navigation.


 
 (M/LIBRE) ≈ Bertil Lund
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: (M/LIBRE) ≈ Bertil Lund   - Lun 27 Mar - 22:18



bertil lund.
less than a murmur

ÂGE, LIEU DE NAISSANCE. ≈ Trente-cinq ans, à Solstheim. LIEU DE RÉSIDENCE. ≈ S'il dispose de ses quartiers privés au Palais de Solstheim, Bertil n'en use guère qu'au besoin, fort d'une indépendance qu'il estime et préserve farouchement. (résidence principale en ville). PROFESSION. ≈ Négociant prospère (domaine au choix), il est l'amant des routes et horizons vierges, le voyageur, celui que la sédentarité lasse et navre. Sans être pingre, Bertil n'est point dépensier. Répugnant à faire étalage de son aisance financière, il se définit lui-même comme « un homme de peu ». STATUT FAMILIAL. ≈ (attention, là il faut s'accrocher :) De cinq ans l'aîné de Moira, il est le fils aîné de la seconde épouse de Nordahl Lund, mais seulement le second fils des quatre enfants de feu le monarque. Il n'est ainsi que le demi-frère cadet du Konungr, Markvart Lund, de même qu'il ne partage, avec Astrid, que les gènes du patriarche, celle-ci ayant été conçue à l'occasion des troisièmes noces de Nordahl. SITUATION MATRIMONIALE. ≈ Marié, sans enfants naturels, Bertil se soupçonne stérile ; il a de ce fait adopté le fils de son épouse, issu d'une première union. RANG HIÉRARCHIQUE DANS LE PEUPLE VIKING. ≈ Storbondi, le frère du roi cultive un goût sagace, quoi que discret, pour la politique. S'il ne s'énonce guère publiquement en défaveur de la couronne, il est toutefois trop intègre pour cautionner ce qu'il considère comme une dangereuse négligence. Aussi, sa voix s'unit souvent à celle de la Reine, tandis que ses silences pèsent, surtout depuis ces quatre dernières années, lorsqu'il est question des frasques fraternelles. MANIEMENT DES ARMES. ≈ L'art de la guerre, ce n'est pas pour lui. Privé d'un poumon, tout effort physique s'avère tout aussi dangereux que douloureux, ainsi n'est-il pas en mesure de combattre arme au poing, au contraire de Markvart et Moira, tous deux illustres en la matière. Telle déficience s'acharne à conspirer à son auto-dépréciation. DISTINCTION PHYSIQUE. ≈ Bel homme qui s'ignore, Bertil a écopé du charme maternel, mais non de sa vanité. Une cicatrice lui couture le flanc gauche, depuis l'omoplate jusqu'au myocarde, souvenir d'un accident survenu il y a vingt ans. CARACTÈRE. ≈ Indépendant · Humble · Vif · Débrouillard · Sévère · Érudit · Conciliant · Sensible · Jaloux · Réservé · Taciturne · Nomade · Perspicace · Probe · Impavide · Rancunier. SUGGESTION D'AVATARS. ≈ Jake Gyllenhaal, de préférence. Eventuellement, Gaspard Ulliel, ou tout autre trogne de trentenaire, combinant toison foncée, voire rousse, et regard clair. CRÉDITS. ≈ Malbe / lux aeterna.


SOLDIER'S LULLABY.

[1] Éducation & Formation.

· · L'éducation que Bertil reçoit est évidemment conforme à celle que l'on réserve aux fils de l'élite. Néanmoins, n'étant pas prédestiné à hériter un jour du pouvoir, il profite d'une enfance plus innocente, moins contraignante, que celle dévolue à son aîné, Markvart. Il y voit là l'expression d'un patent désintérêt de la part de son monarque de père, pour ce fils de seconde noce qu'il n'a que trop conscience d'être.

· · Au contraire, sa mère l'étouffe. Ambitieuse — opportuniste, diront les mauvaises langues —, celle-ci nourrit, pour lui, de glorieux desseins, et s'efforce de l'y préparer. Nourrit-elle l'espoir qu'il s'empare de la couronne à la place du Faraud (tel qu'elle se plaisait à surnommer l'héritier légitime) ? Bien sûr, et ce n'est un secret pour personne.

· · À treize ans, il goûte pour la première fois à la liberté (toute relative), en rejoignant la Svart Brotherhood. Sans être doué, au contraire de son aîné, Bertil s'avère bon élève car il travaille dur à sa réussite.

· · Néanmoins, ses efforts sont réduits à néant après deux ans d'un dur labeur, lorsqu'il frôle la mort à l'occasion d'un « accident », y perdant un poumon. Dès lors, tout effort physique lui est prohibé, au risque d'en clamser pour de bon. Contraint et forcé, il ne peut plus assumer sa formation militaire. Maudites soient les Nornes, maudite soit surtout Moira.

· · Moira, l'enfant terrible, la Plaie de maman, la fille indigne multipliant les fugues et incartades, petit fauve indompté qui leur fait honte. Il est un peu jaloux, Bertil, parce qu'elle attire l'attention du père, à sa façon. Elle a dix ans, lui quinze, lorsqu'elle lui flanque un coup de tison ardent entre les côtes. La Völva royale intervient à temps, et grâce aux dieux, lui sauve la vie de justesse. Un accident, décrète Nordahl, avant même que son fils ne sorte du coma. Lorsqu'il se réveille, Markvart est marié à la belle Emma.

[2] Âge adulte & Profession.

· · Bertil fuit dès que sa santé le lui permet, au grand dam de sa mère, optant pour l'exil volontaire. La profession est au choix, et celle de Négociant ne figure ici qu'en guise d'option. L'important est ici de considérer que Bertil a réussi ce qu'il a entrepris, qu'il est reconnu dans son milieu et jouit d'une réputation honorable — l'unique voie qu'il n'empruntera pas étant, bien sûr, celle de la guerre. Mais, il n'en tire aucun orgueil, aucun réconfort : à ses yeux, il était le « fils de », puis est devenu le « frère de ». Un éternel second, donc, qui idéalise la place de « premier », autant qu'il déprécie tout ce qui, au contraire, lui confère sa propre valeur.

· · À propos de sa vie conjugale, les détails sont libres. Néanmoins, puisqu'il est d'ascendance royale, son mariage doit respecter son rang social. L'adoption du fils de sa compagne est un « petit » plus qui peut être mis de côté si l'idée n'inspire pas ; toutefois, nous tenons à ce que Bertil soit père de famille.

· · Sans tout à fait couper les ponts, il s'est fait distant ces dernières années, limitant ses visites à Solstheim le plus possible. Avec le temps, il en est venu à penser que sa rancune pour Moira, ainsi que sa jalousie à l'égard de Markvart s'étaient étiolées. Raison pour laquelle il est revenu à la capitale, assez confiant, au début, quant à ses capacités à mettre de côté ses vieux affects pour le bien du clan... avant de constater que les démons revenaient au galop. Néanmoins, et contrairement à ce choix de fuir, pour lequel il avait opté dans sa jeunesse, il décide de les affronter cette fois.

Moira Lund. ≈ Moira est une douleur fantôme, un fragment de tison incandescent logé en lieu et place du poumon volé. Trop près du cœur, trop loin pourtant. Décades et distance n'ont, de fait, estompé que l'infecte purulence de l'ulcère, purgeant ces vindicatives aigreurs qui lui gangrenaient jadis l'âme et la raison. Mais la plaie, à vif, s'éternise à pulser, sitôt la puînée paraît-elle en son champ de vision, réfractaire à son glacial dédain, ou à quelque tentative que ce soit d'en dédaigner l'affliction. C'est qu'il a fait le deuil de l'organe, Bertil, mais pas de la sœur. Cette môme que Mère blâmait si bien, il en vînt à son tour à la mépriser, jusqu'à ce qu'on la lui usurpe, comme tout le reste. Alors, il la traita mal, c'est vrai, il la repoussa parce que ça le mortifiait de ne pas savoir être celui qu'elle admirait ; il n'y en avait que pour le Faraud, il n'y en a jamais eu que pour lui, de toute façon. Puis un jour, sous les louanges perfides de sa génitrice, emporté par un malheureux accès de rivalité, il osa jurer la perte de son aîné. Forfanterie que Moira ne toléra pas, et du haut de ses dix balais, le flanc elle lui larda. Oui, elle l'avait une fois encore, et irrévocablement choisi lui, et au fond, c'est cette meurtrissure-ci, qui ne cesse toujours pas de le tourmenter. D'autant plus que leur père, et contre les exhortations maternelles, imposa que la vérité soit tue. Ce terrible secret, Bertil et Moira ne semblent plus partager que cela désormais.
Markvart Lund. ≈ Le Soleil lui écrase la rétine depuis à peu près autant d'éons qu'il n'arpente cette terre. Chien galeux courant derrière les résidus d'honneurs dont l'Auguste veut bien lui faire grâce, Bertil n'a jamais vraiment vu chez Markvart la trace d'un moindre frère. Héritier, usurpateur, il n'a de l'ainé que l'image moribonde surinée hivers après hivers par sa venimeuse de mère. Pourtant, l'inimité ne grésille pas entre eux deux, car c'est davantage un gouffre de silences qui les sépare et les renvoie sur les rives froides de la discorde. Le Konungr ne lui voue, à dire vrai, aucun grief, mais il sait et connait le poison qu'a distillé la seconde épouse de son père dans l'esprit de ce puîné. C'est donc tout en méfiance qu'il a vu grandir le môme, et tout en défiance qu'il lui a accordé quelques rares face-à-face, toujours prêt, si besoin, à se défendre arme au poing. Le départ de Bertil a longtemps défriché de son myocarde un poids de plomb, mais depuis que le cadet est revenu, les orbes glaciaux du monarque le toisent avec rage mais patience, et semblent lui cracher : essaie seulement.
nom prénom ≈ Écrivez ici les détails de la relation unissant les deux personnages.

copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: (M/LIBRE) ≈ Bertil Lund   - Mer 10 Mai - 16:51

Ma très chère gueuse et perfide sœur me voilà, le battant empli de venin et de fiel.

/refile une douce allégorie du futur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: (M/LIBRE) ≈ Bertil Lund   - Mer 10 Mai - 17:07

...  :stare:  
Ouais, ouais.
Viens la prendre, ta rouste ta vengeance.
J't'attends moi.



Spoiler:
 

(n'hésite pas à me MP, si tu as des questions. )
(et puis, on a des choses à s'dire, hin-hin. )
(promis, j'mords pas fort.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: (M/LIBRE) ≈ Bertil Lund   - Mer 10 Mai - 19:18

COME AT US, BRO.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: (M/LIBRE) ≈ Bertil Lund   -

Revenir en haut Aller en bas
 
(M/LIBRE) ≈ Bertil Lund
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: PERSONNAGES. :: PRÉSENTATIONS/SCÉNARIOS.-
Sauter vers: