navigation.


 
 The will of gods ( Kristjana )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t153-tyldr-viarson-i-m-not-satisfied-


Týldr Víðarson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 253
SEPTIMS : 1363
ARRIVAL : 30/01/2017
IDENTITY : Thomas / Bangerang_Wiver
FACECLAIM : Travis Fimmel / ©Bang_Wiver / ©Dakini vava

AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : L'esprit et le cœur aussi libre que le vent s’engouffrant dans les crevasses glaciales et escarpés d'Isenseg
METIER : Fermier / Guerrier
INVENTAIRE : Mon barda se compose d'une épée de bonne facture ainsi qu'une hache de taille plus réduite. Un bouclier robuste attelé sur mon épaule quand l'heure du combat se fait sentir. Des vivres, une source d'eau bien remplie. joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: The will of gods ( Kristjana )   - Jeu 9 Mar - 10:46



The will of gods

Kristjana & Týldr






Un ciel gris dominait l'ensemble des habitations situés de part et d'autres des flancs escarpés de la montagne. Certains espaces semblaient tronqués à même la roche par l'immense quantité de neige qui s'était agglutinée la nuit passée. Le gel dissimulait ces bâtisses autrefois colorées si bien que l'on peinait à les distinguer les unes des autres. Chaque demeure, abri, bouverie et scierie et bien d'autres lieux encore, semblaient s'unirent en une seule et même toiture. Sous cet épais manteau de neige immaculé vivait une citée nommée Isenseg. Une contrée où monts et vallées forment une enceinte naturelle au travers des sommets enneigées. L'air y est pure, on y distingue les parois grises se détachant des congères éparses et craquelés. Une teinte unique et aveuglante contrastant avec cette vaste étendue de pins s'écoulant au delà même du domaine et bien plus encore. Un long et douloureux périple auquel s’ajoutait une contemplation sans borne pour un paysage aussi saisissant. Gravir et arpenter ce lieu relevait d'une détermination aux multiples sacrifices. Mes genoux et mes mains endolories par des vagues de vent glacials avaient bien du mal à s'accoutumer à cette différence flagrante de température. Le terrain glissant me fait comprendre que je ne suis qu'au pied de la montagne, que la route sera longue et semée d’embûches. Au travers des branches de sapins se trouve un précipice auquel on souhaite intérieurement résister. Ne pas mourir de froid, tenter de survivre et se réchauffer. L'immense carcasse que je traînais craignait par moment de tomber par manque de force, d'énergie ou de volonté. Les pierres ainsi entassés semblait démontrer à mes yeux un chaos bien organisé.

J'entrevoyais cette terre qui m'était jusqu'ici inconnue. Sous un soleil camouflé par la brume, j'avançais d'un pas rapide et décidé en direction d'une terrasse inanimée. Le froid mordant faisait gercer mes lèvres et l'air que j'expirais brûlaient mes poumons. On disait d'Isenseg qu'il y faisait bon vivre. De toute évidence cet endroit semblait tranquille mais je n'avais pas cru bon d'écouter trop sérieusement les mœurs de cette ville. Les toitures laissaient apparaître leurs parois durcies par des pointes en diamants appelées stalactites. L'on m'avait indiqué le lieu qui accaparait toutes mes pensées. Omniprésente au sein de mon esprit, il me tardait d'entrouvrir la porte me séparant des questions que je cherchais à éclaircir. Je ne savais pas réellement à quoi m'attendre. Les réponses en partie révélées seraient-elles plaisantes à écouter. Telle était l'enjeu de cette conversation au combien sérieuse et importante à mes yeux. Au regard du monde mon père m'avait toujours pousser à me montrer curieux. Je n'étais pas venu jusqu'ici pour connaître l'avenir de mon clan, de ma famille ou de mes proches. Ce qui m'intéresse à cet instant précis me concerne moi uniquement. J'apposais ma main calleuse contre la porte effleurant des doigts les cernes du bois composant celle-ci. Je ne pouvais pas reculer, je ne devais pas me raviser, détourner les talons de cela j'étais sûr. La curiosité prenait le pas sur bien des réflexions qui altéraient mes choix et mes décisions. J'expirais une légère vapeur d'eau se dissipant lentement d'entre mes lèvres puis laissait peu à peu mon corps pénétrer à l'intérieure.

Mes yeux se figèrent sur l'ensemble de l'espace que je côtoyais silencieusement. Mystérieux et sombre je n'avais pas pour habitude d'entrevoir une völva. J'enviais parfois leurs conditions, ce sentiment d'être privilégié parmi tant d'autres. Parler en leur nom était une destinée jalonnant l'infortune et le respect des populations du clan. Qui sait ce que les dieux pensaient de ma visite en ces lieux sacrés ? Qu'avaient-ils prévus pour le simple fermier que j'étais aspiré à être durant tant d'années ? Je murmurais dans une parole presque inaudible, « Völva ? » un murmure sans nom cherchant de mes yeux la voyante sans trouver une quelconque réponse. Il régnait une atmosphère reposante. La tranquillité qui émanait de ce lieu ne devait être perturber. Je prenais place m'asseyant en tailleur sur une large peau de bête écoutant et scrutant le moindre bruit, le moindre geste m'indiquant sa présence.  

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Lun 13 Mar - 15:15

the will of gods
ft. týldr víðarson

Il avait neigé une bonne partie de la nuit. Éveillée, tu avais pu admirer ce spectacle des plus communs à Isenseg, mais duquel tu ne te lassais jamais. Tes nuits étaient généralement courtes, tu avais de la difficulté à fermer les yeux et à éloigner les soucis qui parsemaient trop souvent ton esprit, mais cela ne t'ennuyait pas. Tu n'avais besoin que de quelques heures de sommeil pour être parfaitement fonctionnel. De plus, les visiteurs que tu recevais chez toi avaient tendance à se présenter tard le soir ou très tôt le matin, ce qui, vu ton cycle de sommeil ne représentait guère un réel problème. Tu laissais toujours, au besoin, une chandelle allumée dans la pièce principale de la maison que tu habitais, permettant aux visiteurs de se repérer peu importe l'heure à laquelle il se présentait chez toi. Ce matin, à ton réveil, tu avais jugé bon de la laisser brûlé puisqu'il faisait toujours sombre à l'extérieur. Le temps était brumeux, la neige ayant laissé une trace de son passage, plus que le manteau blanc qui couvrait à présent les demeures alentours. Ta propre demeure avait subi le même sort que toutes les autres, guère différentes de celle de tes comparses, elle se situait simplement plus près du temple que les autres. Endroit que tu fréquentais presque plus que ta propre maisonnette.

Tu n'étais jamais plus surprise lorsque tu entendais grincer la porte d'entrée, maintenant habitué à recevoir des inconnus sans que ces derniers soient réellement invités. Ta maison était néanmoins ouverte à ceux qui en avaient besoin. C'est pourquoi lorsque tu entendis du mouvement dans la pièce principale, en ce gris matin, tu n'en fis aucun cas. Tu entendis l'appel d'un homme dont la voix ne te disait rien. Tu arrivas, quelques minutes plus tard, loin d'être pressé et sachant que, s'il avait fallu, l'homme aurait attendu ton arrivée peu importe le temps que cela aurait pu prendre. Tu lui offris un sourire chaleureux, conforté dans ta première idée en apercevant son visage. Il ne venait pas d'Isenseg. Un voyageur en quête de réponse ? « Kristjana. » Tu lui répondis simplement en prenant place devant lui, sur le sol, t'assoyant aussi sur la peau de bête. Tu scrutas son visage un moment, tentant d'en apprendre plus sur cet homme simplement en observant ses réactions. « Que puis-je faire pour toi voyageur ? » Tu ne possédais pas le don de lire l'esprit des hommes, malheureusement. Mais une fois qu'il s'était confié à toi, il t'était possible de leur dévoiler mille et une chose, il fallait simplement que ces derniers s'ouvrent un peu. Certains étaient plus craintifs que d'autres, mais tu ne ressentais aucune crainte chez ce voyageur inconnu que tu sentais plutôt serein. Peut-être n'était-ce qu'en apparence, mais ça, tu ne le serais qu'en écoutant ce qu'il avait à te dire. C'est pourquoi tu n'ajoutas rien, préférant le laisser parler. Ton travail étant principalement d'écouter, autant les hommes que les dieux.
copyright 2016.


Dernière édition par Kristjana Nyström le Mer 22 Mar - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t153-tyldr-viarson-i-m-not-satisfied-


Týldr Víðarson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 253
SEPTIMS : 1363
ARRIVAL : 30/01/2017
IDENTITY : Thomas / Bangerang_Wiver
FACECLAIM : Travis Fimmel / ©Bang_Wiver / ©Dakini vava

AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : L'esprit et le cœur aussi libre que le vent s’engouffrant dans les crevasses glaciales et escarpés d'Isenseg
METIER : Fermier / Guerrier
INVENTAIRE : Mon barda se compose d'une épée de bonne facture ainsi qu'une hache de taille plus réduite. Un bouclier robuste attelé sur mon épaule quand l'heure du combat se fait sentir. Des vivres, une source d'eau bien remplie. joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Mar 14 Mar - 22:45



The will of gods

Kristjana & Týldr






Mes yeux brillaient dans la pénombre à l’affût, d'un bruit, d'un mouvement dans l'air de cette cahute  au toit débordant de neige. Kristjana telle était son nom quand elle se présenta à moi. Je détaillais scrupuleusement le visage qu'elle arborait malgré l'obscurité présente dans la pièce. La lueur des lumières se dégageant des bougies de part et d'autres de ce lieu jouaient au jeu du clair-obscur et apportaient une touche mystérieuse que l'on croit percevoir dans nos rêves. Ses traits étaient fins et les détails qui le composait magnifiaient de surcroît la beauté naturelle de son être. Mes yeux céruléens contemplaient d'un regard perçants leurs faux jumeaux. La similitude n'était pas parfaite loin de là mais, la pigmentation cyan de ses mirettes qui me fixaient avec autant d'attention que les miens semblaient telle l'écume et l'eau se fracassant brutalement sur l'écueil. Saillis et arqués ses sourcils épousaient parfaitement les formes harmonieuses et gracieuses de son front. Les pommettes légèrement rosées embellissaient ses lèvres charnues se complétant à la perfection. Son court et singulier nez était comme la représentation d'une idole trônant et représentant l'ancrage des dieux au sein du foyer. Elle ne manquait pas d'atouts et son charme s'opérait sans crier gare. Je marquais de l'intérêt à son égard, non pas par pulsion ou par un imprévisible désir qui s'emparerait de moi. Non il y avait autre chose chez elle qui m'interpellait, ce je ne sais quoi qui vous coupe dans votre élan et accapare toute votre attention en un battement de cils.

« Týldr. » Déclarais-je humblement la saluant en apposant mes doigts contre mon front dans un geste presque habituel mêlant spiritualité et respect. Les présentations faites, je restais muet  auprès de la prophétesse des dieux qui ne cessait de me regarder. La gêne m'interpellait elle ? Une aussi jeune völva à Isenseg était tout autant surprenant et impressionnante. Le mutisme dans lequel je me tenais semblait interminable mais, en réalité ne représentait que quelques secondes d'un laps de temps en paraissant d'avantage. Mes mains apposées sur mes genoux, assis en tailleur je la fixais écoutant ses paroles, elle était prête à m'entendre et avec elle les dieux. Déterminé au point de ressentir le poids des questions et ma curiosité me brûler les lèvres gercés par le froid. « Sache avant tout que c'est mon propre destin qui m'intéresse. » Déclarais-je avant de poursuivre aussitôt le monologue auquel j'aspirais tant depuis si longtemps. « Je viens de Skogen, mon village aussi paisible et prospère autrefois est sous le joug d'un jarl tyrannique contre lequel aucun ne souhaite se dresser. » Poursuivais-je lentement pesant chaque mot, chaque parole qui émanait de ma gorge et s'extirpait d'entre mes dents. « Suis-je voué à vivre une vie de fermier devineresse ? Ou être bien plus encore ? » Lançais-je avant de me pencher subtilement plus près de sa personne, plissant mon œil droit un léger sourire étirant la commissure de mes lèvres. « Je veux savoir ce que les dieux ont prévu. »
 

_________________


« The world is changing and we must change with it. »



Dernière édition par Týldr Víðarson le Jeu 23 Mar - 8:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Mer 22 Mar - 1:19

the will of gods
ft. týldr víðarson

Tu as continué d'observer l'inconnu, presque machinalement et plusieurs petits détails n'ont pas su t'échapper. Il semble frigorifié. Ses lèvres gercées et ses mains rouges et tremblantes renforcent cette impression que tu as. En fronçant un peu, les sourcils dans la pénombre, tu sembles même apercevoir ce qui semble être du givre dans sa longue barbe fournie. Cela t'arrache un sourire. Tu n'avais pas immédiatement remarqué cela, intrigué tout d'abord par les yeux perçants de cet homme que tu rencontrais pour la première fois, mais maintenant que tu en avais pris connaissance, tu ne te fis pas prier pour raviver la flamme qui continuait de briller mollement dans l'âtre de la cheminée. Tu n'étais pas facilement incommodé par le froid, mais tu pouvais comprendre que les étrangers n'étaient peut-être pas aussi tolérants que toi. C'est pourquoi tu te relevas, un moment, avant de redonner un peu de vie au feu, non loin de l'endroit où vous aviez pris place. Alors que tu lui tournais le dos, ton visiteur parla, te faisant part de son nom. Týldr. Intéressant. Tu retournas bien vite à ses côtés, attendant la suite. Car bien entendu, il y avait une suite. Il n'était pas venu vers toi simplement pour échanger des politesses et tu en étais pleinement consciente.

Tu n'avais guère fini de l'observer et tu espérais que ton regard ne le rendait pas trop mal à l'aise. Il garda le silence un moment, peut-être parce qu'il cherchait la meilleure façon de formuler sa requête, peut-être parce qu'il n'était par certain de ce qu'il était venu chercher ... La majeure partie des hommes voulait en savoir plus sur leur propre destin, celui des autres les intéressaient moindrement. Il reprit la parole et tu hochas la tête, l'invitant à continuer. La majeure partie des hommes voulait en savoir plus sur leur propre destin, celui des autres les intéressaient moindrement. Il me parla de son village natal, ce qui me fit à nouveau hocher la tête, c'est donc de là qu'il venait ... Cela engendra néanmoins en toi quelques questions, car à Skogen aussi, il y avait une völva. Mais tu jugeas qu'il était probablement venu à Isenseg pour autre chose et qu'en chemin, il avait eu besoin de réponses. Ce n'était pas improbable. Les quelques mots qu'il prononça sur son jarl te firent tilter, mais tu n'ajouta rien. Tu connaissais vaguement la situation qui régnait à Skogen, mais tu n'avais pas à intervenir où à donner ton opinion sur la question. Finalement, le jeune homme formula sa requête, simplement et de façon plutôt directe. Il savait, en fait, ce qu'il voulait, et cela, te rassura en quelque sorte. Il y avait moult possibilité qui se profilait à l'horizon pour ce dernier et rien n'était réellement tracé dans le béton, chaque décision qu'il prenait pouvait le faire dévier de la voie que j'entrevoyais pour lui, mais une chose était certaine, il ne souhaitait pas continuer simplement sa vie de fermier. C'était une certitude que tu avais. « Tout d'abord, je tiens à te dire que peu importe ce que les dieux ont prévu pour toi, c'est ta propre volonté qui te permettra de réellement changer les choses si tu ne souhaites pas continuer à mener ta vie de fermier. » Tu plisses les yeux, un moment, concentré sur cet homme qui rêve de changement. Ses traits fatigués te montrent qu'il n'a pas réellement pris le temps de s'arrêter depuis le début de son périple et tu sens une certaine détermination de sa part. Tu ne sais pas de quoi il rêve, mais ce n'est pas réellement important. « Les dieux te donneront certainement la force d'accomplir ce que tu désires, mais tu devras leur prouver ta dévotion. Il ne donne rien pour rien. » Il s'est vaguement approché de toi lorsqu'il t'a posé sa question, tu en as fait de même, mais en cet instant, tu t'éloignes un peu, remettant de la distance entre vous. « Tu es en mesure d'accomplir bien plus encore. » Une certitude. Tout cela reste flou pour toi, mais tu es certaine qu'il est en mesure d'accomplir de belles choses, de grandes choses et si, comme tu le crois, les dieux sont avec lui, il ne peut que réussir. « Cependant, n'oublie pas que rien n'est facile dans ce bas monde lorsqu'on rêve d'accomplir de grandes choses. » Tu penses qu'il vaut mieux le mettre en garde, car son chemin sera certainement semé d'embûches peu importe l'amour que les dieux lui porte.
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t153-tyldr-viarson-i-m-not-satisfied-


Týldr Víðarson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 253
SEPTIMS : 1363
ARRIVAL : 30/01/2017
IDENTITY : Thomas / Bangerang_Wiver
FACECLAIM : Travis Fimmel / ©Bang_Wiver / ©Dakini vava

AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : L'esprit et le cœur aussi libre que le vent s’engouffrant dans les crevasses glaciales et escarpés d'Isenseg
METIER : Fermier / Guerrier
INVENTAIRE : Mon barda se compose d'une épée de bonne facture ainsi qu'une hache de taille plus réduite. Un bouclier robuste attelé sur mon épaule quand l'heure du combat se fait sentir. Des vivres, une source d'eau bien remplie. joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Dim 26 Mar - 3:04



The will of gods

Kristjana & Týldr






J'écoutais attentivement sa voix. Je buvais ses paroles attentif et conscient. À travers les mots prononcés par sa bouche, ses dents et sa langue les dieux s’immisçaient et m'apportaient leurs opinions sur ma personne. Le crépitement du feu se faisait plus virulent à l'ajout de nouvelles bûches se consumant à une vitesse constante. L'âtre laissait échapper son souffle brûlant murmurant inconsciemment en harmonie avec la maîtresse des lieux. Elle ne laissait rien transparaître, la toiser de mes yeux céruléens n'avait pas de quoi intimidée une femme au service des dieux. N'importe quelle créature insipide et fière se confrontant à sa personne ne pourrait garder un visage fait de pierre. Il n'y avait là aucun jugement à mon encontre, des conseils, des avertissements. Me mettre en garde et prendre le recul nécessaire en commençant par le début. Les dieux avaient leurs qualités et leurs défauts. J'entendais ce qu'elle me déclarait avec attention. La volonté d'un homme ne suffisait pas à mes yeux, mes choix étaient inspirés par les dieux en personne. Elle me confirmait ce que je pressentais déjà au fond de moi. Mon destin n'était pas figé dans une vie de labeur les mains noircies par la terre.

« Les dieux me mettent au défi... » Murmurais-je lentement mes yeux fixant le sol un court moment songeant à la raison de ma venue ici et de ce qui m'avait pousser à quitter Skogen récemment. Bien sûr les dieux exigeaient quelque chose de moi, un sacrifice, du sang peut être même que ma propre volonté et ma décision de gravir le temple de Bertha était un début de réponse à toutes ces questions. Je ressentais le poids et l'importance qu'Odin en personne peut être pouvait espérer d'un simple fermier dont l'ambition et la satisfaction n'était jusqu'alors pas rassasier. Mes lèvres balbutiaient des semblants de paroles sans totalement se prononcer. La réflexion l'emportait sur toutes les réponses, révélations à demi révélées par la völva qui trônait fièrement à mes côtés. Dans cette farandole de questionnements se serait mon interprétation et elle seule qui m'indiquerait réellement la marche à suivre. La plupart des populations extérieures à Skogen étaient au courant du sort funeste qu'attendaient ses habitants sous le joug d'Aldarik. Les plus avisés savaient aussi que la völva de celui-ci n'était autre que l'une de se ses sœurs. Beaucoup pouvaient penser curieux ma décision de partir du village et d'entrevoir une devineresse autre que celle du village natif dans lequel vous êtes né. Les quelques esprits plus inspirés comprenaient ici le choix de ne pas être biaisé par une langue qui se voulait fourchue et malhonnête avec les ennemis de son frère. Qui sait quel sort il m'aurait ensuite été réservé ? Aurais-je eut le droit à la confiscation de mes terres ? De voir ma sœur prise en otage et qu'on use de chantage à notre encontre ? Ou aurais-je été l'objet de la cruauté du jarl rué de coups et brûlé par le fer ? Être laissé pour mort le corps inerte dans un fossé sans que quiconque daigne venir m'aider ? Ces noires pensées qui m'accablent non pas lieu d'exister  dans ce lieu figé dans l'ère du temps. J'écartais ces vils pensées de mon esprit, les mettant de côté pour quelques temps. Mes pupilles dilatées cernèrent celle de Kristjana. La jeune völva n'était pas déplaisante à regarder sans vouloir l'offenser. « Odin a donné son œil pour acquérir la connaissance... » Murmurais-je en continuant de fixer la jeune femme. Je me penchais vers elle subtilement plongeant mes yeux dans les siens. « Je donnerais aux dieux beaucoup plus. » Poursuivais-je dans une détermination qui allait au delà de ma personne elle même. J'avais envoyé un message aux dieux, je savais qu'ils nous écoutaient à cet instant précis.

Convaincu des paroles de la völva j'avais peut être une ou deux choses encore à lui demander avant d'en avoir officieusement terminé. « Si je veux obtenir cet avenir si différent du mien à présent... Dois-je enfreindre la loi devineresse ? » Questionnais-je conscient que cette question était sûrement à double tranchant. Qu'importe je préférais tous risquer plutôt que de vivre dans l'erreur et le déni pour le restant de mes jours.
 

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Lun 8 Mai - 23:47

the will of gods
ft. týldr víðarson

Le dénommé Týldr représentait pour toi un objet de curiosité. Sa présence en ses lieux était toujours un peu floue à tes yeux, de plus, les questions qu'il te posait attisaient ta curiosité. Il semblait à l'aise vis-à-vis de la mission qu'il semblait avoir entrepris, mais il avait besoin de confirmer certaines choses. Ne serait-ce que pour le conforter dans sa décision et tu étais là pour ça, l'aider. Du moins, dans la mesure du possible et selon les connaissances que tu possédais. Malgré ton lien avec les dieux, tu n'étais pas toute-puissante et ça, tu en avais pleinement conscience.

Tu détournes un moment les yeux, restant assise sur le tapis, au sol, mais tendant le bras afin d'attraper le tisonnier pour raviver à nouveau les flammes du foyer. La lueur rougeâtre dans l'âtre se reflète un moment dans tes yeux avant que tu détournes le regard pour la plongée à nouveau dans celui de l'étranger. Ce dernier s'est rapproché de toi, étrangement, ça ne t'affecte pas, tu restes là, à l'observer, attendant de voir sa réaction suite à tes déclarations. Tu lis dans ses yeux que d'autres questions viendront et tu es prête à les entendre. Ce dernier s'est rapproché de toi, étrangement, ça ne t'affecte pas, tu restes là, à l'observer, attendant de voir sa réaction suite à tes déclarations. Tu gardes encré dans ta mémoire la promesse qu'il a faite au dieu, espérant secrètement qu'il la tiendra, même si tu n'en doutes pas, puisque ces derniers ont aussi entendu les quelques mots qu'il a prononcés à leur intention Tu hoches la tête, pensive puis tu te redresses finalement, t'écartant un peu du voyageur, prenant un moment pour l'observer plus attentivement, intriguée par sa dernière question ... Tu t'interroges, et même si généralement, tu te contentes d'écouter, cette fois, tu as envie de le questionner ... Tentant de préciser sa pensée.

Tu croises tes bras sur ta poitrine, pensive. « Pourquoi penses-tu devoir enfreindre la loi ? » Tu souris à ton interlocuteur, te demandant toujours ce qui a bien pu lui passer par l'esprit. Tu as certes, des réponses qui sont inaccessibles au commun des mortels, mais tu n'as pas le don de lire dans les pensées. « ... et surtout ... Quelle loi penses-tu devoir enfreindre ? » Un murmure, si doux et discret, on dirait que tu lui poses cette question sur le ton de la confidence. Comme si, ce qui allait se dire entre ses quatre murs allait à jamais rester secret ... Entre toi et lui, tout simplement. Tu l'observes toujours, ton regard glissant sur la silhouette du gaillard. Cherchant des indices sur sa personne. Un geste qu'il ne contrôle pas et qui trahirait ses pensées, par exemple.
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t153-tyldr-viarson-i-m-not-satisfied-


Týldr Víðarson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 253
SEPTIMS : 1363
ARRIVAL : 30/01/2017
IDENTITY : Thomas / Bangerang_Wiver
FACECLAIM : Travis Fimmel / ©Bang_Wiver / ©Dakini vava

AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : L'esprit et le cœur aussi libre que le vent s’engouffrant dans les crevasses glaciales et escarpés d'Isenseg
METIER : Fermier / Guerrier
INVENTAIRE : Mon barda se compose d'une épée de bonne facture ainsi qu'une hache de taille plus réduite. Un bouclier robuste attelé sur mon épaule quand l'heure du combat se fait sentir. Des vivres, une source d'eau bien remplie. joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Dim 14 Mai - 23:00



The will of gods

Kristjana & Týldr






L’accoutumance des lieux étranges ne me dérangeait pas. J'étais dans la demeure d'une âme au service des esprits et des dieux j'avais de quoi appréhender cet instant mystique, magique, occulte. Bien sûr ce qu'elle présageait pour mon avenir me confortait un peu plus désormais. J'avais en tête les dernières paroles prononcées par cette gorge si frêle à l'importance non négligeable. Quelque chose pourtant semblait s'opérer entre elle et moi. À moins que cela soit l’œuvre d'un dieu qui aurait prit mes dernières paroles comme de l'imprudence ou pire une forme d’irrespect et d'insolence. Je ne cessais de l'observer, il y avait toujours ce laps de temps entre questionnement et les réponses apportées par la völva témoignant d'une réflexion qui dépassait nos êtres. Et si les dieux avaient ils la réponse à mes attentes mais qu'elles n'étaient en rien plaisante voir même insultante ? Qu'allait-il advenir de ce destin glorieux qui n'attendait qu'un valeureux guerrier pour y prendre part sans attendre ?

Le tisonnier brusquait les braises avec ferveur faisant éclater les quelques morceaux de bois calcinés. Leurs cœurs rougeoyant accaparaient mon regard alors qu'elle eut un comportement auquel je ne m'attendais pas. Étrange, des questions et si cette fois ce n'était pas les esprits mais belle et bien la jeune femme me faisant face qui subitement était interpellé par mes questionnements. Mes sourcils se froncèrent puis mes lèvres se pincèrent avant d'arborer un fin sourire et finalement laissé un rire s'échapper d'entre mes lèvres. Je ne voulais pas l'offusquer, l'insulter ou même lui paraître irrespectueux par ma réaction qui m'était toutefois aussi surprenante à mes yeux. Cela semblait instinctif et quelque part je n'avais pu m'en empêcher. J'inspirais déviant mon regard vers l'épais mur sombre qui servait d'armature et qui protégeait des intempérie et du froid mordant de l'hiver qui semblait s'être installé pour l'éternité ici. « Je excuse moi... » Déclarais-je baissant ma tête passant ma main contre mon crâne me blâmant d'avoir déjà posé une question si absurde et pourtant j'avais besoin d'être assuré de ce que je voulais entreprendre.  Au fond de moi une forme de colère grondait, non pas contre les dieux, ni même contre elle car après tout elle n'y était pour rien. Non cette vaine querelle que j'avais était contre moi voilà tout. J'avais posé une question qui m'interpellait déjà depuis mon arrivée à Isenseg. « Tu dois trouvée ma question des plus étranges. » Reprenais-je alors que je croisais mes mains et mes doigts devant ma personne reprenant peu à peu mon calme face à cette impétuosité et cette morosité qui m'éclatait en plein visage me déclarant que j'avais peut être fauté dans toute cette histoire. « En tant que fermier je me dois d’obéir et servir mon jarl. Cela va de soi et pourtant... Pourtant quelque chose en moi sait que ce n'est pas digne, que cela ne sert que son dessein et non le mien. » Terminais-je n'attendant pas qu'elle comprenne ce que je ressentais au fond de mes entrailles. Qu'elle ne sache ni ne soutienne cette haine que je vouais à ce guerrier qui avait rendu la vie si misérable à ma famille et à bien d'autres gens à Skogen.

Mes pupilles brillaient d'une incompréhensible lumière qui était plus flamboyante aux abords du feu qui lui continuait de crépiter lentement dans l'âtre. Rien ne semblait pouvoir le perturber, pas même l'impertinence de mes actes, et de mes pensés. Je m'attardais sur le long du tissu qu'elle arborait et qui magnifiait pudiquement ses courbes voilées d'une souple et harmonieuse bande aux colories froids. Je distinguais à peine les chevilles de celle-ci, ce n'était ni par un désir, une envie primaire et triviale émanant de moi que je fixais sa silhouette et ses traits. Non je ne cherchais simplement plus à fixer ses yeux qui sondaient les moindres faits et gestes que j’exécutais à mon insu. Que pouvait elle lire en moi ? Que pouvait elle être entrain de transmettre à mon égard aux seuls entités que  je désirais plus que tout à servir ?
 

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Jeu 1 Juin - 3:50

the will of gods
ft. týldr víðarson

Tes questions semblèrent d'abord le surprendre, tu le lis dans son regard. Il ne s'y attendait pas, visiblement. Cependant, il chassa bien vite ses questions pour se laisser aller à un fou rire. Réaction qui te fit hausser les sourcils, mais que tu ne questionnas pas, toi non plus, te demandant simplement ce qu'il pouvait bien y avoir de drôle. Il s'excuse, de quoi ? De sa réaction, de ses questions ? Tu n'en es pas totalement certaine, mais tu n'ajoutes rien, consciente qu'il cherche à exprimer autre chose. « Inhabituelle certes, mais pas étrange. » Tu acquiesces, tu en avais vu de toutes les couleurs depuis que tu avais accepté d'embrasser tes origines magiques.

Il semblait à présent être mal à l'aise, peut-être avait-il trouvé tes questions indiscrètes, surement l'était-elle. Tu te mords la lèvre inférieure, attendant de voir s'il osera aller plus loin, s'il osera te répondre et ne pouvant, de toute manière pas, changer ce qui a été fait. Il ne répond finalement pas à ta question, pas directement, mais il reste néanmoins sincère envers toi, ça, tu n'en doutes pas. « Servir ton jarl ... » Tu fronces les sourcils un instant, préférant réfléchir avant d'ajouter ne serait-ce qu'une seule parole de plus. Pour toi, il n'y a que les dieux que vous devez servir, mais nul homme n'est au-dessus des lois et généralement, ces dernières sont dictés et ''exécutés'' par les jarls de votre pays et tu en as parfaitement conscience. « Si tes desseins ne nuisent à personne d'autre, pourquoi ne te risquerais-tu pas à les poursuivre ? » Tu hausses les épaules ... Tu as l'impression qu'il devra inévitablement nuire à quelqu'un pour atteindre ses fins et ça, tu ne peux en avoir la certitude. Tu as certes un lien avec les dieux, un lien spécial, mais tu n'as pas la capacité de lire l'avenir et celui-ci est en constant mouvement. « ... Finalement, je te conseillerais d'agir pour le bien du plus grand nombre. » Tu ne pouvais pas l'empêcher d’exécuter quelle action que ce soit, mais tu pouvais l'encourager à le faire pour le bien de tous ... Pas seulement selon ses propres intérêts. Tu as l'impression qu'il en veut à son jarl, même qu'il n'hésiterait pas à l'attaquer s'il en avait l'occasion, mais tu préfères ne pas y penser.

Tu l'observes toujours, tu n'as jamais cessé d'épier ses gestes et ses réactions et maintenant, c'est à son tour de faire de même. Tu suis son regard, qui dévie sur ta silhouette, s'arrêtant à certains endroits. Cela te fait sourire, tu ne peux t'en empêcher et tu n'interviens pas, n'en voyant pas la nécessité. Cependant, tu finis par te lever, ayant l'impression que cette conversation pourrait durer plus longtemps que tu ne l'aurais imaginé au départ. Tu jettes un coup d'oeil au jeune homme, avant de te détourner et d'ajouter : « Est-ce que je peux t'offrir quelque chose ... À manger ou à boire ? »
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t153-tyldr-viarson-i-m-not-satisfied-


Týldr Víðarson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 253
SEPTIMS : 1363
ARRIVAL : 30/01/2017
IDENTITY : Thomas / Bangerang_Wiver
FACECLAIM : Travis Fimmel / ©Bang_Wiver / ©Dakini vava

AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : L'esprit et le cœur aussi libre que le vent s’engouffrant dans les crevasses glaciales et escarpés d'Isenseg
METIER : Fermier / Guerrier
INVENTAIRE : Mon barda se compose d'une épée de bonne facture ainsi qu'une hache de taille plus réduite. Un bouclier robuste attelé sur mon épaule quand l'heure du combat se fait sentir. Des vivres, une source d'eau bien remplie. joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   - Jeu 22 Juin - 15:06



The will of gods

Kristjana & Týldr






Chaque paroles était un présage, énigmatique, sensible et empreint d'une distance si proche à l'oreille que je pouvais presque ressentir son souffle sur mon visage. Tu veux être grand, tu te caches derrière cette conviction de ne pouvoir atteindre la lune, mais que pourrait-il t'arriver de plus ? Tu ne ferais que t'effondrer dans l'amas d'étoiles. Si il advenait que tu sois amené à y laissé la vie, le destin en aurait décidé ainsi. Tu le sais, et tu comprends au fond de toi que ce jour aussi limpide arrive petit à petit. Tu observes sa silhouette, ce qu'elle porte à travers l'ombre et les jeux de lumières affines ses formes et la courbure de sa gorge te rends contemplatif. Elle semble plus douce, plus soucieuse que ne serait l'être une voyante.

S’inquiétait-elle réellement de ce dilemme qui me tiraillait l'esprit ? Au contraire, elle savait que naturellement une telle posture et une telle décision à prendre n'était pas chose facile. Les dieux nous observent, ils s'agitent, ce qu'elle dévoile par la parole les Ases en ont déjà pris conscience et chantés le récit. « Je...Je te remercie... » Déclarais-je humblement laissant mon corps ce courber et la saluer dignement. C'est pourtant évident, troublant mais, quelque chose en moi prend acte de ce qu'elle est véritablement. Une femme, une personne de haut rang qui outre servir les dieux, il n'y a rien de plus glorieux et d'honorable dans ce monde pour eux. Les doutes se dissipent, la foi n'a pas à faillir car elle fait partie intégrante de nos croyances et de nos convictions les plus intimes. Pour moi c'est une évidence pure. Mes questionnements m'avaient finalement permis de reprendre le dessus et d’accroître cette pensée qui me faisait perdre l'équilibre.

Elle me propose de boire, de me sustenter. Étrangement je pensais que les coutumes auraient été de faire l'inverse. Cette situation était quelques peu particulière, la völva devait se déplacer jusqu'à chez moi et non l'inverse. Ainsi je lui aurais offert gîte et couvert. Cette invitation, je ne pouvais l'accepter et me résoudre à la décliner. Je balbutiais quelques mots, l'observant se lever. Sa prestance était d'autant plus imposante debout qu'assise finalement. Je sortais de cette torpeur subite, secouant légèrement mon visage et me passant mes doigts contre les paupières lourdes. « Je, se serait un honneur de partager un repas en ta compagnie völv... Kristjana. » Murmurais-je de manière assez audible mais, empreinte d'une timidité un peu inhabituelle. Je m'empressais cependant de sortir ce que j'avais porté dans mon barda. Certes les convenances n'étaient pas des plus respectées, je n'avais pas grand chose à offrir mais, si le gibier était abondant dans cette région je me devais aussi de porter quelque chose de valeur en échange. Je sortais un lapin du sac, sa nuque brisée avec netteté je l'empoignais et lui adressait le présent. « Ce n'est pas grand chose, les proies se terrent plus longtemps dans les bois dans cette région. » Entamais-je avant de sortir une offrande plus conséquente et plus lourde malgré la taille du minerai en apparence. « Pour ta gratitude, ce minerai est précieux tu peux en obtenir un bon prix. » Lançais-je avant de déposer dans sa main le fragment de cordiérite brute. Je laissais mes main relâché leurs emprises sur les deux poignets de la jeune femme. Je ne m'en étais sur le coup pas rendu compte mais, faire offrande à la völva était aussi une reconnaissance pour celle qui parlait au nom des dieux.
 

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: The will of gods ( Kristjana )   -

Revenir en haut Aller en bas
 
The will of gods ( Kristjana )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ✛ (M/LIBRE) Simon Lebon feat Dillon Casey
» Sol Min Yu { Dysphoria - Fall of Gods.
» Of Gods and Mortals DE Opsrey publishing
» Jeu de figurine Wargame/Escarmouche
» Gods gave women intuition and femininity, to jumble the brain of any man ♆ Fortunato

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: RPS ABANDONNÉS.-
Sauter vers: