navigation.


 
 DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 10 Avr - 17:43

Ses doigts trifouillaient nerveusement la lame d'un couteau de table, ses prunelles allant et venant entre le dur faciès de son père et le reflet de son frère. L'atmosphère devenait de plus en plus irrespirable ; même les mouches se sont volatilisées, remarqua la sauvageonne. Serait-il qu'elles aient plus de jugeote que les braves hommes du Nord? Elle s'était interrogée, dès lors, sur l'hospitalité qu'ils s'étaient vus offrir à Solstheim depuis leur arrivée. Une bonne chope de bière bien fraîche ne demandait, dès lors, qu'à trouver la descendante. Frida était en tain de s'abîmer complaisamment dans cette perceptive quant elle se ressouvint du pauvre visage violacé de la vieille empoisonnée. Sa soif se dissipa instantanément ; il y avait de trucs cent fois pires, par les dieux, qu'un gosier sec. Agacée, elle ramena sa longue natte blonde en avant, par-dessus son épaule gauche. Celle-ci était d'une telle longueur que l'extrémité s'en lova dans son giron comme un chat assoupi. Œillades lorgnèrent un court instant la longue silhouette flanquée de son jumeau, avant qu'elle ne soupire d'un ennui outrancier. C'est qu'elle l'avait délibérément aperçu aux côtés de la Princesse et lui avait, maintes fois auparavant, supplié d'être empreint de prudence. La jumelle tirailla sèchement sa natte, le nez retroussé, ses paroles se perdant dans les acclamations et les dialogues avoisinants. « Cette princesse t'inspire probablement plus de bêtises que de convoitises ; que les dieux t'en préservent, parce que la prochaine fois, c'est peut-être au Roi que tu devras t'expliquer. »

Elle imprima un coup sec à sa natte et promena un coup d’œil inquiet sur les visages tout autour qui la cernaient, et elle sentit s'échauffer sa propre figure. Il y a quelque chose qui cloche ici. Il lui fallait faire des efforts considérables pour se rappeler dans quel but le Roi les avait tous dépêché en ces lieux et regrettait soudainement l'austérité de son Skogkatt natal. Il va s'en dire qu'il régnait, ce soir, apprêté qui vous hérissait le poil; de tous, elle se méfiait de leurs intentions et de leurs motifs, puisqu'il ne lui semblait pas pire piège à rat qu'une salle exsangue de réception, aussi somptueuse fut-elle. L'imposante masse de son Jarl-père en vue, la cadette jonche de nouveau son frère, le foudroyant d'un regard désapprobateur, avant de le laisser là et de rejoindre son géniteur et le roi, caresses discrètes à l'ove du coude, comme pour l'en informer de son retour. La sauvageonne se mit à sourire, et elle eut alors l'air non plus d'une femme de vingt-six ans, mais d'une gamine de douze dans. Une enfant débordant de sourire et d'espiègleries.


What do we say to the god of Death?:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t503-i-wasn-t-listening-but-i-


Sjøen Lund
skilgetinn - enfant légitime

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 827
ARRIVAL : 31/03/2017
IDENTITY : Eurydie
FACECLAIM : w. shields @ eurydie

AGE : Quatorze printemps. Tout juste.
STATUT CIVIL : Encore loin, très loin des histoires de mariages et d'alliances.
METIER : Fille de roi, dernière née.
LOCALISATION : Solstheim. Là où vit sa famille. Dans ce grand... truc... vide et ennuyeux.

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Jeu 13 Avr - 2:29

« V
a à ce banquet. » lui avait-on dit. « Tu es fille du konungr Sjøen, ça fait partie de tes devoirs. » De tous les évènements qui lui avaient été donnés d’assister en tant que princesse, les banquets étaient de loin les pires. Elle restait là, assise à côté de sa sœur ainée, à se tourner les pouces pendant des heures et des heures pendant que d’autres s’amusaient, plaisantaient, se saoulaient… Elle aussi aurait aimé savoir ce que ça faisait d’être ivre d’alcool, mais chaque fois, là encore, on lui répétait la même chose. La benjamine des Lund était encore trop petite, trop jeune… Elle n’était qu’une enfant. Alors elle se contenta de jouer avec sa nourriture dans son coin. Oh et puis non ! Il y avait beaucoup de monde ici, alors la jeune fille entendait bien trouver un moyen de s’amuser à son tour ! Sans demander son reste, sans même prévenir le garde qui était censé veiller sur elle le temps de cette soirée, elle quitta sa place pour aller se fondre parmi les invités.

Mais quelque chose d’inattendu arriva, et la princesse n’arrivait même pas à voir ce qui se passait. Elle n’entendait que la voix de cette femme, elle capta quelques mots, mais rien de plus. Le konungr son père prit rapidement les choses en main et le corps – cette femme était morte ? – fut emmené par les gardes. Il n’y eut aucune explication, et quand Sjøen arriva à se faufiler pour voir, il n’y avait déjà plus rien. Elle lâcha alors un juron entre ses dents : pour une fois qu’il se passait quelque chose de réellement excitant, rien n’était dit dessus !

Elle jeta alors un œil vers son père, puis sa mère… puis elle se demanda pourquoi elle avait fait ça. Les regarder. Ce n’était pas comme s’il y aurait des brides de réponse sur leur visage ! Et sa sœur ? N’en parlons même pas.

Était-ce une coïncidence ? Un accident ? Non, ce ne serait pas excitant. Et si c’était un complot ? Un vrai complot ? Voilà qui serait digne d’investigations ! Pour une fois, elle comptait bien mettre son grain de sel dans la machine… Certes, ce serait désapprouvé par un certain nombre de personnes, à commencer par ses parents, ou son garde du corps. D’ailleurs où est-ce qu’il était passé celui-là ? Elle regarda un petit peu autour d’elle, il y avait bien trop de monde pour une jeune fille aussi petite qu’elle. Intérieurement, elle espérait qu’il l’ait perdue : ce serait plus facile pour elle ! La question était maintenant de savoir par où commencer. Question qu’il faudra sans doute remettre à plus tard quand elle vit sa tante arriver vers elle. Sans même demander, la princesse savait déjà pourquoi elle était là… C’était plutôt évident, au vu des circonstances. Mais cela ne plaisait pas du tout à la jeune fille !

« Ma tante ! »

Elle se prépara déjà à déballer tout un tas d’argument pour la laisser aider, ou du moins ne pas la surveiller comme une assiette trop fragile… Cependant il semblerait que là ne soit pas du tout l’ambition de la skjaldmö. Avant même qu’elle ne s’en rende compte, Sjøen se retrouva dans cette salle, face à cette femme qu’elle avait entendue quelques instants plus tôt. Allongée, morte. La princesse s’approcha lentement, regardant ce cadavre avec curiosité.

« De quoi est-elle morte ? Pourquoi est-elle venue ici ? Si elle venait tuer Père, elle aurait dû commencer par ne pas mourir… »

Et ne pas dire des choses étranges par la même occasion. Ces mots qu’elle n’avait pas tous entendus d’ailleurs.

What happened:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Jeu 13 Avr - 15:07

J’avais vu tout ce qui s’était passé, cette femme agonisant et professant quelques malédictions à tout va. Impossible de ne pas prêter attention à ses mots mais, il n’était pas de mon devoir de m’occuper de sa dépouille. En cette journée de fête, j’avais pour tâche de surveiller cette jeune princesse impétueuse. Elle était tranquille, s’ennuyant devant sa pitance  lorsque l’événement survint. Je la savais curieuse et me doutais qu’elle ne tarderait pas à bouger pour aller faire son enquête.

Il y avait beaucoup de monde mais, je connaissais les recoins du palais et de la salle de banquet et je n’eus aucune difficulté à surveiller la petite tête blonde qui se déplaçait parmi les invités qui s’étaient agglutinés près du cadavre de la vieille. Je vis Moira et mes confrères évacuer le corps vers une pièce annexe sans doute pour l’examiner. Sjoen devait se dire que je l’avais perdu mais, c’était mal me connaître de sa part et, je me dirigeais déjà vers l’endroit qu’elle cherchait à atteindre.

Décidément, cette gamine me donnait bien du travail et elle commençait à entamer ma patience qui était pourtant sans faille d’habitude. Malgré tout, il arrivait que parfois, nous nous entendions mais en ce jour, ce n’était guère le cas. Elle était trop têtue, je lui avais pourtant dit que s’il arrivait quelque chose, elle ne devait pas bouger et rester prêt de moi mais, elle avait cette manie de ne jamais m’écouter.

Je me faufilais derrière la petite Lund et l’écoutais parler. Elle ne semblait pas atterrée par la vue de la femme morte qui gisait là et s’entêtait à poser des questions auxquelles personnes n’avaient encore de réponses…

« Que fais tu là jeune fille ?! Tu as cru que je t’avais oublié ? Laisse ta tante travailler ! » Je regardais rapidement Moira qui ne semblait pas trop s’intéresser à sa nièce, absorbée par l’examen des restes de la défunte. « Laisse là tranquille, tu n’es pas à ta place ici ! Allez file, retourne à ta place à table ! » Je me tournais à nouveau vers mon commandant : « Je suis désolé pour le dérangement causé par Sjoen, je m’occupe de la ramener en lieu sûr ». Après tout, nous ne savions pas si d'autres menaces planaient sur nous...

Mulish girl:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t478-once-upon-a-time-falko-u-


Falko Moen
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 131
SEPTIMS : 886
ARRIVAL : 26/03/2017
IDENTITY : Lena
FACECLAIM : Orlando Bloom (© Arté/Dandi) + gifs (tumblr)

AGE : 26 ans
STATUT CIVIL : Célibataire et libre comme l'air, et pour le moment ça lui va très bien comme ça.
METIER : Membre de la garde royale
LOCALISATION : A Solstheim, près de la princesse du solstice

INVENTAIRE : - Une épée dont il prend soin, deux dagues toujours logées dans son dos, prêtes à être dégainées en cas de besoin, une armure écaillée et un arc de chasse accompagné d'un carquois rempli de flèches.
- Joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Ven 14 Avr - 0:38

La main toujours posée sur l'épaule de Guiséla, Falko l'observait avec attention de ses yeux perçants, ne répondant rien à la phrase de son amie, prêt à la soutenir si jamais son corps n'avait plus la force de tenir debout à cause de l'hydromel. Néanmoins, alors qu'il tenait à prendre soin d'elle, son attention s'égara bien vite sur un homme qu'il connaissait déjà assez bien et qui s'était approché d'eux : Ivar Odegard. A cet instant, son regard se fit plus dur, scrutant le guerrier faire asseoir sa princesse et lui tendre à boire. Cependant, il ne fit rien, et ne le repoussa aucunement, restant simplement près de la jeune Lund. Du moment qu'il restait dans son champ de vision, ça lui convenait à peu près. Mais plus encore, la situation n'était pas propice à des discussions houleuses et à des affronts désagréables : Guiséla se sentait mal, et le plus important était qu'elle aille mieux. Ainsi, alors que le membre de la garde royale gardait un œil sur sa protégée, il repensa aux dires de la silhouette désormais défunte. Balivernes ou réelles paroles, Falko ne souhaitait qu'une chose : garder la princesse à ses côtés et la défendre de tout ce qui pourrait atteindre sa vie. « Ne t'en fais pas, elle est en sûreté avec moi. » dit-il sur un ton assuré et entendu en réponse à Ivar qui finit par s'éloigner. Aucune expression faciale ne s'était dessiné sur son visage à lui malgré l'inquiétude, mais il l'avait bien entendu dans la voix et vu dans les petites attentions du guerrier fils du Jarl de Skogkatt. L'homme aux cheveux blonds en était plus que sûr. Il se passait quelque chose entre sa protégée et Ivar, mais il n'arrivait pas encore à mettre un mot dessus.


Cependant, ce n'était pas le moment de s'inquiéter de ça, et le garde personnel observa encore un instant la princesse avant de porter ses yeux bleus sur la main qui s'était posée sur la sienne, la voix de Guiséla résonnant ensuite. « Je ne serais jamais tranquille si tu n'es pas près de moi. Est-c'que tu te sens mieux ? » dit-il sur un ton toujours aussi calme malgré l'angoisse encore présente dans son cœur concernant l'état de santé de celle pour qui il donnerait sa vie sans aucune hésitation. Relevant ensuite son regard sur le beau visage de la belle, Falko répondit au geste en lui prenant la main, la serrant légèrement comme pour lui faire le serment indirectement, qu'il serait toujours avec elle quoiqu'il arrive. C'était important à ses yeux de lui montrer toute la dévotion qu'il avait à la protéger de n'importe qui, de n'importe quoi. Ainsi, il la regarda ensuite se relever, plaçant son autre main derrière elle au cas où elle faillirait, et suivit l'observation de Guiséla en direction de la foule. « Rien de cette scène ne sera répétée, sois en sûre. Je compte également sur Ivar pour qu'il ne dise rien. » répondit-il en abaissant la tête en signe d'obéissance, avant de la redresser et de scruter chaque homme et chaque femme, sa main finissant  par lâcher celle de la princesse, l'autre empoignant le pommeau de son épée. La mâchoire serrée, Falko écoutait les morceaux de discussions qu'il pouvait percevoir, guettant la scène avec prudence. « Qui recherches-tu ? » demanda t-il ensuite à l'égard de la belle, sa voix toujours sans aucune tonalité.


Ce soir, en cet instant où les portes étaient closes et ne laissaient plus aucune opportunité d'échappatoire, si la situation tournait mal, Falko n'aurait aucun mal à brandir son épée et menacer quiconque de le tuer si un faux pas serait fait envers Guiséla.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Ven 14 Avr - 23:01



dansleikur med inn daudr

les agapes de Sa Majesté


L'aurifère naïade s'abreuve des propos qu'exsudent les lèvres interlocutrices, intriguée, liseuse de la perspicacité qui fait florès au revers des mots dûment choisis. Les paupières se plissent, les pupilles semblent un instant s'étrécir comme pour mieux transpercer le sylphe qui revêt un intérêt certain. Puis, les prunelles de biaiser en direction du souverain, de cet exosquelette de d'os et de carne qui camoufle une âme semblable à toutes celles présentes à ces agapes. Et sans couronne, elle ne serait point différenciable. Guère de commentaire pour ponctuer l'aparté, elle revient sur le faciès hirsute du jeune homme auquel elle adresse un rictus de sourire, parée à ouïr le récit de leur rencontre d'autrefois. Tout du moins, avant qu'une pauvresse estampillée par la vésanie ne s'en vienne gâter le cours des festivités, essouchant violemment la reine à sa conversation, et la foudroyant comme tout à chacun d'un étonnement horrifié au son de sa funèbre litanie. Sa main se loge sur son poitrail, et son intègre et entière piété de s'embraser d'un commun brasier.

Il est tôt fait que les plus opportunes réactions tentent de lénifier les plus importunes, notamment sous l'initiative de la narratrice notoire (Verdandi) promptement imité par le Konungr lui-même. Si les viscères d'Emma s'enchevêtrent les unes aux autres, elle reprend bride de son paraître et se fend d'une roideur exemplaire. Elle guigne l'arrivée de l'un de ses favoris parmi la Garde (Freymar), lorgne le diligent départ d'Asulf auquel elle consent une aimable révérence du crâne. Celui-ci parti, elle contemple les braises de la panique emporter une trinité de partisans à ses côtés, qu'elle se hâte de tempérer d'une tirade péremptoire. « Un peu de tenue je vous prie. Ases et Vanes demeureraient robustes et fiers face à quelques pestilentielles affabulations, tâchons de nous montrer dignes, et de ne pas ternir ces réjouissances. » Elle exécute une ronde de la patte à l'attention d'un serviteur pour qu'il daigne remplir les verres de ces dames et sieurs, puis, elle tourne son profil vers le cerbère posté à ses abords. « De défaveur nous ne nous lesterons pas Freymar, apprenez que toute déconvenue ne sème la discorde que si on la laisse ainsi faire. » Elle balaye les alentours d'un regard inquisiteur. « A l'affût soldat, mais veillez à dissimuler la tension qui titille votre fourreau. Buvez un peu en m'escortant. » L'auguste flavescente offre sa coupe à peine entamée à l'adonis qu'elle ne veut nullement ivre, mais de fallacieuse apparence tranquille.

La Drottning se meut, le pas vif mais drapée de l'illusion de se pavaner. Et la lionne de capturer les gemmes diaphanes de l'un de ses lionceaux, qu'elle rejoint séance tenante. Les phalanges épousent aussitôt la cambrure de la joue poupine, glisse tendrement à l'angle de la mâchoire, pour finalement choir jusqu'à serrer la paume de la donzelle (Guiséla) contre la sienne. « Où est l'incarnat qui pare usuellement ces pommettes, ma belle enfant ? Te voilà pâlichonne. » Une risette maternelle, la plus chaleureuse offrande que la sylphide soit apte à céder dans cet univers. Elle considère ensuite la salvatrice présence du blondin (Falko) toujours sur les talons sur la princesse, un féal rompu à l'estoc et auquel elle donne une réelle confiance. « Falko, allez donc quérir quelques fruits séchés nappés de miel pour Guiséla, que cela rappelle les couleurs sur sa jolie carnation. Freymar et moi-même demeurons à ses côtés le temps que vous vous acquittiez de cette mission. » A mille lieues d'elle le désir d'éloigner le fidèle factionnaire, au contraire, car elle sait la dévotion qu'il exprime pour la chair de sa chair, et ceci étant, il aurait tôt fait de réapparaître avec les douceurs escomptées.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Sam 15 Avr - 15:44

Comme toujours, Freymar ne put qu'admirer la froide réserve que conservait la reine alors même que les Dieux semblaient désireux de leur adresser une sanglante mise en garde. S'adressant à ses proches voisins, elle leur intima de garder leur calme, qu'il n'y avait rien à craindre des paroles d'une folle venant de trouver la mort, sans doute frappée d'une quelconque malédiction, à moins qu'elle n'ai tout simplement pas pu supporter les boissons qui coulaient à flots ce soir. Le garde, qui songeait déjà à la possibilité d'un empoisonnement particulièrement spectaculaire, prit le verre que la reine lui mit d'office dans les mains mais se garda bien de le porter à ses lèvres.

Suivant ses ordres, il tâcha de paraître aussi décontracté que possible, ne lâchant pas les semelles de sa protégée alors qu'il sondait la masse autour de lui, sentant que malgré les efforts de certains pour tempérer les choses, la peur était bien présente chez certains qui se dirigeaient déjà vers les sorties uniquement pour les trouver fermées et sous bonne garde. Comme promis, sa main se tenait toujours loin de son épée, mais Freymar était si tendu qu'il ne risquait pas de se laisser surprendre.

Arrivée à hauteur de le princesse et de son jeune garde du corps, la reine s'arrêta et demanda à Falko d'aller chercher de quoi manger pour sa fille. Alarmé à l'idée que la nourriture plutôt que les breuvages soient souillés de poison, Freymar se pencha vers son collègue pour lui souffler quelques mots d'avertissement, ne souhaitant pas que la princesse ne subisse le même sort que cette bougresse qui avait rejoint ses ancêtres.

-Fais goûter tout ce que tu comptes donner à la princesse, s'il s'agit d'un empoisonnement, nous ne voulons pas que Guiséla en fasse les frais.

Freymar ne souhaitait aucunement que quiconque d'autre ne meurt empoisonné et encore moins Falko, mais il savait que celui-ci prenait son rôle suffisamment au sérieux pour se sacrifier si nécessaire. En l’occurrence, faire goûter les pâtisseries à un quelconque gouteur du roi suffirait amplement pour s'assurer qu'elle ne risquait rien, mais s'il échouait à en trouver un, il lui faudrait tester les fruits lui-même. Il se redressa ensuite et garda le silence, restant à sa place plutôt que de s'immiscer dans une conversation entre la reine et sa fille, mais il adressa malgré tout un sourire rassurant à la jeune femme dont on lui avait confié l'entraînement. Elle n'avait rien à craindre tant que lui ou Falko seraient dans les environs.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


The Ancient One
PNJ - maître du jeu.

behind the shield.
POSTS : 445
SEPTIMS : 1497
ARRIVAL : 04/08/2016
IDENTITY : a god has no name.
FACECLAIM : (c) nanda parbat.

compte pnj, ne pas mp.

there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Sam 22 Avr - 17:49

dansleikur með inn dauðr.
The night is dark and full of terrors, but the fire burns them all away.



an 795, solstheim.
Les réjouissances auraient pu reprendre leur cour, si seulement les quelques mots lancés par la conteuse avaient détendu l'atmosphère étouffante jetée sur la salle. Rapidement le corps de la pauvresse est écarté, tandis que de part et d'autre de la pièce, l'on murmure encore les sombres prédictions tout juste énoncées. Mais cette femme écarlate, levant sa corne à l'assemblée, n'avait-elle pas scandé ces mêmes paroles quelques jours plus tôt ? (...)

Sans un bruit, à l'abris des regards, les portes sont barricadées – le palais désormais clos devient théâtre d'un funeste destin, agité par d'étranges événements. Et parmi la foule qui peine à cacher son inquiétude, la silhouette encapuchonnée se glisse en silence –
invisible, se fondant parmi les convives éméchés. Entre ses doigts, la lame masquée par la manche rutile, avant d'être lancée à travers les masses. Dans un bruit sourd, l'acier éventre le décor, planté à quelques centimètres de sa Majesté, et dans le rugissement des cris qui retentissent encore, l'assassin s'est envolé.

La panique envahit les lieux, l'on se bouscule, certains se ruent vers les couloirs, rapidement repoussés par la garde royale, alors que mille questions se posent : le roi était-il seule cible de cette terrible machination – et s'il ne se contentait pas seulement des têtes couronnées ? Et si sa volonté était de faire couler le sang ce soir ? Et si la pauvre folle effondrée avait raison ? Personne n'épargnera personne...

le deuxième tour se termine sur cette tentative d'assassinat manquée ! un meurtrier s'est glissé parmi les invités, prenant notre cher et bon roi pour cible – mark est sauf, mais si la prophétie de la pauvresse n'a fait qu'ébrécher la joyeuse fête, cet événement vient de la chambouler complètement.
à savoir que les portes du palais ont été fermées par le roi (en douce, personne n'est au courant à part moira et les gardes), il n'y a aucune issue pour l'instant. personne ne peut entrer et surtout sortir du chateau – l'assassin est donc toujours entre ces murs, alors méfiance, il pourrait ne pas se contenter d'une seule victime. de même, chaque personne présente dans le palais est un suspect potentiel, alors réfléchissez bien avant d'agir fougueusement, cela pourrait vous attirer des ennuis.
pour les plus courageux qui tenteraient de s'enfuir, nous exigeons que votre personnage ait au moins +3 en discrétion. si ce n'est pas le cas, alors vous êtes coincé dans le palais. mais avant de vous substituer au regard des gardes, merci d'en aviser le staff en expliquant le pourquoi de votre projet, qui donnera ou non son accord. (le but est pas que tout le monde se casse, après tout)

privilégiez les réponses courtes (moins de 500 mots) qui avancent vite, et faites bien attention à ce qui a été dit précédemment pour ne pas oublier de réagir ou ignorer un membre qui aurait tenté de nouer un contact avec votre personnage. Vous pouvez par exemple marquer à la fin de votre post les joueurs avec qui vous avez interagi.
merci de mettre un petit résumé de votre post en spoiler, il est ainsi plus aisé de relever les faits importants de votre rp de la sorte (et c'est pratique pour les feignasses qui veulent pas tout lire. /pan/)
si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à venir nous la poser ici.
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t357-northern-lights-garth


Garth Sturtsen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 175
SEPTIMS : 792
ARRIVAL : 07/03/2017
IDENTITY : Fred, deadpool.
FACECLAIM : Tom Riley + coatlicue.
runner on the loose
AGE : Trente-sept ans.
STATUT CIVIL : Célibataire au coeur mou.
METIER : Scalde moisi.
LOCALISATION : Sur les routes, aux côtés de Verdandi.

INVENTAIRE : joker n°1 • une lyre et une flûte en corne, dont il joue encore plus mal que tout ce que vous pouvez imaginer • deux dagues, une dans sa botte et l'autre à son côté gauche • vêtements, cordes et collets, champignons séchés, peigne en os, une gourde de vin et d'eau mêlés : nécessaire du petit voyageur exemplaire • une amulette de fer rouillé, gravée d'une rune (perth) et d'un croissant de lune




And when they've given you their all
Some stagger and fall
After all it's not easy
Banging your heart against some mad buggers wall


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Sam 22 Avr - 19:31

Elle suit sans s’opposer, Verdandi, mécanique, jusqu’à ce qu’elle semble reprendre conscience et que d’un sifflement, elle adjoint son félidé à leur fine équipe, forcée de s’arrêter à la sortie convoitée. Deux gardes royaux. Splendide. Garth espère que ces deux bestiaux ne soient pas du type zélé : ils n’ont pas que ça à faire, s’attarder à deux gardes dignes de ce nom. S’ils étaient de simples bovins inutiles, par les dieux… ça leur serait bien plus utile. Le scalde s’avance le premier, mains nues dévoilées, l’arme visible et bien rangée, et comme seule défense, cette langue bien pendue qu’il tente d’user à bon escient, avant de devoir user de ses talents les moins reluisants : « Bien l’bonsoir, mes braves. Ma compagne et moi- Interdiction de sortir. » Le mécréant l’a coupé, sans attendre, et Garth, surpris, laisse sa bouche se tordre en un rictus, grimace bien plus que sourire.
Interdiction de sortir.
Bien sûr.

D’un coup d’oeil rapide, professionnel, il évalue l’armement et l’armure des deux hommes, à la recherche des failles, des endroits où frapper sans tuer. Que du cuir épais, sans casque, deux lances. Il hausse les épaules, marmonne un assentiment mécontent et alors qu’il tourne le dos, le geste de sa main se fait leste. La dague à sa taille, subitement sortie de son fourreau, vole et se plante dans l’épaule d’un des deux hommes. Faite pour tuer, pour chasser, pour transpercer la peau épaisse des animaux, elle atteint parfaitement la mince couture du cuir. Son cri de douleur se perd dans ceux en provenance de la salle principale et, déstabilisé, Verdandi le pousse aisément sur son camarade, dans un mélange confus de membres et d’armes. Il passe à peine une minute de bataille confuse, avant que les deux hommes soient assommés, d’un coup vigoureux de la garde de la dague cachée dans sa botte. Un coup sur la tempe pour chacun et ce sont deux pantins qui s’écroulent au sol. « On n’est pas dans la merde », souffle le scalde, qui range ses lames. Celle dans sa botte et celle à sa taille, dont il essuie le sang sur ses vêtements. Ses trois doigts gauches tâtent prudemment son visage, lui générant un petit soupir excédé. Le corps à corps, ce n’est pas sa force, et le coup de poing d’un de ces deux imbéciles ne l’a pas raté. Garth pressent qu’il aura un superbe oeil au beurre noir, d’ici peu, sans compter le sang qui macule sa joue, probablement éraflée par des ongles vengeurs.

La Lund ne leur fera pas de cadeau, cela dit, à ces deux-là, qui sont bien plus dans la merde qu’eux deux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Sam 22 Avr - 22:20

Une nuit qui aurait dû se poursuivre entre dégueulis d'entrailles et éclats rire évadés de gorges grasses, et Jörvar lui-même n'y était pas allé de main morte sur la boisson. Tout ou presque paraissait flou au guérisseur que la gaité avait contaminé, lui d'ordinaire si tapi dans la retenue et le contrôle. Naviguer entre les puissants ne lui avait jamais paru aussi hilarant de toute sa vie. Il reposa son bock, qu'il n'avait descendu que de moitié, la barbe pleine de mousse. Un convive qu'il ne connaissait ni de Frigg ni d'Odin lui intima un geste qu'il répéta mollement, ôtant ainsi les résidus de bière de sa barbe rousse. La quantité indécente de victuailles qui traînait sur les tables l'attirait autant qu'elle le rebutait, et Sindravellir se força à avaler quelques mets pour combattre l'ivresse qui s'emparait de son être. Il rognait un os avec avidité lorsque le cri retentit, le coupant court dans son entreprise vorace. Il vit la jeune femme s'écrouler au sol et il n'en fallut pas plus pour le dessaouler, son instinct de médecin reprenant brusquement le dessus sur les sentiments et sensations qui l'animaient. Pourtant, il demeura figé sur place, entre fascination et effroi à l'entente des paroles menaçantes. Temps des haches, temps des épées, temps des tempêtes, temps des loups. Avant que le monde ne s'écroule, personne n'épargnera personne. La pauvre se mit à convulser et Jörvar, encore à déchiffrer les paroles drapées de mysticisme, ne put faire le moindre geste. Une exclamation retentit, cherchant à rassurer les convives, mais Jörvar ne pouvait détacher son regard du corps de la malheureuse. Et ce, jusqu'à ce qu'une poigne de fer ne lui saisisse l'épaule droite, le surprenant. Deux soldats de la garde royale qui ne lui laissèrent autre choix de que les suivre. Sindravellir passa une main nerveuse sur son visage tandis qu'il était mené dans une pièce secondaire du palais. Il retrouva alors le corps de la jeune femme qui avait semé le trouble quelques instants plus tôt, et la présence du commandant de la garde royale (@Moira Lund) se dessina dans son dos. Il la salua d'un hochement de tête respectueux lorsqu'elle entra dans son champ de vision. « Skjaldmö. » Puis, le temps d'humecter rapidement ses lèvres d'un coup de langue, il ajouta, les prunelles rivées sur le cadavre : « Funeste surprise. » Les paroles de la princesse (@Sjoen Lund) retentirent, cristallines et pleines d'innocence, mais Jörvar se garda de répondre. Il jeta un regard en direction de la rouquine, quémandant ainsi son autorisation d'inspecter le corps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Dim 23 Avr - 19:08

Les évènements échappèrent soudainement au contrôle des gardes, de la famille royale, de la populace et la capitaine de la garde se trouvait hors de la salle, donc trop loin pour agir. Le couteau avait été lancé depuis la foule par un homme en voulant sans conteste à la royauté, puisque l'arme était désormais fichée dans le bois à quelques centimètres de la tête de leur souverain. Aussitôt, un mouvement de panique avait débuté, la foule essayait de se disperser par des issues qu'elle trouva bloquée, les enfermant avec un assassin potentiel avec eux. Cependant, Freymar avait d'autre priorité que de contenir la foule, aussi il se chargea de distribuer aux autres membres de la garde les instructions dans ce genre de situation.

-Priorité à la famille royale, rugit-il, on évacue ! Falko !

Sa voix portait suffisamment pour être entendue et de toute façon, il était difficile de le manquer tant sa grande taille le démarquait de la foule. Il dégaina son épée sans attendre, menaçant, prêt à transpercer le premier qui se mettrait sur le chemin de la famille royale, n'attendant pas que son collègue ne s'en revienne pour pousser les deux Lund en sa présence à avancer, s'emparant du bras de Guiséla pour ne pas la perdre.

-Ma reine, attrapez votre fille et ne la lâchez pas, il en dépend de votre sécurité à toutes les deux ! ordonna-t-il sans y mettre de forme.

Plus le temps pour le protocole, il commença à avancer en jetant de fréquents regard par dessus son épaule pour voir si la Reine suivait toujours tandis qu'il trainait presque la princesse derrière lui jusqu'à une issue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t478-once-upon-a-time-falko-u-


Falko Moen
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 131
SEPTIMS : 886
ARRIVAL : 26/03/2017
IDENTITY : Lena
FACECLAIM : Orlando Bloom (© Arté/Dandi) + gifs (tumblr)

AGE : 26 ans
STATUT CIVIL : Célibataire et libre comme l'air, et pour le moment ça lui va très bien comme ça.
METIER : Membre de la garde royale
LOCALISATION : A Solstheim, près de la princesse du solstice

INVENTAIRE : - Une épée dont il prend soin, deux dagues toujours logées dans son dos, prêtes à être dégainées en cas de besoin, une armure écaillée et un arc de chasse accompagné d'un carquois rempli de flèches.
- Joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Dim 23 Avr - 22:34

Falko se tenait près de sa protégée, son regard perçant veillant sur la foule alors qu'il venait de poser une question à Guiséla. La main toujours postée sur le pommeau de son arme, l'homme aux cheveux blonds aperçut ensuite bien vite la Reine se diriger vers sa fille. En cette présence royale, Falko courba le dos en signe de respect et d'obéissance, écoutant et observant la mère se préoccuper de sa fille, avant d'offrir un regard amical - ou du moins essayait-il – à Freymar qui avait suivi les pas de la femme du Roi. « Entendu. » dit-il par la suite lorsque Emma Lund lui ordonna d'aller chercher quelques fruits pour Guiséla, le rassurant intérieurement en sachant pertinemment qu'elle ne quitterait pas sa progéniture et que dans tous les cas Freymar serait là pour veiller sur elles. Néanmoins, le garde personnel de la princesse du Solstice ne laissait rien paraître quant à son inquiétude et hocha la tête en réponse au conseil de cet homme qu'il admirait, et plus encore, de cet ami, tournant les talons en direction du buffet où se trouvait ce qu'il devait prendre, ne souhaitant aucunement que sa jeune amie ne meurt empoisonnée. Sa stature imposante se mêlant à nouveau dans la foule, Falko arriva à la table et attrapa vivement un homme qu'il considérait apte à goûter les fruits, prenant une poignée des douceurs recherchées, son regard dur plongeant dans ceux du pauvre homme. « Goûte. » ordonna t-il sur un ton sec et qui obligeait son interlocuteur à faire ce qu'il attendait de lui. Ainsi, ni une ni deux, l'homme avala les fruits et Falko Moen l'observa quelques instants de ses yeux bleus, patientant un temps aux côtés du garçon malgré le fait qu'il avait très envie de retourner auprès de Guiséla.


Le sablier écoulé, Falko ne remarqua rien d'anormal chez la potentielle victime qu'il avait choisi, et les cris retentissant soudainement, il tourna vivement la tête en suivant le regard de toute la foule, fronçant les sourcils lorsqu'il remarqua la tentative d'assassinat en direction du Roi. Son cœur se mit à battre un peu plus vite, et sans attendre une seconde, le viking aux cheveux blonds prit une nouvelle poignée de fruits, relâchant son emprise sur le malheureux qui était sûrement soulagé d'être encore en vie, et se dirigea d'un pas pressé vers Guiséla, Emma et Freymar, entendant son ami l'appeler. Les portes closes, le malfaiteur était parmi le peuple enfermé comme du bétail dans le palais, et Falko ne supportait pas d'être loin de la princesse, surtout au regard de la tournure inquiétante des événements. Ainsi, il rejoignit bien vite sa protégée, lui tendant les fruits. « Tiens. » dit-il en la regardant d'une manière assurée comme pour lui faire comprendre qu'elle ne craignait rien en les mangeant. Puis, dégainant les deux dagues situées dans son dos, prêt à les utiliser sans aucun scrupule envers tous ceux qui s'approcheraient de trop près de la Reine et de sa fille, Falko tourna son attention vers Freymar. « Je reste en arrière. » dit-il simplement, son regard perçant scrutant avec attention ce qui entourait le groupe, sa stature guerrière se portant à l'arrière afin de mieux protéger Guiséla et Emma Lund. Personne n'attenterait à la vie de ces deux Dames du moment qu'il serait en vie.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t217-enola-sivertsen


Enóla Sivertsen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 499
SEPTIMS : 761
ARRIVAL : 25/02/2017
IDENTITY : Drathir
FACECLAIM : Olga Kurylenko (Praimfaya)

AGE : Trente-quatre ans
STATUT CIVIL : Divorcée
METIER : Chasseur
LOCALISATION : Isenseg

INVENTAIRE : joker n°1.
Un arc offert par sa famille auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux, un carquois plein de flèches. Un couteau de chasse à hauteur de la ceinture, un autre plus petit glissé dans la botte. Elle peut avoir également une besace lors de plus longs trajets contenant de l'eau, un peu de nourriture séchée, de la corde et une petite statuette de bois représentant une femme qui lui ressemble étrangement.
Elle a également quelques pièges en réserve qu'elle dépose à certains endroits stratégiques aux alentours d'Isenseg et elle va en vérifier les prises tous les jours.

Listen, listen. I would take a whisper if that's all you have to give, but it isn't. You could come and save me. Try to chase it crazy right out of my head.




(Asunn ♥️)

Sign Isenseg (Winter Soldier)
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 24 Avr - 0:40

Tout se passe vite, trop vite. Obnubilée par les évènements récents, Enóla ne parvient à revenir à la réalité que grâce à la présence de Styrr qui venait de la rejoindre.  Elle s’autorise un sourire, essentiellement pour masquer son effroi tandis qu’ils entament une conversation, songeant à leur récente rencontre autour d’un bon nombre de pintes d’hydromel. Ils s’étaient rencontrés lors du récit du Ragnarök, un récit dont ils ne se souvenaient sûrement pas vu l’état lamentable dans lequel ils ont fini, et désormais ils se retrouvaient pour le vivre. Car c’était sûrement ça, non ? Une femme qui meurt au beau milieu d’une telle assemblée, ce n’était pas anodin, surtout si peu de temps après avoir évoqué la fin du monde. En tous les cas, la chasseuse profite de cette présence amicale pour essayer de se changer les idées, elle va jusqu’à s’autoriser un léger rire quand un nouvel évènement acheva de l’ébranler. Si elle ne voit pas l’individu qui lance le couteau, pas plus qu’elle ne parvient à deviner d’où la lame a été lancée, elle voit celui-ci finir par se planter quelque part, non loin de la tête du souverain sans nul doute visé. Et à partir de ce moment là, c’est la panique. Une panique qu’elle comprend, une panique qu’elle ne saurait gérer. Elle avait des doutes, elle hésitait depuis plusieurs minutes désormais mais ce fut la goutte de trop qui la décida à foutre le camp, définitivement, de cette soirée. Elle n’était pas une guerrière, et définitivement elle n’avait pas demandé à venir ici pour prendre le risque de se faire tuer pour une raison ou une autre. La jeune femme n’attend de ce fait pas bien longtemps pour profiter de la confusion, profitant que des gardes soient occupés à repousser une foule paniquée pour se glisser dans un couloir. Finesse et discrétion. Parfaitement consciente du fait que personne ne la laissera passer par une quelconque porte, la brune n’y réfléchit pas à deux fois et dès lors qu’une fenêtre s’offre à sa vue, elle s’engouffre par cette dernière sans demander son reste.

Il suffit d’un bond à la brune, malgré sa robe, pour passer par-dessus la fenêtre, ses doigts crochetant le rebord de cette dernière une fois qu’elle fut de l’autre côté. Baissant les yeux au sol, la jeune femme ne put toutefois que grogner en découvrant bien évidemment la surface plane du bois qui constituait le bâtiment, ce qui empêchait toute escalade, et la terre ferme qui se trouvait bien plus bas. « Note à soi même, faire le tour des environs avant d’aller quelque part. Grince-t-elle entre ses dents avant de soupirer et de se décaler quelque peu avant de lâcher prise. Consciente de sa chute, et habituée à se réceptionner, la chasseuse parvient à retrouver le sol sans se briser un os quelconque et ce malgré le choc et la douleur qui lui vrillait désormais les chevilles. Relevant les yeux vers la fenêtre qu’elle venait de délaisser, s’assurant que personne ne s’y intéressait ou ne cherchait à la suivre, elle souffla de nouveau pour elle-même : Ecoute ton instinct Eno la prochaine fois, et donne pas l’occasion à un roi de pacotille de t’enfermer dans la même pièce que l’assassin qui venait pour sa tronche. Reculant alors d’un pas pour s’éloigner du bâtiment, la brune se prend les pieds à la fois dans une racine puis dans les pans de sa robe, ravalant un cri à la dernière seconde en tombant lamentablement dans les fourrés. Nouveau grognement, rageur cette fois ci. Et oublie ces maudites robes ! » Cingle-t-elle, agacée en se relevant pour mieux s’éloigner, en faisant attention cette fois, au plus vite. Qu’ils s’entretuent donc là haut, qu’ils gèrent une foule mécontente à juste titre, et qu’ils lui fichent la paix. Indéniablement, Isenseg lui manquait. En tous les cas il ne fallut guère longtemps à Enóla pour se retrouver dans la ville, aux abords du palais. Réajustant sa tenue rapidement, elle se mêla aux quelques individus qui avaient pris le parti de ne pas participer aux festivités et qui faisaient la fête dans leur coin. Il ne lui fut plus si difficile de feindre des éclats de rire, maintenant qu’elle savait le danger passé pour elle.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Ven 28 Avr - 21:30


   
Sans dire mot, le Jarl de Skogkatt remue les épaules – sentant ses muscles se raidir à l’idée d’une bataille. De celles pernicieuses, qui éclatent sans crier gare avec des spectres comme ennemis. L’œil unique balaie la salle, s’assure que ses hommes restent vigilants. Œillade de chien de faïence en tout sens – le soupçon pèse. Silhouette se rapprochant subtilement à pas feutrés, charriant avec espièglerie le bras paternel. Frida, joyau étincelant et féroce walkyrie qu’il voudrait garder auprès de lui et préserver du danger. Elle serait capable de s’enthousiasmer de la tension – espérant ainsi se jeter dans la mêlée. Risette lasse et attendrie qu’il adresse à la jeune femme, évoquant quelques lointains souvenirs des chasses interminables partagées avec sa gamine au crin flavescent. « Markvart, tu te rappelles de ma fille, Frida. » La présentation au roi est de mise. Tandis qu’eux vieillissent inexorablement, leur progéniture s’affirme – les précipitant petit à petit dans l’idée d’une retraite paisible. Cauchemar à tout guerrier. Folker observe le faciès de la donzelle, lui intimant de saluer le Konungr. Il se surprend à chercher Moïra du regard, redoutant la confrontation de deux vindictes féminines. La sœur du roi serait très certainement un modèle pour celle qu’il préfère garder sous son aile – l’ébauche d’une idée qu’il ne veut guère susciter dans la caboche de sa princesse. Le vieux loup tourne son faciès marmoréen vers Ivar pour lui glisser quelques mots. « Quoiqu’il arrive, tu ne la quittes pas. C’est compris ? » Il cherche l’approbation dans le regard du fier viking avant d’en revenir à la donzelle faisant face au konungr. Les manœuvres n’échappent pas à l’attention du Jarl de Skogkatt – les portes se ferment et les gardes se positionnent à chaque issue. La nervosité de chacun est palpable et malgré son calme implacable, Folker sent le doute s’insinuer dans son esprit. « Qu’attends-tu de moi ? » Le questionne-t-il. L’ours n’aime pas être mis en cage, renâcle à l’idée d’être contraint à quoi que ce soit. Mais la loyauté est là, timorée au-delà de sa paupière mi-close. Il n’a guère le temps d’articuler quoi que ce soit de plus qu’un chuintement se fait entendre. L’éclat d’une lame vient balayer toute persistance à garder le calme et se fige à quelques centimètres de Markvart. Une vague d’effroi secoue l’assemblée et Folker tire Tungleskin de son fourreau, les sens aux aguets. Le bras libre vient rabattre un peu rudement Frida contre l’échine de son frère – désirant la protéger d’une prochaine offensive. « Ecartez-vous ! » Leur aboie-t-il, désirant les éloigner du suzerain. « Gardez vos distances. » La paluche étreint succinctement l’épaule de son fils avant de lui désigner l’autre bout de la pièce. Combien sont-ils ? L’interrogation cavale dans l’esprit du guerrier. Folker se rapproche dès lors de Markvart pour lui souffler. « Il s’en est fallu de peu. » Il constate les dégats – s’étonne de la précision du lancer. « La fièvre de la bataille t’appelle mon ami. Mais il n’y a rien de pire que d’ignorer à quoi ressemble nos ennemis. »      


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Sam 29 Avr - 20:50

Un surin lui gueule son refrain mutin à quelques pas de là. À peine les démiurges ont-ils le temps de rouscailler devant pareil acte manqué que le paria fait une volte-face lourdaude soufferte par l’alcool. Ses prunelles frustres gravitent jusqu’au bois, sur lequel s’est logée l’arme, et en toisent l’acier lors même qu’alentour, les dîneurs cèdent à l’émoi. C’est à croire que les gibiers ayant manqué de peu un aller simple pour le Helheim, ce sont eux. Agitée pareillement, quoique plus paresseuse, sa sapience fait le dos rond et alerte ses muscles gourds et non moins férins qui, sitôt les premiers cris vagis, lui dévissent la nuque. Par automatisme, ses orbes traquent succinctement l’assassin – bien évidemment – envolé, mais ne déchoient que sur une masse ambulante et versatile mendiant çà et là un exil vers lequel fuir. Rictus poivré d’ire, les crocs se mangeottent l’émail et retiennent la violence du reître se débattant sans halte ni répit sous poitrail ; il enrage qu’on ne l’affronte pas de face, fer au poing, et que toutes ces matoiseries de couards soient de mise dans son palais, sous son nase. La dextre se tend et rudoie le manche planté là pour l’y détrôner sans grâce, soupesant le matériau qui plus tard sera dûment examiné par ses soins. Mais pour l’heure, si gorge doit être tranchée, ce sera par le fil de cette lame – cynisme carnassier d’un seigneur vexé.

Le garde royal (Freymar) emporte avec lui Emma et Guiséla, escortés de près par la sentinelle personnelle (Falko) de son ainée. Le faciès masculin braque ses traits durs et autoritaires vers Frida et Ivar Ødegard, leur désignant la formation faite par Hroref. « Suivez-le. Restez groupés et allez trouver refuge dans les appartements royaux. N’en sortez pas tant que moi, ou votre père, ne sommes pas personnellement revenus vers vous. La reine vous y guidera. » D’un timbre plus fort, il hèle un autre convive dans l’assemblée. « Jarl Thorsen. Veuillez rejoindre mon épouse, il en va de votre sécurité. » Les orbes ne mentent pas. Il n’est prêt à sacrifier aucun de ses alliés. Laissant là les quidams obéir à ses directives – talonnés de près par Detelf à qui le roi accorde une œillade sordide – c’est finalement vers Folker que s’oriente la voix du monarque. « Ce n’est pas une bataille. C’est un tas de purin déposé sur mon perron. » Il scrute vaguement les invités paniqués. « Qu’ils s’époumonent. Parmi eux se cachent peut-être des complices. Et quand bien même, je ne veux pas d’une horde atterrée déferlant hors mes murs pour scander haut et dur, dans toute la capitale, comment la racaille s’invite aussi commodément à mon propre banquet… — Stýrr ! » Aperçu entre un géant et une aïeule défigurée, le Conseiller est immédiatement appelé par le Lund. Lorsqu’il s’approche du binôme, Markvart poursuit à son encontre. « J’ai besoin que tu calmes les esprits. Argue le nécessaire, que Leiknir unisse son verbe au tien s’il le faut, mais je veux qu’ils s’apaisent avant que les choses ne se dégradent complètement. Si l’on demande, les Lund, les Thorsen et les Ødegard sont en sécurité, ensemble. » Appuyant férocement sur les syllabes finales, il gratifie l’épaule d'Ærnvåg d’un geste fraternel, et lâche à l’illustre borgne. « Que dirais-tu d’aller rôdailler avec moi ? J’ai grande hâte de constater que le faquin maladroit qui m’a jeté cette épine n'a pas pu traverser ma herse de gardes… Mais allons d'abord voir Jörvar. » Et ce disant de guider le Jarl vers le fond de la salle omis de tous, là où une sortie secrète les attend tous deux.

résumé et feats:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Dim 30 Avr - 18:04

D'où il se tenait, Jörvar pouvait sentir la mort suinter du cadavre encore chaud de la femme qui venait de se bouffer la langue. Une scène qui aurait dû le laisser indifférent si ses carreaux n'avaient pas lorgné les filets de carmin dégoulinant de la gueule de l'infortune. Le Loeknir se perdit dans une contemplation malsaine, jusqu'à ce que l'autorisation qu'il avait requise pour examiner la dépouille lui soit accordée. Se ressaisissant, Sindravellir cligna des yeux afin de couper ce cordon ombilical glauque qui reliait sa vision aux sang baveux qui maculait le visage de la morte. Il s'approcha en se concentrant sur ses sens olfactifs et se pencha vers la bouche sanguinolente, les yeux mi-clos. L'odeur qu'il renifla à deux reprises ne lui laissa pas l'ombre d'un doute ; la victime avait été empoisonnée. Jörvar s'éclaircit la gorge puis se tourna vers Moira. « Je doute que ce qui suive soit approprié pour la princesse. » Possédant lui-même des enfants, la requête du guérisseur était ainsi toute paternelle. Laissant à la Skjaldmö le choix d'épargner ou non à Sjøen la vision de ce qui suivrait, Sindravellir entreprit de déshabiller la morte afin de continuer l'autopsie. Son effeuillage funeste requérant toute sa concentration, Jörvar entendit plusieurs bruits de pas derrière lui mais ne rompit pas un seul de ses gestes, procédant jusqu'à ce que le cadavre soit entièrement dénudé. Son regard scruta la peau d'albâtre à la recherche du moindre signe, et les prunelles s'immobilisèrent finalement sur un symbole runique tatoué sur la hanche droite de la défunte. Jörvar demeura figé quelques secondes, cherchant sans y parvenir une quelconque signification à ce symbole, puis il se tourna vers les nouveaux arrivants qu'il avait jusqu'ici totalement ignorés. Reconnaissant le Konungr et le Jarl de Skogkatt, Sindravellir s'inclina respectueusement. « Jarl Ødegard, mon roi. » Il prêta à nouveau attention au cadavre, comme pour s'assurer que la rune qu'il avait vue sur la hanche était bien réelle, puis il se tourna vers Markvart. « Mon roi, cette femme... » Il jeta un regard aux autres personnes présentes dans la pièce, comme mesurant la gravité des propos qu'il allait tenir : « … cette femme a été empoisonnée. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t503-i-wasn-t-listening-but-i-


Sjøen Lund
skilgetinn - enfant légitime

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 827
ARRIVAL : 31/03/2017
IDENTITY : Eurydie
FACECLAIM : w. shields @ eurydie

AGE : Quatorze printemps. Tout juste.
STATUT CIVIL : Encore loin, très loin des histoires de mariages et d'alliances.
METIER : Fille de roi, dernière née.
LOCALISATION : Solstheim. Là où vit sa famille. Dans ce grand... truc... vide et ennuyeux.

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Dim 30 Avr - 21:25

Ê
tre traitée comme une enfant, voilà bien une chose que la princesse avait du mal à accepter. Elle fusilla alors du regard quiconque la regardant comme une trop petite fille, qui ne devait rien faire excepté obéir sagement à ce qu’on lui demandait. Cela dit, être emmenée par sa tante et participer indirectement à cette autopsie lui donnait le sentiment d’être vraiment impliquée dans cette affaire ! Elle regarda le corps longuement, essayant d’y voir ce que Jörvar pouvait y chercher. Des blessures ? Autre chose ? Elle s’était donné la mort, donc il fallait bien que ça arrive d’une façon bien précise, pas simplement… comme les vieilles personnes qui meurent sans raison dans leur lit.

Elle releva pourtant son regard foudroyant vers le loeknir quand il l’entendit insinuer à sa tante qu’il ne valait mieux pas qu’elle reste là. « Princesse », « enfant », encore une fois ! Elle pouvait aider ! Pourquoi personne ne comprenait cela ?

La voix d’Akam la surprit. Par les dieux, elle n’avait pas réussi à se débarrasser de lui ! Elle pesta silencieusement entre ses dents, jurant plusieurs mots qu’elle avait entendus dans la basse-ville et se retourna vivement vers son garde du corps.

« Tu plaisantes, c’est toi qui dérange tout le monde en débarquant ici, l’air de rien ! Laisse les gens sérieux travailler, et retourne aider les autres gardes, ils ont l'air bien agités. Allez, allez ! »

Et ça semblait s’être empiré. Les bruits étaient encore plus envahissants que tout à l’heure. Il s’était passé quelque chose ? Ça semblait bien être le cas, surtout quand elle se retourna et qu’elle vit les visages graves que tout le monde arborait. Si les dieux avaient écouté son besoin de divertissement pendant cet ennuyeux banquet, ils étaient allés trop loin…

Elle ne quitta pourtant pas la pièce, malgré l’insistance de son protecteur et les conseils du loeknir. De toute évidence, elle n’en aurait pas pu le faire avant que le konungr et le jarl de Skogkatt n’arrivent en ces lieux. Son père… Pendant une seconde, Sjøen oublia de respirer. Elle fit pourtant de son mieux pour ne pas exprimer le malaise qu’elle ressentait quand il se trouvait à moins de vingt mètre.

« Père… » dit-elle, respectueusement. Seulement respectueusement.

S’il était là… c’était que les choses étaient encore plus graves qu’elle ne l’aurait pensé. Il n’aurait pas abandonné ses invités sinon.


What happened:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t151-guisela-blood-fire-prince


Guiséla Ødegard
skilgetinn - enfant légitime

behind the shield.
POSTS : 215
SEPTIMS : 1226
ARRIVAL : 22/02/2017
IDENTITY : Rocket (jess)
FACECLAIM : Freya Mavor (ava) Dandi chérie | (signa) .bizzle

AGE : Dix-huit années dans les rues ornées de Solstheim.
STATUT CIVIL : La douceur pour bercer les mains d'un homme qu'elle n'a pas choisi. Mascarade royale dissimulant le coeur et le corps pris par le mauvais frère Odegard. Liée à Rurik, à jamais maudite d'avoir donné l'enfant à son cadet.
METIER : Fille de roi, princesse du solstice, femme bafouée par le sort des dieux.
LOCALISATION : Capitale ornée et foyer prisonnier, Solstheim mère vaillante et éclatante.

INVENTAIRE : joker n°1.



Blabla


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 1 Mai - 13:48


 

dansleikur med inn daudr

— Everybody (event)
Une nouvelle fois elle n'entendit plus rien. Ni les rires des plaisantins hôtes et hôtesses ivres, ni la douce voix que son paladin (Falko) faisait preuve en sa présence. Elle restait immobile, passive, las. Ses yeux océaniques témoignaient du vide et se marquaient de fatigue. Pourtant, une aura familière et protectrice s'approchait sans hésitation, aucune et le coeur de la princesse s'apaisa comme toutes ces autres fois depuis environ douze ans. La chaleur que la maternelle figure (Emma) prodiguait par ses gestes, par sa voix captivait le nourrisson qu'elle était en cet instant. Plus d'Ivar, plus de sang, une pression sur son palpitant qui la laissait sans voix. Comment pouvait-elle mentir à sa propre mère, aimante et présente ?

Elle réveilla ses sens lorsque son blondin s'en alla. Guiséla parcoura d'abord les deux à ses abords (Emma & Freymar), puis se retourna pour constater que les festivités avaient repris leur cours, presque sans une once de quiétude, du moins c'est ce qui avait semblé être ordonner par le konungr. Lorsque les yeux de l'enfant se posèrent si profondément sur ce faciès froid et creusé par la hâte (Markvart), elle-même s'adoucit. Un éclair marqua l'instant lorsque la princesse se rendit compte qu'il avait tenté d'assassiner son père. La panique monta d'un cran lorsque excitation et colère engourdirent les muscles de la jeune Lund. Sans même avoir le temps de tourner ses iris sur la provenance elle se fit entraîner de force par son propre maître d'arme. Elle remarqua également qu'elle en avait oublié les fruit de son protecteur. Elle en attrapa un au vol tandis que les forces du premier garde l'embarquait. Ses yeux se durcirent et elle tenta une première fois de se dégager : « Laissez-moi.. » Elle tirait tant qu'elle le pouvait quand elle le pouvait entre deux bousculade. La jeune fille serrait les dents et regardait derrière elle quand elle tomba sur son roi en compagnie du jarl de Skogkatt qui s'éclipsaient. Elle en avait laissé se dérober le fruit de son ami. Alors dans un énième effort d'agacement, et une respiration saccadée mais bruyante elle se fit entendre : « Je t'ordonne de me lâcher ! » Les yeux rouges d'humidité, elle réussit à faire glisser son bras hors de l'emprise du Hrorek. Son souffle était épuisé et elle commença à tousser. Sans un mot de plus elle regarda, honteuse, sa mère avant de lui enlacer le bras à la manière d'une petite fille et avança à ses côtés en cachant son état entre les tissus de la splendide robe de la reine.

Spoiler:
 
 MAY


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t233-ivar-degard


Ívar Ødegard
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 249
SEPTIMS : 1107
ARRIVAL : 26/02/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
MULTILINK : Marsilía Sorensen
FACECLAIM : jack huston + avatar ©Winter Soldier + Gifs ©Illabye & Loupiot

AGE : 26
STATUT CIVIL : tout juste veuf et père d'un petit garçon, il est néamoins épris de Guiséla Ødegard, sa belle-soeur.
METIER : soldat, ambassadeur, combattant de la Svart Brotherhood
LOCALISATION : Skogkatt

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 1 Mai - 14:38

DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR
Deep in the ocean, dead and cast away where innocence is burned in flames. A million mile from home, I'm walking ahead. I'm frozen to the bones, I am...A soldier on my own, I don't know the way I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate

Ivar aurait souhaité rester auprès de son père et mettre sa lame au service du roi mais se contenta d’obéir aux ordres du jarl et de son père. Un hochement de la tête, Ivar attrapa le bras de sa jumelle pour l’entrainer avec lui et emboiter le pas derrière Freymar. Non pas qu’il craignait pour sa sœur, parce qu’elle était vaillante et à même de se défendre, mais il aurait largement préféré se rendre plus utile. Il avait beau avoir bu, ses sens étaient en alerte et ses capacités loin d’être totalement annihilés. Alors à hauteur de Falko et Freymar, il se positionnait comme protecteur, refermant la marche du groupe pour surveiller les arrières et prêt à faire le nécessaire. Ils suivirent ainsi la Reine sur quelques minutes de marche, s’enfonçant dans les interminables couloirs du palais. Ivar laissait derrière lui une pensée soucieuse à l’égard de son père, hésitant encore à faire demi-tour pour aller le soutenir lui et Markvart. Cela aurait été possiblement une erreur de désobéir, d’autant plus qu’il était trop tard maintenant qu’ils se dirigeaient tous vers les appartements royaux.

Alors Ivar avait détourné le regard, les portes de la salle de réception disparurent dans le coin d’un couloir et quand tout le monde fut réfugié là où on le leur avait demandé, il s’empressa de barricader les portes que personne ne puissent forcer l’ouverture sans leur consentement. Il souffla, se demandant comment tout ceci allait se dénouer mais avait déjà la certitude que tout se passerait bien car il y avait là-bas de redoutables guerriers qui ne plieraient pas si facilement. Le jeune homme partagea un regard avec sa jumelle, quelque peu sceptique et qui n’avait pas besoin d’être comblé par des mots pour décrire le fond de ses pensées. Frida comprendrait, après tout ils étaient sans doute tous dans cet état d’esprit de surprise et de trouble. Tous hormis Guiséla qui visiblement était d’autant plus touchée par les événements. Son regard verdâtre se posa sur la silhouette tremblante de cette jeune femme qui faisait battre son cœur avant de s’en détourner. Il y avait plus urgent à consulter sur la minute et faire en sorte qu’ils ne soient pas plus surpris qu’ils ne l’avaient été.

Ainsi s’avançant vers Freymar et Falko, ignorant la méprise qu’il avait pour ce tout dernier, Ivar souhaitait que l’on organise et assure la protection de tout ce monde retranché ici. Le guerrier de Skogkatt gardait son sang froid, les idées claires, rien ne devait être laissé au hasard

« Il faut sécuriser les appartements, bloquer les issues et en garder une sous surveillance pour faire évacuer rapidement en cas de problème. Vous connaissez les lieux mieux que moi je vous laisse voir pour ça. Combien y'a t-il de pièces adjacentes ? Je suis prêt à y aller faire un tour si nécessaire pour vérifier qu'il n'y a pas de piège, indiquez moi simplement. »

En cas de doute, il était d’autant plus prudent de se méfier de tout. Ceux qui cherchaient à porter atteinte auraient pu prévoir qu’ils viendraient se réfugier là, alors pourquoi n’auraient ils pas pu préparer quelque chose en douce, profiter du banquet ?




crackle bones



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 1 Mai - 16:47

Fatalement. Les calots lagunaires du sire plongent comme un oiseau de proie sur la charogne de la pauvrette gisant là, gagnée par la raideur et le désarroi qu’ont les morts partis trop tôt. Ce faciès tors, boustifaillé par une grimace écrue, pourrait être le sien ou celui d’un proche ; l’idée piquète un rictus sur le portrait déjà grave du Konungr, qui se détourne à l’endroit de sa benjamine (Sjøen) qu’il lorgne longuement comme le Loeknir s’explique. Sous les ridules régaliennes, le père braque sur son enfant le regard du loup qui claquerait sa mâchoire sur le cul d’une Norne si ça pouvait sauver sa progéniture de la sordidité qu’est ce présent fatum. Il s’assure en silence de sa santé lors même qu’elle le salue, avant de lorgner en biais la silhouette de Moira. Sœur et fille se portent bien. Les maxillaires en reviennent à Jörvar dont l’élucidation ne semble pas étonner le roi. « Un procédé de femelle », crache-t-il à demi-mot, davantage méprisant envers ladite méthode employée qu’envers la gente féminine. « Mes ennemis n’ont ce soir ni hardiesse ni dextérité. C’est à croire qu’on ne veut pas vraiment m’occire… » Adressée au Jarl de Skogkatt, la phonation ne ricoche pas moins dans toutes les esgourdes présentes. Il glisse au Commandant la dague qu’il a récupérée tout en s’approchant du praticien et du cadavre. « Cette marque. Est-ce… de la magie ? Une malédiction ? » Une ombre d’inquiétude traverse ses orbes. Peut-être ferait-il mieux d’ordonner que l’on évacue la carcasse en dehors du palais, et qu’on la brûle séance-tenante. « En as-tu terminé avec l’autopsie, Jörvar ? Je n’aime pas savoir ce genre d’énigmes sous mon toit, qui sait ce qui peut se tapir sous ces runes. » S’attardant une dernière fois sur les arabesques, il interroge cette fois Moira et Folker en désignant la lame de son assassin. « Pourquoi s’embêterait-on à attenter deux fois de suite, et aussi différemment, à ma vie…? Ce ne peut être que des crimes commandités par deux antagonistes distincts… » Il pensait n’avoir affaire qu’à un rival grognassant depuis Skogen, mais l’évidence le nargue sans qu’il ne parvienne vraiment à l’accepter…

Lieu : pièce du palais, éloignée des festivités.
Sont présents : Jörvar, Folker, Akam, Moira, Sjøen et Markvart.
+ porte extérieure gardée par deux factionnaires royaux.

résumé et feats :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


The Ancient One
PNJ - maître du jeu.

behind the shield.
POSTS : 445
SEPTIMS : 1497
ARRIVAL : 04/08/2016
IDENTITY : a god has no name.
FACECLAIM : (c) nanda parbat.

compte pnj, ne pas mp.

there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 1 Mai - 17:13

dansleikur með inn dauðr.
The night is dark and full of terrors, but the fire burns them all away.



an 795, solstheim.
Le grondement de la foule paniquée retentit entre les murs du palais isolé. Rapidement, la garde est dépassée par cette masse grouillante espérant pouvoir s'extirper de cet enfer – si certains parviennent à s'enfuir du château, la plupart des convives reste cependant à la merci d'un assassin envolé, planqué entre ces mêmes murs.

L'on mène les grands gens en sécurité, sortant la Jarl Thorsen et les rejetons Lund et Ødegard, ainsi que la Reine par une porte dérobée, laissant au bon plaisir du petit peuple la joie de s'époumoner de terreur. Et d'entre ce capharnaüm, le Konungr qui s'esquive à son tour, rejoignant le guérisseur penché sur le corps encore chaud de la pauvresse, sa peau blanchâtre offerte aux regards des dieux. « Mon roi cette femme... cette femme a été empoisonnée. » qu'il souffle à l'oreille du Roi. Mais bientôt un nouveau fracas métallique retentit.

Le hurlement des flammes léchant les tapisseries n'enflamma que plus encore la foule qui se précipite, prête à piétiner le corps de garde pour s'échapper. Rapidement, l'épaisse fumée s'empare des couloirs, et l'on crache, et l'on crie, les mains plaquées contre la gorge.  « Au feu ! » Le palais devenu foyer d'un enfer brûlant, l'on a bien vite fait d'oublier que dans l'ombre, l'assassin court toujours. Est-il seulement responsable du feu qui dévore tentures et rideaux ? Ou n'est-ce là qu'un tragique coup du sort ?

ceci signe donc la fin du troisième tour et le début du quatrième, entamé sur une belle flambée ! le palais prend feu, fumées et flammes se propagent rapidement le long des tentures et autres rideaux (oui, car la pierre ne brûle pas askip). prenez les jambes à votre cou, si vous ne voulez pas finir rôtis (comme ça vous l'êtes déjà ?).
voici les révélations du troisième tour: Jorvar, notre guérisseur hors pair, a détecté du poison sur la bouche de la folle morte au tour précédent - elle a donc été assassinée. de plus, Jorvar découvre sur son corps une étrange marque runique au niveau de sa hanche droite - la signification de ce tatouage reste obscure cependant.
les gens importants ont été mis en sécurité dans une autre aile du palais (dont Silke Jarl d'Isenseg et les progénitures respectives de Markvart et Folker, mais aussi la Reine). évidemment les portes sont toujours fermées, ordre de notre bon Roi. vous êtes donc livrés à vous-même, avec un feu qui se propage rapidement. alors, allez vous user de votre force ou de votre tête pour sortir de cet enfer brûlant ? (oui oui, ceci est un appel évident pour que vous utilisiez vos compétences pour sortir tahvu parce que oui, vous allez tous sortir)

privilégiez les réponses courtes (moins de 500 mots) qui avancent vite, et faites bien attention à ce qui a été dit précédemment pour ne pas oublier de réagir ou ignorer un membre qui aurait tenté de nouer un contact avec votre personnage. Vous pouvez par exemple marquer à la fin de votre post les joueurs avec qui vous avez interagi.
merci de mettre un petit résumé de votre post en spoiler, il est ainsi plus aisé de relever les faits importants de votre rp de la sorte (et c'est pratique pour les feignasses qui veulent pas tout lire. /pan/)
si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à venir nous la poser ici.
petite précision à ajouter, n'hésitez pas à faire le parallèle avec ce sujet qui raconte les aventures de Verdandi et Garth dans leur tentative de fuite du château (avant l'incendie) - sans doute y découvrirez vous certaines informations en rapport avec ce qu'il se passe ici, dans la salle de réception. What a Face
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Lun 1 Mai - 20:18

La situation avait bien empirée depuis que j’avais retrouvé la petite princesse. Le feu avait pris et la foule courait dans tous les sens à la recherche d’une issue. Je pouvais entendre les gens hurler de peur et, les gardes devaient se faire malmener et les corps de pauvres gens écrasés dans le mouvement de panique devaient recouvrir le sol. Je me tenais à côté de mon roi lorsque le guérisseur annonça que la folle était morte empoisonnée. Cela ne m’étonnait guère, l’assassin avait sûrement essayé de créer une diversion mais cela ne l’avait pas empêché d’échouer dans sa tentative de tuer Markvart. Je vis mon ancien mentor, le puissant Jarl de Skogkatt, je fus rassuré de l’avoir à mes côtés car je le savais être un homme de confiance.

Je me tournais vers Sjoen pour essayer de lui donner des consignes que je savais qu’elle ne respecterait pas : « Jeune fille, je sais que tu aimes ne pas m’écouter et n’en faire qu’à ta tête mais je sais aussi que tu n’es pas stupide. C’est le moment de faire preuve de cette intelligence, nous sommes dans une situation compliquée, je te demande de rester prêt de moi pour ta sécurité. » Je ne pris pas le temps d’attendre une réponse de sa part, j’avais bien des choses à penser…

Entendant les cris et sentant l’odeur âcre de la fumée, je me demandais ce que nous allions bien pouvoir faire. L’ordre de fermer les portes s’avèrait être une grosse erreur même si le but initial de cette décision n’était pas de condamner de pauvres gens à une mort si cruelle. Je regardais chacune des personnes présentes dans cette pièces et hésitais à questionner Moira sur la marche à suivre ou bien, devrais interroger mon Konungr ? Nous n’étions guère à l’abri, bien que le brasier n’ait pas atteint la pièce des festivités, les vapeurs toxiques étaient tout aussi dangereuses. Il était donc temps de se décider ou nous rejoindrions bientôt cette pauvre femme qui a tant fait parler d’elle…
Ce que je fais ou pas:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Mar 2 Mai - 18:26

C'est de l'airain d'une poigne s'érigeant sur épaule de tendron que la tante fait montre, non pas d'une quelconque sapience rassurante, mais au contraire d'une furieuse nervosité à l'innocente mention d'un assassinat. Nulle réponse un tant soit peu lénitive ne saurait jaillir hors de cette gueule qui claque de hargne à l'idée qu'un sicaire puisse rôder sous sa truffe, en toute impunité. À l'aise avec la tripaille dégueulant des bidoches, à l'aise avec le pourpre giclant des gosiers tranchés, la skjaldmö l'est moins lorsque la mort s'adorne de putasserie. Lorsque Skolgÿr s'invite à la table des festivités, c'est ainsi avec un certain soulas qu'elle lui dédie salutation. « C'est bon. », lui bronche-t-elle, tout en coulant néanmoins un œil soucieux sur la blondine : « Suffit jeune fille, ne me fais pas regretter de te traiter en adulte ; silence à présent. Loeknir, allons. » Et de désigner la charogne blafarde d'un vague cahot de museau, agréant que s'initie l'étude, l'esgourde tendue vers les échos enflant depuis le hall. Toujours est-il que l'objet de son inquiétude la plus vive déboulant, elle n'oscille pas d'un iota ; le clan est sauf, elle suppute, et aux orbes de rouler à contre-courant, jusqu'à heurter les pâles récifs du cadavre dénudé.

Poison. Le verdict corrobore le pire, et elle grimace, la rouquine, comme si elle en éprouvait les méphitiques remugles à même son sien tarin. Mais à bien s'y fier, c'est une toute autre — et non moins létale — effluve qui, non sans brusquerie, lui agace soudain les synapses. « Deux fois de suite, que dis-tu là ? », qu'elle s'alarme, en louchant alors sur le surin. « Évitons, dans ce cas, que la troisième parachève l'intention, frère. Je crains qu'à défaut d'être habiles, les gueux ne soient opiniâtres. Tu sens ? » Narines ébrasées, c'est en direction de l'issue qu'elle guigne désormais, tandis que les premières clameurs affolées surhaussent l'agitation au-delà. « Vous, recouvrez-la et sortez-la d'ici intacte. Il faudra reprendre l'autopsie plus tard. », qu'elle dicte alors, désignant le corps de l'intoxiquée, à l'intention des deux subalternes de l'escorte, campant en retrait. « Loeknir, Sjøen... allons, Akam vous guidera, en sécurité. Sans discuter, qu'elle assène à l'intention de sa nièce, puis au maître d'arme, lâche son flot de recommandations, Fais procéder à l'évacuation. Veille à ce que nos hôtes soient rassemblés, à l'abri. Et, surtout, limite les dispersions. » Achevant sa tirade, c'est la lourde qu'elle décloue enfin, et de ses pressantes nutations de poignet, engage chacun à mettre les bouts. Puis, lorgnant tour à tour Jarl et Konungr, se fend d'une risette mutine, fissurant le masque stoïque du Commandant. « Quant à vous, messieurs, souhaitez-vous rejoindre vos femmes et enfants, ou bien... dégèlerez-vous vos vieux os en ma compagnie ? », qu'elle propose, taquine, en hissant en amont prunelles vers les étages supérieurs, sénestre maltraitant déjà pommeau.

Guests & Abstract :
 

copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Mar 2 Mai - 22:19


Le suzerain grogne, déplore l’attaque pernicieuse qui vient à faire flamber l’euphorie générale. L’affront se répète et il est peu probable que ce soit un cas isolé. Alors les lourdes portes se ferment et la foule est contenue, en proie au tumulte viscéral. Le vieux loup demeure sceptique – comment trouver qui est coupable. Cela pourrait être n’importe qui. Folker regarde sa progéniture s’éloigner pour rejoindre les appartements royaux. Pendant ce temps, Markvart fait appel à son conseiller, lui donne quelques instructions salutaires pour calmer l’assemblée – chose qui se révèlera probablement ardue en vue du vent de panique qui souffle dans la salle de réception. La mine patibulaire du Jarl de Skogkatt se tourne vers son compagnon d’arme, desserrant les lippes pour lui susurrer quelques mots. « Tâchons de dénicher les lâches, mon ami. J’espère que l’alcool n’a pas endormi ce flair hors pair qu’est le tien. » Sinon, de quoi auraient-ils l’air ? Le borgne et l’ivre.
Le konungr ouvre la marche et Folker tâche de surveiller ses arrières. Après avoir parcouru un dédale exigu de couloirs, les deux hommes émergent dans une pièce où se tient le Loeknir de Solstheim en pleine autopsie de la défunte, accompagné par la plus jeune Lund, sa tante et Akam. Le vieux jarl n’a guère le temps de saluer le soldat comme il se doit, lui qu’il aurait bien gardé sous son commandement si ce dernier n’avait pas voulu rejoindre la garde royale. Il lui adresse un franc sourire avant lorgner en direction de Jörvar. Le verdict tombe rapidement – poison. Comme ils le présumaient. La mâchoire se contracture mais ne dit mot tandis que Markvart crache son amertume. A vrai dire, Folker s’interroge sur la cohérence de cette offensive. Le godet empoisonné était-il destiné à Markvart ? Pourquoi cette femme se retrouve étendue là à sa place. Quelqu’un a manifestement échoué dans sa vile initiative. Le suzerain porte l’attention sur la marque ornant la hanche de la donzelle exsangue. Une rune. Magie ? Malédiction ? Les questions se bousculent et peu de réponses ne viennent à éclairer la situation. « Ce qu’elle a annoncé. Le Ragnarök. Ne serait-ce pas lié à cette marque ? La donzelle s’est peut-être empoisonnée elle-même – espérant se donner en spectacle. Pour que tous prennent peur. Et ainsi faire diversion. » Moira lève le museau, attirant à tous leur attention sur l’odeur qui flotte. Froncement de sourcils dans une expression sauvage. Du feu, dans le palais. L’inquiétude gangrène furtivement les entrailles du paternel qui songe à ses enfants non loin du brasier. Probablement ont-ils eu le temps de se mettre à l’abri dans les appartements royaux. Le vieux jarl hoche de la tête en direction d’Akam, manière de lui souhaiter courage et discernement dans sa mission avant de croiser le regard de la rouquine qui les invite à se joindre à elle. La provocation lui arrache un sourire – s’émiette sur le faciès marqué par le temps et les combats. « Laisser une donzelle – aussi féroce soit-elle – s’en débrouiller seule face à ses faquins ? » Le rire sec secoue les épaules. « Les festivités ont achevé de me rendre exécrable. Allons cogner ces incompétents. » L’œil unique croise le regard de Markvart et voilà que la cohorte s’anime dans les couloirs du palais.          


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Jeu 4 Mai - 22:00



dansleikur med inn daudr

les agapes de Sa Majesté


La déconvenue s'octroie visite, lorsque soudain, les surins veulent faire blandices à l'architecture cossue du Konungr – et ce, sans se faire de l'inconfort d'agir devant foule. Bien au contraire, puisque le pédant criminel se fond dans le cheptel sitôt son acte manqué de justesse. La coiffe de la souveraine se dresse à l'instar d'une biche ayant humé trop tard le danger. Le palpitant loupe un battement à la plausibilité que la carne maritale se soit faite sévèrement larder – tout différend intime mis de côté, car les déités lui en soient témoins, peu importe à quelle octave elle peut le tancer, elle ne souhaite rien de son décès -et elle a tout juste le loisir de s'assurer qu'aucun mal digne de ce nom ne lui ai été fait avant que les bourrasques de la panique n'emportent définitivement les convives.
Si la prime réaction de son cerbère attitré fut de clabauder des ordres à qui seraient disposés à les entendre, celui de la flavescente génitrice fut de lover sa blonde progéniture tout contre son sein, les ongles figées telle les pattes griffues d'une lionne prête à défendre. L'échine sensiblement courbe, elle ne feule râle à l'empressement de Freymar et se contente de le suivre – ou de faire en sorte qu'il les talonne – de très près. La petite cohorte fit diligemment route vers les appartements privés où nul, dans la supposition, ne serait à même de les atteindre. Du coin de l'oeil, elle aperçoitbGuiséla se soustraire à la poigne de son protecteur et se fendre d'une quinte de toux qui fait sourciller sa mère. Cette dernière l'accueille contre elle, l'embaume d'une aura chaude et lénifiante en glissant une main dans la suavité de sa crinière. Quelques-uns de la portée Odegard s'en viennent garnir leurs rangs, tout comme la Jarl à laquelle la reine adresse une oeillade entendue. Enfin, elle tend l'oreille aux sages propos d'Ivar, vers lequel elle se tourne. « Trop de pièces pour que vous puissiez y fureter seul, jeune viking. » Elle se met à ralentir leur cadence à tous, plongée dans sa réflexion. « Néanmoins, nous ne pouvons risquer nous réfugier dans mes appartements, ou dans ceux de la princesse, sans potentiellement nous jeter dans la gueule du loup. » Cette fois, elle s'immobilise, contraignant le groupe à se mettre au diapason. « Freymar. En attendant l'absence de votre Commandant, donnez ordre de... »

Tout à coup, une horrifiante onde olfactive coupe chique à la néréide, qui se met à happer l'air de ses naseaux pour mieux s'approprier la fragrance. Les glapissements font rapidement suite, l'atmosphère se fait de plus en plus ignée. Emma se détache doucement de son enfant et se hasarde jusqu'au prochain angle de corridor, à l'extrémité duquel valsent de goinfres flammes. « Par Odin... ! Aux mâchoires du feu ! » Une main sur son poitrail, les prunelles écarquillées, elle s'ankylose de peur le temps d'une seconde, avant de revenir sur ses pas. « La cour antérieure ! Glissons-nous par l'arrière du palais avant que le brasier ne nous coupe toute retraite ! Que les gardes fassent sortir tout le monde, serviteurs compris. Si le palais doit devenir cendres, il n'emportera nulle vie avec lui, allons-y. » Tandis qu'ils se meuvent, elle se met à hauteur de Freymar et susurre pour lui seul. « Dites-moi qu'Akam se trouve avec Sjoen... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   - Sam 6 Mai - 16:37

Avec la coopération des autres gardes du palais et des quelques invités qui savaient où se trouvaient les priorités, Freymar réussit à évacuer la reine et sa fille aînée de la salle de fête, les entraînant avec Falko et le fils du Jarl de Skogkatt dans les couloirs du palais, se dirigeant à toute allure vers une salle défendable prévue pour défendre la famille royale en cas de problème. La présence du Ødegard indisposait légèrement le garde royal, car tant que l'assassin ne serait pas appréhender, n'importe qui pouvait être l'assassin. Ivar était donc lui-même un suspect, mais il se contentait de le garder à l'oeil, l'arme à la main, plutôt que de lui faire goûter son fer. Son aide pouvait s'avérer précieuse après tout.

Il n'insista pas pour continuer de traîner Guiséla derrière lui lorsqu'elle se dégagea, Falko les avait rejoint désormais et il serait fort à même de s'occuper de sa protégée personnelle tandis que lui-même protègerait la reine. Aux paroles d'Ivar, Freymar grogne, sans s'arrêter de marcher.

-On ne vous a pas attendu pour prendre des mesures, les entrées sont bouclées. N'allez pas vous perdre dans le palais, laissez ceux qui en connaissent tous les recoins faire leur travail ! Votre lame sera bien plus utile avec nous à protéger la reine et sa princesse, déclara-t-il.

Mais avant même qu'ils ne puissent atteindre la salle qui aurait du servir de cellule de protection pour ses protégées, et avant même d'ailleurs que sa reine n'ai terminée de lui donner des ordres, une odeur de mauvaise augure leur arriva simultanément aux narines. Le feu. Les priorités changèrent d'un coup pour tout le monde. Plus question d'aller s'enfermer où que ce soit, ils freinèrent des quatre fers pour changer de destination, suivant les ordres adaptés de la reine. Celle-ci d'ailleurs se rapproche de lui, lui demandant avec discrétion si sa fille est toujours en sécurité avec son gardien. Sans hésiter, Freymar la rassure sur le même ton.

-Akam est un homme dévoué et efficace, ma reine. Il faudrait le tuer pour le séparer de votre fille s'il la croit en danger et je ne crois pas qu'il y ai un homme sur terre capable de l'abattre, déclara-t-il d'un ton ferme.

Il l'enjoignit ensuite à poursuivre son chemin plus rapidement encore, atteignant enfin une sortie gardée où il transmit les ordres de la reine aux deux soldats de faction. A l'un il ordonna de faire passer le mot de l'évacuation, à l'autre il somma d'aller demander aux serviteurs secourus de s'armer de seaux et d'aller former une chaîne pour éteindre le feu avant qu'il ne réduise le palais en cendres. Sa seule priorité fut ensuite de garder la reine et sa fille en sécurité avec l'aide de son collègue et ami Falko, ainsi que celle du Ødegard qu'il gardait toujours à l'oeil.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.   -

Revenir en haut Aller en bas
 
DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» DANSLEIKUR MEÐ INN DAUÐR / EVENT.
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: THE BEGINNING :: THIS WILL NEVER END. :: DEAD MEN TELL NO TALES.-
Sauter vers: