navigation.


 
 « I have no idea [Silke]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t217-enola-sivertsen


Enóla Sivertsen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 499
SEPTIMS : 799
ARRIVAL : 25/02/2017
IDENTITY : Drathir
FACECLAIM : Olga Kurylenko (Praimfaya)

AGE : Trente-quatre ans
STATUT CIVIL : Divorcée
METIER : Chasseur
LOCALISATION : Isenseg

INVENTAIRE : joker n°1.
Un arc offert par sa famille auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux, un carquois plein de flèches. Un couteau de chasse à hauteur de la ceinture, un autre plus petit glissé dans la botte. Elle peut avoir également une besace lors de plus longs trajets contenant de l'eau, un peu de nourriture séchée, de la corde et une petite statuette de bois représentant une femme qui lui ressemble étrangement.
Elle a également quelques pièges en réserve qu'elle dépose à certains endroits stratégiques aux alentours d'Isenseg et elle va en vérifier les prises tous les jours.

Listen, listen. I would take a whisper if that's all you have to give, but it isn't. You could come and save me. Try to chase it crazy right out of my head.




(Asunn ♥️)

Sign Isenseg (Winter Soldier)
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: « I have no idea [Silke]   - Mar 7 Mar - 22:44


I have no idea (de titre, of course).
Silke & Enóla


Une journée somme toute basique pour la jeune chasseresse. Elle s’était levée aux aurores afin de partir à la chasse, conservant la majorité de ses prises ou échangeant quelques une d’entre elles contre d’autres produits auprès des habitants du village, et surtout à l’auberge. Si elle ne sera pas allée voir Hagen aujourd’hui, préférant le laisser travailler sur ses projets sans le déranger systématiquement, la brune en avait profité pour passer du temps avec sa propre famille. Elle aura observé son père du coin de l’œil, assistant au déclin de ce dernier, impuissante mais indéniablement impressionnée par sa détermination. Nul ne pourrait dire que le paternel Sivertsen sera parti en faisant simplement l’aumône car bien que se montrant de plus en plus inapte au travail, il tenait à participer. C’est de ce fait avec le frère d’Enóla qu’il passait le plus clair de son temps, lui aussi devenu menuisier et poursuivant le travail de leur père. Un héritage dont il avait toujours été fier. Des paroles auront été échangées et un repas aura été partagé, la jeune femme aura cependant décidé de partir dès lors que les sujets fâcheux auront été abordés, toujours les même. Sa situation matrimoniale. Son frère ne cessait de s’inquiéter du fait qu’elle ne s’était jamais remariée, estimant que ce n’était pas en demeurant les bras ballants qu’elle parviendrait à fonder une famille et il avait beau savoir, comme beaucoup de monde, qu’il s’agissait là d’un rêve qui lui serait sans doute à jamais inaccessible, il n’en démordait pas. Aussi butée que lui sur la question, et estimant que ce n’était guère à son frère de décider de sa vie surtout au vu de son âge à elle, Enóla avait fini par partir dans un dernier soupir las. Si l’espace d’un instant elle avait voulu se retrouver seule, ses pas l’avaient finalement portée jusqu’à la grande demeure de la jarl Thorsen. Une femme qu’elle respectait, qu’elle admirait même et pour qui elle était prête à faire chaque jour un peu plus. La chasseresse ne fut guère étonnée, lorsque pénétrant dans le grand hall accessible, de trouver Thorgad dans les parages. La skjaldmö était continuellement dans les environs et il n’était pas facile de parler à l’une des deux femmes individuellement. Enóla semblait toutefois avoir un passe droit, sûrement car la blonde était son amie et que cette dernière savait pertinemment qu’elle n’avait rien à craindre d’elle et que les intentions de la chasseresse vis-à-vis de leur jarl étaient toujours bonnes. Encore que, qui sait après tout. Thorgad doutait peut être d’elle.

Ce fut en esquissant un sourire à cette pensée que la jeune femme finit par hocher doucement la tête en guise de salutations à l’attention des quelques individus présents, avant que des enfants ne passent près d’elle en courant sans se soucier plus avant de sa personne, trop absorbés par leurs jeux pour cela. Elle les suivit du coin de l’œil, brièvement, éprouvant un certain pincement au cœur comme à chaque fois qu’elle voyait galoper devant elle la progéniture des deux femmes qu’elle côtoyait le plus. Elle les enviait, indéniablement, et bien qu’elle se garde d’en parler cela se voyait sûrement un peu par instants. Silke avait été présente pour officialiser son divorce, et de toute manière son précédent époux n’avait pas hésité à raconter à qui voulait l’entendre qu’elle n’aurait jamais pu lui offrir la moindre descendance, achevant de faire d’elle une femme que l’on ne pouvait décemment désirer. Se raclant légèrement la gorge pour revenir à la réalité, les prunelles vertes de la brune finirent par se perdre dans celles de sa future interlocutrice, assise sur ce qui lui faisait office de trône à l’autre bout de la salle. D’un simple coup d’œil, Enóla invita Thorgad à s’occuper des enfants si nécessaire et à ne pas s’occuper d’elle, témoignant ainsi de son désir de s’entretenir seule avec leur jarl. Elle n’eut ainsi plus que quelques pas à faire pour se retrouver aux côtés de la dame qu’elle respectait, se positionnant à sa gauche et demeurant debout, les bras croisés contre sa poitrine, s’adossant simplement contre l’une des nombreuses poutres qui supportait le toit de la demeure. Conservant le silence un instant, elle finit par lâcher à l’attention de son interlocutrice, le plus simplement du monde : « Je compte partir pour Skogen. Une simple information, la brune ne s’encombrant guère de futilités et de fioritures. Silke savait parfaitement que la chasseresse n’irait gère la prévenir d’un tel voyage si cela ne la concernait pas ne serais ce qu’un peu. Le tourisme, ça ne regardait qu’Enola. Mais ses ambitions, bien que modestes il fallait l’admettre, différaient d'une simple visite de courtoisie cette fois ci. La jarl saurait s’en rendre compte. Demain sûrement, si le temps est clément. » Inutile de prendre des risques en se lançant sur les routes lorsque les dieux eux même semblaient lui indiquer qu’il s’agissait d’une mauvaise idée.

© BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: « I have no idea [Silke]   - Jeu 23 Mar - 19:10

Le crin d’ébène glisse entre ses doigts alors qu’elle le remonte au sommet de son crâne, les nouant en un chignon distingué. Le regard de Silke se pose sur le petit groupe d’enfants qui jouait un peu plus loin; Rúna, Hlíf et Inghinn étaient inséparables depuis toujours, ce qui avait certes contribué à la complicité d’autant plus solide entre leurs mères. La discussion qui anime ces dernières est légère, sans intérêt véritable, des babillages entre jeunes femmes qui discutent de tout et de rien dans un temps mort, alors même que la jarl se distance temporairement de ses responsabilités. Elle avait besoin de temps pour se reposer et ne se pensait guère invincible; ses tâches étaient parfois éreintantes, non pas physiquement, mais mentalement, et se laisser retomber dans sa chaise, hydromel chaud à la main, semblait l’une des façons les plus simples de s’octroyer un peu de répit.

L’arrivée d’Enóla se fait dans la discrétion, comme de coutume; la brune n’était pas reconnue pour ses élans d’hystérie. Dès lors, les enfants s’agitent, courent autour de la chasseresse avant de glisser en dehors de la maison, leurs rires encore audibles. Il ne suffit que de quelques échanges de regards pour que tout soit clair; Silke se tourne vers Thorgad, lui soufflant d’aller garder un œil sur les enfants pendant quelques instants. La protectrice sortie, la jarl invite la chasseresse à avancer, sans pour autant se lever. Calée dans son siège, elle préfère attendre que son invitée se place près d’elle, la toisant avec intérêt. Il n’était pas rare qu’elles échangent plus de quelques mots, mais Enóla ne parlait que rarement pour ne rien dire de concret.

Silke hausse un sourcil en entendant la déclaration de la chasseresse. « Soit », finit-elle par acquiescer, se hissant de son siège en s’appuyant sur les bras. Elle attrape un pichet d’hydromel et en remplit une coupe, qu’elle tend cordialement à son interlocutrice. « Si je peux faciliter ton périple de quelque manière que ce soit, tu n’as qu’à demander. » L’offre était sincère. La chasseresse était une membre estimée du village – ou du moins, de Silke – et quelque générosité ne serait sans doute pas rendue par de l’ingratitude. La jarl prend de nouveau place dans ce qui lui servait de modique trône, lâchant un soupir las. Une brève lampée dans sa coupe et elle reprend, sérieuse. « Si tu pars demain, repasserais-tu ici en matinée, avant de prendre la route? Je te transmettrai un message à l’adresse du jarl. Simple courtoisie », précise-t-elle. Silke n’avait rien de spécial à transmettre à son homologue de Skogen, or, elle avait rapidement compris qu’il valait mieux demeurer dans les bonnes grâces du tyran, aussi, lui transmettre ses salutations semblait la base.

Elle n’ose pas demander ouvertement les raisons qui poussent Enóla à se rendre à Skogen – ou plutôt, celles qui font en sorte qu’elle prenne la peine de lui mentionner. Elle s’en doute, un peu, certainement. Or, elle compte laisser le soin à une œillade respectueusement curieuse de percer le mystère, espérant que la chasseresse comprenne qu’elle trouverait chez la jarl une oreille discrète.


Dernière édition par Silke Thorsen le Jeu 30 Mar - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t217-enola-sivertsen


Enóla Sivertsen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 499
SEPTIMS : 799
ARRIVAL : 25/02/2017
IDENTITY : Drathir
FACECLAIM : Olga Kurylenko (Praimfaya)

AGE : Trente-quatre ans
STATUT CIVIL : Divorcée
METIER : Chasseur
LOCALISATION : Isenseg

INVENTAIRE : joker n°1.
Un arc offert par sa famille auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux, un carquois plein de flèches. Un couteau de chasse à hauteur de la ceinture, un autre plus petit glissé dans la botte. Elle peut avoir également une besace lors de plus longs trajets contenant de l'eau, un peu de nourriture séchée, de la corde et une petite statuette de bois représentant une femme qui lui ressemble étrangement.
Elle a également quelques pièges en réserve qu'elle dépose à certains endroits stratégiques aux alentours d'Isenseg et elle va en vérifier les prises tous les jours.

Listen, listen. I would take a whisper if that's all you have to give, but it isn't. You could come and save me. Try to chase it crazy right out of my head.




(Asunn ♥️)

Sign Isenseg (Winter Soldier)
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: « I have no idea [Silke]   - Ven 24 Mar - 12:41


I have no idea (de titre, of course).
Silke & Enóla


Enóla ne s’était pas attendue à une quelconque réaction. Il fallait admettre qu’elle en disait bien peu et Silke avait la décence, et l’intelligence sans nul doute, de ne pas lui sauter à la gorge d’office pour lui arracher des confessions supplémentaires. Non, indéniablement la jarl est plus polie et courtoise que cela, allant de prime lui servir un verre d’hydromel qu’elle lui tendit humblement, récoltant de ce fait un signe de tête courtois en guise de remerciement. S’emparant du précieux avec précaution, la chasseuse n’attendit pas pour satisfaire sa soif, un besoin qu’elle n’hésitait guère à assouvir à outrance lorsque l’occasion se présentait. La brune fut cependant légèrement surprise d’entendre la maîtresse des lieux lui proposer son aide aussitôt, prête à lui fournir ce qui serait nécessaire pour faciliter son voyage jusque Skogen. La jarl n’était pas obligée et elle le savait parfaitement, tout comme Enóla en avait conscience, ce qui rendait plus précieuse encore cette offre imprévue. S’autorisant un léger sourire, la jeune femme n’attendit guère pour répondre : « Je pense que ça ira. Enóla était de toute manière trop indépendante, et sûrement trop fière, pour réclamer spontanément de l’aide alors même qu’elle n’était pas sûre d’en avoir besoin. Elle serait prudente et ne risquait à priori rien à entreprendre une telle traversée, du moins rien que Silke ne saurait changer. Les dieux décideraient de son sort sur le chemin, et ni l’une ni l’autre ne saurait remédier à cela. Dans le pire des cas, je préfère encore te demander une compensation à mon retour. S’amuse-t-elle finalement dans un léger rire bien que cela soit assez vrai. Elle n’aimait pas dépendre des autres, mais n’était pas suffisamment sotte pour décliner une main tendue si elle s’avérait vitale.  Profitant d’un temps de pause pour savourer une nouvelle gorgée de l’hydromel offert, la jeune femme finit par hocher de nouveau la tête lorsque son interlocutrice lui demande de transmettre une missive au jarl de Skogen, une simple courtoisie qui ne pouvait en effet pas faire de mal. Au contraire. Bien sûr. Tout ce que tu veux. » Répond-elle simplement. Ce n’était pas comme si la demande impliquait du danger, de la souffrance ou un sacrifice d’elle-même après tout. Et difficile de refuser quoi que ce soit à cette jarl qui sait parfaitement ce qu’elle peut exiger ou non de son peuple. Avait-elle seulement conscience du respect qu’elle avait réussi à s’octroyer ? Doublé d’une affection sincère de la part de presque tout le monde. Ses gens feraient beaucoup pour elle, sûrement plus qu’elle ne peut en demander, pour la simple et bonne raison que la vie a Isenseg était bien trop doucereuse depuis qu’elle était arrivée au pouvoir pour y renoncer. Ils avaient besoin d’elle.

Plongée dans ses pensées, Enóla finit par en sortir en captant l’œillade de sa compagne, ce qui lui arrache un léger sourire avant qu’elle n’aille fixer un point invisible au loin, réfléchissant à la manière d’aborder les choses. « Je n’y suis jamais allée, j’espère bien découvrir les lieux. Mais je veux surtout savoir ce que la population de Skogen pense de son jarl. Tout le monde le sait tyrannique, et tout le monde sait qu’il a cessé de faire affaire avec Solstheim, cela mérite bien ma curiosité. Nouvelle esquisse de sourire, suivit d’un coup d’œil amusé, avant que l’air de la chasseuse ne s’assombrit de nouveau, rendu sérieux par les pensées qui s’enchaînaient dans son esprit. Elle réfléchissait sûrement trop pour son propre bien, d’aucuns estimeraient peut-être qu’elle ne restait pas à sa place. Je me dis que des vikings ne sauraient tolérer pareille situation bien longtemps, et s’il doit y avoir du changement à Skogen, il me semble important de se tenir informés. Des opportunités pourraient se présenter. Les possibilités d’alliances, ou plutôt les dettes que pourraient contracter quelques individus puissants vis-à-vis d’Isenseg, ne sauraient être ignorées. Haussant finalement les épaules, Enóla se reprend rapidement, dans un coup d’œil presque soucieux à l’attention de sa jarl. Ne te méprends pas, je n’estime pas savoir ce qui serait bon pour nous et je n’ai nulle intention de te dire quoi faire durant ton règne. Elle avait ses conseillers pour cela, bien qu’Enóla doutait farouchement de ces derniers. Mais j’espère être en mesure, avec le temps, de t’offrir toutes les cartes nécessaires pour que tu puisses mettre en œuvre tout ce que tu désires accomplir dans la vie. » Car elle ne doutait pas du fait que ces accomplissements seraient bénéfiques à leur village. Il suffisait de voir depuis combien de temps maintenant la jarl essayait de faire flancher son homologue à Skogkatt pour faire accepter les femmes à la Svart pour le comprendre. En tous les cas Enóla n’osa pas formuler un mot de plus, détournant de nouveau les yeux, par gêne cette fois. Elle ne pouvait s’empêcher de se sentir ridicule parfois, avec ses ambitions et son envie de servir Silke à sa façon. Elle n’était qu’une chasseuse, ignorant sûrement trop de la politique pour vraiment être une espionne efficace et sûrement que son interlocutrice avait déjà ses propres informateurs. Et pourtant, c’est humblement qu’elle espérait pouvoir être utile.

© BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: « I have no idea [Silke]   -

Revenir en haut Aller en bas
 
« I have no idea [Silke]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Silke Sambre, un loup dans la ville
» Silke Sambre, Carnet de contact et de compte
» « but these stories don't mean anything when you've got no one to tell them to. » ♔ NOLAN ♡.
» Grayson • Have you any idea why a raven is like a writing desk? [Liens]
» [Combat] Harald et Silke VS Elvira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: RPS ABANDONNÉS.-
Sauter vers: