagement de ne point l’avoir perdue, tandis que Folker et Frida s’approchent de leur fils et frère et l’entourent de leur affection. Un peu en recul, Detelf Lund s’entretient avec la Jarl d’Isenseg et son conseiller et frère, Njall, et s’assure qu’ils n’ont rien, sous le regard méfiant de Thorgad, elle aussi indemne, et de Freymar qui scrute les alentours, la lame au clair, prêt à bondir si tout ceci n’était qu’un piège.
La chaîne humaine organisée par Akam aura eu une certaine efficacité et le feu est finalement limité aux étages où il est déconseillé de se rendre. Un orage achève de sauver le palais, les Dieux bienveillants considérant probablement que les drames avaient été suffisants, et les miraculés se pressent sous des auvents et le feuillage des grands arbres. Il s’en est fallu de peu, soufflent certains, qui guettent le reste des convives dont on distingue bientôt la masse chaotique.

Ainsi, c’est sous une pluie battante qu’un groupe mené par Stýrr et Vitserk rejoint bientôt le chorus d’invités de marque, et flanquée de Brynjolf qui a su lui éviter de se faire assommer par une poutre tombant, Kristjana, la völva d’Isenseg, retrouve les siens et peut les rassurer sur son état. L’intuition l’amène à échanger un regard rapide avec la völva du palais, faisant elle aussi partie du groupe de badauds tirés des flammes par le calme et la verve du Conseiller et du Trésorier : Karáh et Kristjana semblent s’interroger en silence des signes que les Ases n’ont pas voulu leur donner, ou qu’elles n’ont pas su interpréter de façon suffisamment précise. Si le Conseiller se rend assez vite auprès du Konungr, il n’y est rejoint que quelques instants plus tard par le Trésorier fumant, qui avait voulu s’assurer que son épouse et sa fille présentes au Palais se remettaient du chaos. Des interrogations planent sur l’origine d’un tel drame, le coupable ayant disparu dans le palais, dans les flammes peut-être.

Du palais en flammes, nombreux auront été tirés par des connaissances ou de simples camarades de beuverie improvisés : Aine Iversen, délaissée par sa grande cousine, a été un temps perdue dans la foule, avant qu’une poigne ne tire son bras pour l’entraîner hors du chaos, et une fois dehors, elle aura remercié longuement son sauveur, Erich Halfdanson, tandis qu’Osten le Bourreau, à défaut d’abattre et de restreindre l’ivrogne hissé contre l’Ourse, aura aidé Arne le Borgne à se tirer d’affaire, avec l’assistance d’Asulf Digh, surpris par le chaos et délaissé par la Reine sitôt l’évacuation ordonnée. Ce dernier, rentré dans le palais pour apporter encore son soutien à d’autres malheureux, y trouvera malheureusement la mort, suffoquant à cause des fumées toxiques. Son corps, comme quelques autres, blessés ou morts, sera trouvé une fois le feu éteint, par les hommes et les cieux.

Dans le tumulte de l’évacuation en catastrophe, des ombres supplémentaires quittent le palais, l’une précédant de quelques minutes les trois autres. Si la première disparaît dans la nuit, les trois autres descendant rapidement dans la ville basse, sans être vus des évacués. Un corps, encore chaud et animé, ficelé solidement et délesté de ses éventuelles armes, est déposé avec rudesse devant le perron de la demeure connue du Bourreau, un mot griffonné à la va-vite indiquant que le paquet pourrait fortement intéresser le Konungr et son Commandant de la Garde Royale. Les deux ombres abandonnent ainsi leur colis à la merci royale et disparaissent à leur tour dans la nuit, vaquant chacun à leurs occupations, conscients d’avoir échappé de peu à la mort.



ceci signe donc la fin du premier event du forum ! Félicitations à tous, vous avez réussi à survivre à ce bon gros bordel qui est allé crescendo. On remercie par ailleurs les masos qui ont bien voulu livrer leur personnage à nos griffes sournoises (cc @falko moen , @guiséla lund & @ívar ødegard on vous aime d’amour ). De plus, si vous suivez ce lien, vous pourrez constater qu’on a quelques petites surprises pour tous ceux qui ont eu la folie joie de participer à cet event On vous aime
Sinon, on a une bonne nouvelle, et une mauvaise nouvelle : la bonne, c’est que l’évacuation a été un franc succès, et que l’on a à déplorer la mort de deux ivrognes un peu trop imbibés pour comprendre ce qu’il se passait autour d’eux, celle d’Asulf Digh, qui nous a quittés, de quelques esclaves (les vôtres si vous y tenez ) et celle d’un garde royal dont le corps n’a pas encore été retrouvé dans les décombres, certainement fauché par la Camarde alors qu’il tentait d’entraîner les pochetrons dehors ; la mauvaise, c’est que le degré d’incendie atteint dans cet event est déterminé par le dé du destin, avec le barème qui suit :
Spoiler:
 
Quelques événements ont eu lieu à la suite de cet event, nous vous conseillons de vous référer à la Chronologie qui a été mise à jour, et à ce message de Mini-Maj. Au cas où vous avez des questions, balancez-les par MP ou dans Q&S, on se fera un plaisir de vous y répondre (peut-être) (sauf si ça dévoile toute notre intrigue) (vous savez, les surprises, on aime bien ça)
petite précision à ajouter, n'hésitez pas à faire le parallèle avec ce sujet qui raconte les aventures de Verdandi et Garth dans leur tentative de fuite du château (avant l'incendie) - sans doute y découvrirez vous certaines informations supplémentaires en rapport avec ce qu'il se passe ici, dans la salle de réception. What a Face
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


The Ancient One
PNJ - maître du jeu.

behind the shield.
POSTS : 445
SEPTIMS : 1497
ARRIVAL : 04/08/2016
IDENTITY : a god has no name.
FACECLAIM : (c) nanda parbat.

compte pnj, ne pas mp.

there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 8 Mai - 19:33

Le membre 'The Ancient One' a effectué l'action suivante : LANCER DE DÉS.


'DÉ DU DESTIN.' : 27
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


The Ancient One
PNJ - maître du jeu.

behind the shield.
POSTS : 445
SEPTIMS : 1497
ARRIVAL : 04/08/2016
IDENTITY : a god has no name.
FACECLAIM : (c) nanda parbat.

compte pnj, ne pas mp.

there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 8 Mai - 19:35

Conclusion du feu :
Citation :
21-40 : Extension de l’incendie moyenne : Un appartement détruit par les flammes, probablement celui d'où tout est parti (celui du Trésorier because WHY THE FUCK NOT —cc @Vitserk Leiknir ), et des dégâts plutôt sommaires dans le reste du palais -murs noircis par la fumée, tentures brûlées mais rien de bien grave pour autant.

Parfait
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   -

Revenir en haut Aller en bas
 
DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: THE BEGINNING :: THIS WILL NEVER END. :: DEAD MEN TELL NO TALES.-
Sauter vers: