navigation.


 
 what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Jeu 27 Avr - 23:12




hallðóra leiknir.
the white winds blow

ÂGE, LIEU DE NAISSANCE. ≈ Dix-huit ans déjà qu’elle respire dans ce monde dont elle a fait son royaume dès qu’elle a ouvert ses billes d’un bleu azur. LIEU DE RÉSIDENCE. ≈ La capitale est son berceau et son foyer, elle y vit depuis maintes années et en connaît le moindre recoin. Toutefois, consciente qu’il est des ruelles où il ne fait pas bon de marcher lorsqu’on est la fille d’un homme aussi haï que son géniteur, elle descend rarement dans la ville basse, ou sous bonne escorte. PROFESSION. ≈ Elle dilapide des fortunes dont on lui fait don, se pare d’étoffes exquises et de fourrures chaudes, se prélasse dans son oisiveté et se contente de réjouir les uns et les autres de ses traits d’esprits au vitriol lorsqu’elle se présente à la cour. STATUT FAMILIAL. ≈ Quatrième enfant du couple Leiknir, elle se considère princesse, là où sa sœur ainée s’est voulue vagabonde. Fille de personnes redoutées, elle est d’une fidélité à toute épreuve à l’égard de ce couple parental sacro-saint et de sa fratrie, bien qu’elle ne se gêne pas pour rudoyer un peu Viðolfr lorsqu’il s’échauffe -et même lorsqu’il est calme.  Un amour et une loyauté sans égal étreint son cœur lorsqu’elle contemple les visages des siens. SITUATION MATRIMONIALE. ≈ Fiancée depuis peu, elle a encore sept ou huit mois de liberté avant le mariage qui devrait avoir lieu en octobre, comme la plupart des unions. S’il n’y a pas particulièrement de sentiment pour l’heure entre elle et son fiancé, il a su trouver le bon moyen de s’adresser à elle et d’obtenir, sinon des faveurs, au moins une bienveillance certaine, en la couvrant de présents plus ou moins chatoyants. Elle soupçonne son père d’avoir glissé un conseil ou deux à l’oreille de son promis, mais ne s’en offusque nullement, car Il la connaît bien, ce géniteur qui acquiesce au moindre de ses caprices. RANG HIÉRARCHIQUE DANS LE PEUPLE VIKING. ≈ Storbondi , qui à la différence de son frère Viðolfr, s’assume pleinement telle quelle, fière de sa richesse, de sa bonne naissance, et de ses facilités de vie en Midgard. Elle rend toutefois grâce aux dieux (et au génie combiné de son père et de sa mère) pour la situation dans laquelle elle se trouve sans avoir jamais rien fait : c’est bien la seule chose qu’elle accepte de faire pour le reste de sa famille, prier les dieux. MANIEMENT DES ARMES. ≈ Oh les armes, quelle barbe ! C’est ce qu’elle répond lorsque son ainée l’enjoint à en apprendre le maniement, ne serait-ce que pour un minimum de sécurité. Ça fait du bruit, c’est plein de sang, ça déchire les vêtements. Non, vraiment, très peu pour elle : elle n’est pas de celles qui se rêvent d’entrer au Valhalla par la grande porte, non non. Elle s’est résolue à finir en Hel et s’en fiche comme d’une guigne. L’important, c’est que ses tenues ne soient pas abîmées, et dans tous les cas, s’il le faut, elle trouvera bien un malandrin désireux de protéger sa frêle silhouette de jeune noble. DISTINCTION PHYSIQUE. ≈ De longs cheveux noirs comme l’aile d’un corbeau, tressés la plupart du temps, depuis que la belle est fiancée. On murmure qu’elle se les teint, ces cheveux, et qu’elle aurait en réalité le crin cuprifère, et se colorerait les cheveux en noir jais pour ressembler le plus possible à son père, et agacer sa mère qu’elle aime pourtant tendrement -mais se refuse à en faire la démonstration. CARACTÈRE. ≈ D’une loyauté sans faille envers les siens, Hallðora est toutefois l’engeance d’un démon, ou d’un elfe noir, ou de Loki même peut-être, tant elle peut être d’humeur changeante, un instant aimable et gaie comme un pinson, l’instant suivant, prête à rugir et à invectiver jusqu’à l’annihilation d’un potentiel ennemi. Oui parce qu’elle ne cogne pas, elle a des manières, elle, alors elle se contente de réduire à néant ses adversaires par la puissance de son verbe et de ses cris (qui de piaillements de moineau sont devenus des rugissements qui retentissent parfois, au grand dam de sa mère). Son ire a terrifié de nombreux esclaves chargés de répondre au moindre de ses caprices, mais elle a toujours considéré qu’elle faisait preuve de mesure : un accroc à une de ses robes préférées justifie parfaitement qu’elle menace du fer chauffé à blanc un incapable de prendre soin de ses effets, et bien que les esclaves sachent qu’elle ne mettra jamais sa menace à l’œuvre, il ne fait jamais bon d’être dans les parages lorsque Mademoiselle est courroucée.
Il est possible que sa colère ne soit qu’un dépit malheureusement camouflé et renvoyé sur tous les autres, plutôt que la figure tutélaire et adulée qu’est son paternel : à quatre ans, lorsque le géniteur est parti pour le palais royal, l’enfant qu’elle était a cru que c’était de sa faute, convaincue que le monde tournait déjà autour d’elle. Elle n’a jamais énoncé ses soupçons à Siv, sa mère, consciente que cette dernière était déjà bien occupée avec Thorleik qui n’était qu’un bambin. Abandonnée par un père absent, un peu délaissée par une mère qui avait un enfant en très bas-âge, nourrisson dont la tête blonde (brune) était bien sûr jalouse à en crever, Hallðora a cherché du réconfort où elle pouvait en trouver : Asfrid lui a clairement fait comprendre qu’elles n’avaient pas le même âge, Aleifr était décidément trop bête pour s’intéresser à sa deuxième sœur, il n’y avait peut-être que Viðolfr pour lui accorder un minimum d’attention. De cette enfance à quémander une attention maternelle et à guetter le retour de la silhouette paternelle dans son univers, Hallðora conserve une crainte de l’abandon pure et dure, qu’elle comble avec ce qu’elle peut et qu’elle étouffe dans l’œuf par un stratagème très simple : refuser d’y penser, et lorsque l’idée fait surface, trouver quelqu’un sur qui hurler, pour un prétexte stupide et ridicule le plus souvent, ne serait-ce que pour se voiler la face et trouver un sujet d’attention autre bien plus propice et agréable. Un exutoire, pour ne pas se focaliser sur ses propres problèmes : avec le temps, elle a fini par y prendre goût.
Cette sensibilité est sans doute une facette qu’elle dissimule le mieux possible, sous des rictus et des froncements de nez un peu fourbes, et un caractère de cochon des bois. Si elle se prélasse au lit et met du temps à se lever, si elle ne veut rien faire de ses journées à part se regarder dans la glace et admirer les parures qu’on lui a offertes, c’est qu’elle cherche à concentrer tout son esprit sur ce qu’elle paraît être -riche, comblée, heureuse, puissante, aimée- que ce qu’elle est réellement. La paresse est un vice comme un autre, et elle se vautre dedans plutôt que de trouver une occupation productive : de toute façon, il ne lui reste rien à faire dans cette famille où tous font déjà leur part, dans cette famille où on ne lui a presque pas laissé de place pour exister, pour respirer, pour participer à l’effort commun. La tentative de les détendre tous lorsqu’elle les voit, celle de hausser le ton avec Viðolfr pour le calmer, les questions à Asfrid quand elle revient de ses voyages, ou à Aleifr sur ses enfants, ou encore rembarrer Thorleik sèchement quand cet imbécile cherche à mettre le doigt là où ça fait mal, tout cela, c’est parce qu’elle a peur : elle a peur qu’un jour, lorsqu’elle aura quitté la demeure, ils ne s’en rendent pas compte et qu’ils l’oublient. Que tout ceci n’ait été qu’un rêve, à un moment, et qu’on oublie celle qui a cherché à graver dans leurs mémoires son souvenir, même celui d’une fillette, d’une jeune femme, qui n’avait finalement pas vraiment de qualités, si ce n'est de les faire rire à être odieuse avec tous et toutes.


AGATHE, arté.

ÂGE. ≈ 25 ans, le quart de siècle, tout ça tout ça. FUSEAU HORAIRE. ≈ toujours le même, Paris. MULTICOMPTES. ≈  Verdandi Manirodinn, la démone rouge, coucouuuuuuuu. COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? ≈ J’le connaissais déjà, là. TON AVIS ? ≈ Y a des gens fourbes qui encouragent d’autres à faire des DCs, j’trouve ça honteux . (cc Papa & Frérot/Fiston   ) AUTORISES-TU LA MORT DE TON PERSONNAGE ? ≈ j'autorise les dés à faire mourir mon personnage/j'autorise le staff à ajouter mon personnage au registre des morts si je venais à quitter le forum/je ne veux pas que mon personnage meure. AVATAR. ≈ Sophie Turner, brune, parce qu’elle est cool comme ça. CRÉDITS. ≈ tumblr x2 + Arté. AUTRE CHOSE ? ≈ Les pestes au pouvoiiiiiir :sigyn: .


VALHALLA'S DOORS.
QUELLE EST TA POSITION PAR RAPPORT À TON JARL ET TON ROI ? ≈ Son Jarl et son Roi sont la même personne, comme la plupart des habitants vivant à Solstheim. Elle le connaît peu, cela va sans dire, n’ayant nullement l’âge pour côtoyer le Konungr, et passant plus de temps avec la cadette du roi qu’avec son propre père. Elle l’envie, un peu, le souverain : pas pour son rôle politique dans tout le royaume, ni pour ses dorures ou encore pour les légendes qui courent sur le combattant qu’il est, qu’il était, non. Hallðora lui jalouse la proximité avec son père, devenu trésorier de la couronne alors qu’elle n’était qu’une infante haute comme trois pommes : elle considère parfois que le Konungr lui a volé son père, ne voulant pas croire que son géniteur l’a abandonnée sans vraiment s’en soucier, la laissant à l’autorité et aux bons soins de Siv. Hallðora n’en est pourtant pas une rebelle dans l’âme, ayant prêté le serment classique à ses treize ans et se contentant de bien faire sa révérence lorsqu’elle croise le Konungr à une réception où elle a la chance de pouvoir se pointer. Elle ne comprend pas encore grand chose à la politique, étant loin de savoir autant de choses que son père, mais pourrait bien s’y intéresser si elle se lasse de rester oisive.

EN QUOI FAIS-TU HONNEUR AUX DIEUX EN ÉTANT VIKING ? AS-TU EU À FAIRE DES SACRIFICES EN LEUR NOM ? ≈ Avec des parents et des frères et sœur tous très occupés à travailler tandis qu’elle ne fait rien de compliqué de ses journées, Hallðora s’est chargée toute seule d’être la pieuse de la famille et d’appeler régulièrement la bienveillance des dieux sur les entreprises des Leiknir. Sa mère la laisse faire, voyant cela comme une énième lubie et se réjouissant de ce que ces prières ne sont toutefois pas plus coûteuses que les cadeaux que Vitserk s’échine à faire à leur cadette. Hallðora croit profondément aux Ases et aux Vanes et cherche régulièrement des signes des dieux sur son passage, qu’elle invente plus ou moins, comme un jeu avec les Dieux.

QUEL DESTIN PENSES-TU QUE LES DIEUX ONT CHOISI POUR TOI ? QUELLE EST TA PLUS GRANDE CRAINTE QUANT À TON AVENIR ? ≈ Profondément dévouée aux siens, si elle croit aux Dieux, elle considère qu’ils parlent surtout par la bouche de ses parents, couple sacro-saint pour qui elle pourrait remuer ciel et terre s’il le fallait. Ainsi, le destin qu’on a choisi pour elle est de  devenir Húsfreyja, et d’apporter de nombreux petits enfants pour perpétrer la philosophie clanique de son propre sang. Hallðora craint ainsi d’échouer dans son projet, et si elle était à l’origine de la ruine des Leiknir, elle s’en voudrait à mourir : elle s’efforce donc d’être une bonne fiancée, et de ne pas trop mettre de doigts dans des engrenages dont elle ne pourrait se sortir.
BEHIND THE SHIELD.
• I • Avec un teint de porcelaine comme le sien, la jeune Storbondi attire bien des regards depuis que la puberté s’est chargée de la faire femme. Consciente de ses atouts, elle fait tout ce qu’elle peut pour se mettre en valeur, coquette comme elle est : des vêtements sombres et des fourrures noires font ressortir la pâleur de sa peau et ses yeux bleus brillent comme des saphirs dès lors qu’elle sort en plein jour dans les rues de Solstheim.
• II •  Bénie par Bragi et Balder, Hallðora a la chance de pouvoir chanter juste sans trop se forcer, d’une voix qui peut être tour à tour cristalline ou grave et caverneuse. La jeune femme chante surtout lorsqu’elle est seule, des chansons qu’on lui proposait pour l’endormir, des complaintes de jeune vierge, ou des mélodies à la grâce des dieux.  Pour autant, elle ne deviendra jamais scalde, puisqu’elle refuse de devoir chanter si on l’y force.
• III • La richesse a toujours été son état naturel et elle ne s’est jamais vraiment demandé d’où tout cela venait. Oh, il y avait bien des rumeurs qui circulaient quand elle était jeune, sur la ruine de ses grands-parents par ses propres parents, mais elle n’y a pas vraiment cru, pas trop en tout cas. Et pourtant, maintenant qu’elle a grandi et qu’elle y repense, c’est bien vrai qu’elle ne voit jamais les géniteurs de son père… Pour autant, elle n’en est nullement choquée, convaincue que le paternel avait forcément une bonne raison d’agir ainsi… Idem pour la mise en esclavage de cet imbécile d’Alfketill : il est évident qu’il l’avait cherché, ce châtiment, par une arrogance crasse probablement.
• IV • Elle n’est pas aveugle, certes. Mais n’ayant jamais vraiment grandi en compagnie de son père, elle n’a jamais eu à subir ses sombres travers, et ne connaît vraiment que de lui cette propension à amasser de l’argent pour le dilapider par la suite, exemple qu’elle suit avec application et détermination. Oh, ça sera à son époux de trouver de l’argent, elle n’en a que faire, elle aura déjà bien assez à s’occuper avec le maintien d’un état domestique correct et l’éducation de leurs enfants -qui auront des cheveux noirs, il le faut, il n’y a pas d’autre possibilité, c’est bien pour cela qu’elle a accepté l’alliance avec son brun de fiancé. Ça et les potentielles tractations dans l’ombre qu’elle réalisera si les dieux lui en donnent la force et la possibilité.
• V • Sous ce visage à l’innocence évidente, se cache bien la fille de ses parents : bon juge des caractères qui l’entourent et des aspirations de chacun, Hallðora s’efforce d’atteindre ses objectifs personnels par des minauderies, des flatteries, des sourires et des œillades qui pourraient frôler l’inconvenance par moments. Si elle ne veut jamais travailler de ses dix doigts, elle use et abuse de son esprit retors pour parvenir à ses fins, cajolant père et mère, réprimandant petit et grands frères, caressant sœur aînée dans le sens du poil, mais se faisant aussi oreille attentive pour Guiséla Lund auprès de laquelle elle a été placée progressivement depuis leur dix ans peut-être. Il y a une pointe de jalousie, parfois, pour cette fille qui a déjà tout, et peut croiser son père au détour d’un couloir alors qu’elle-même doit attendre qu’il daigne se présenter à la boutique familiale. Depuis un an peut-être, et sans que ce plan ne soit mis en suspens par ses fiançailles, Hallðora milite de façon plus ou moins ostentatoire pour obtenir une place durable au palais : déjà parce qu’elle s’ennuie à la boutique, à ne rien faire de ses journées, par paresse et aussi par choix ; et ensuite parce qu’elle sait que, tôt ou tard, si elle ne fait rien, elle se trouvera en une autre bâtisse, avec bien d’autres obligations que son simple bonheur. Elle tente ainsi de bien introduire dans la cour son storbondi de fiancé, et essaie de le convaincre que s’il veut son bonheur, il se fera garde royal. Tout pour se rapprocher de son père, oui, sans qu’elle accepte de le reconnaître à voix haute.
• VI • L’avant-dernière des Leiknir aurait pu être fiancée à quelques autres jeunes hommes, aussi bien nés que son fiancé définitif : on lui faisait ainsi la cour dans les rues de Solstheim et parfois même sous les fenêtres de la boutique, sous l’œil de sa dragonne de mère. Hallðora, respectueuse des principes inculqués par sa mère, n’a jamais été trop loin avec ses soupirants, consciente que tout écart rejaillirait sur ses géniteurs. Depuis quelques années, il lui arrive de parler longuement avec Siv, lors de soirées où elles sont les seules à être éveillées encore dans la boutique. Si elle adule ce père invisible, c’est aussi par les quelques bribes de passé que Siv a bien voulu lui divulguer, tandis que l’adolescente rapportait, incertaine et inquiète, les ragots qui couraient sur le géniteur et le dépeignaient comme un monstre assoiffé de sang. C’est ainsi auprès de sa mère, dans les quelques moments de complicité qu’elles ont partagés lorsqu’Hallðora s’est révélée assez grande pour avoir des discussions sérieuses, que la brunette a véritablement appris ce qu’était la loyauté, et à quel point la cohésion familiale était cruciale. C’est cette même mère qui l’a mise en garde contre les dangers des jeux politiques, et Hallðora lui épargne désormais les domaines dans lesquels elle prend progressivement ses marques. Le problème, c’est que le lien ténu qu’elles avaient bâti s’est brisé avec la recrudescence de caprices et la paresse constante de la jeune fille. Sans le dire, l’enfant en souffre un peu, puisqu’au final, la jeune brunette s’en veut de décevoir sa mère, dont peut-être les avis comptent plus que ceux d’un père qui est, de toute façon, absent et ignorant des manigances à long terme de sa princesse de fille. C’est bien pour cette raison qu’elle a fini par se plier à une volonté maternelle de sceller pour de bon un lien matrimonial sûr et élevé : Hallðora espère réussir à acheter le retour à la normale avec sa génitrice, sans avoir besoin non plus de renoncer à ses vices et à son choix de ne pas travailler.
• VII • Viðolfr. Peut-être son roc dans une quelconque tempête, peut-être celui de ses frères qu’elle aime le plus fort, le plus brutalement, le plus entièrement. Les traits doux du visage de son frère, elle les retrouve dans son propre visage lorsqu’elle s’observe dans un miroir. Viðolfr, à son image, alors que tout les oppose peut-être dans leurs caractères. Oh, certes, ils tonnent tous les deux, elle peut hausser la voix autant que lui s’il le faut, et ils ont l’ire de Thor dans le sang, la colère fulgurante et destructrice. Mais elle tient à ce frère comme à la prunelle de ses yeux, là où Aleifr n’est qu’un étranger lointain, un ambitieux qui veut détrôner leur mère, un despote qui veut imposer ses vues au reste de la fratrie, et où Thorleik n’est qu’un imbécile trop fouineur pour qu’elle accepte vraiment de lui faire confiance. Mais Viðolfr, lui, a toujours été là quand il fallait, quand elle se sentait seule et délaissée, quand la jalousie enserrait son cœur de ses griffes tenaces, quand un vulgaire soldat a cru bon de lui manquer de respect, quand elle a eu besoin d’un avis pour choisir son futur mari, même. Et elle, lui a-t-elle rendu la pareille ? A-t-elle été aussi loyale qu’il l’a été pour elle ? Elle l’espère sincèrement, tente de l’intégrer dans son petit cercle de connaissances, cherche à lui porter assistance vis à vis de la fâcheuse question du mariage alors qu’elle sait que leur mère ne cache que fort peu sa déception à cet égard. C’est sans doute la loyauté qui lui scelle les lèvres, lorsqu’elle songe à ce qu’elle sait de lui, à ce qu’elle soupçonne : jamais les doutes n’ont été formulés à voix haute, ni même voix basse, mais elle guette les signes dans les gestes de son frère, et s’efforcera de l’aider à dissimuler, s’il le faut un jour, si ce qu’elle redoute se révèle être vérité.
• VIII • C’est flanquée de deux mastodontes que la fille du Trésorier royal se promène dans les rues de la capitale, deux esclaves achetés à ses treize ans, pour fêter son arrivée à l’âge adulte. Musclés et à la mine patibulaire, les deux auraient pu être frères, s’ils n’étaient pas de générations fortement différentes : elle soupçonne Muni d’avoir été un loeknir dans un village du pourtour maritime mais n’arrive pas à lui arracher un seul mot depuis qu’il a eu la langue coupée pour impolitesse crasse il y a deux ans ; Hrork, lui, est beaucoup plus bavard que son compère, mais ne veut pas dire d’où il vient. Les deux ont l’obligation de la protéger constamment et font deux bons chiens de garde pour la frêle demoiselle qui refuse de toucher à une arme. Toutefois, pour ce qui est d’avoir du doigté et d’éconduire un soupirant irrespectueux, elle préfère s’en remettre à Viðolfr.
• IX • S’il est bien un vice qui l’horripile, c’est l’ivrognerie. Elle se fait cinglante et glaciale si l’alcoolémie paraît élevée, méprisant ceux qui s’autorisent à perdre le contrôle de leurs pensées, de leurs paroles, de leurs gestes. Elle se permet de boire un verre d’alcool lorsqu’il y en a, mais c’est généralement tout. Mieux vaut qu’elle ignore que son père s’y adonne avec force abus.
• X • Très jeune, elle a voulu se distinguer de cette sœur ainée à laquelle elle ressemblait beaucoup trop -déjà parce qu’elle était une fille, ensuite parce qu’elle avait hérité de la rousseur de sa mère. Trépignant du haut de ses sept ans, elle obtint enfin la possibilité de mettre la main sur des mixtures colorantes et put se teindre les cheveux en noir. Bon, le premier essai fait maison fut peu concluant et l’enfant -encore loin d’être lancée dans le grand monde- eut les cheveux d’un vert jaunâtre jusqu’à ce qu’on trouve le bon mélange et les bonnes proportions d’ingrédients. Siv a bien ricané à la vue de son petit poussin verdâtre, et Hallðora a par la suite fait tester toutes ses teintures par une esclave spécialement choisie pour la couleur de ses cheveux proche de ceux de la petite princesse Leiknir. La noirceur de ses cheveux est sans conteste ce à quoi Hallðora tient comme à la prunelle de ses yeux : c’est peut-être un des rares (faux) signes qui en indique la parenté, là même où ses yeux sont d’un bleu céruléen loin du noir des billes paternelles.
• XI • Outre les mastodontes qui l’encadrent à chacun de ses pas en dehors de la boutique, et sa thraell pour colorations de cheveux, qui elle-même a l’interdiction formelle de quitter la boutique, Hallðora a encore deux esclaves à sa disposition : un ancien tisserand qui a pour rôle de confectionner les tenues de la jeune précieuse, et une petite grue qui fait office de goûteuse. Oui, parce que Hallðora est persuadée que si elle meurt, ça sera par le poison : une hantise depuis qu’elle a appris ce que c’était, à vrai dire, et que, terrifiée, elle n’a eu de cesse de demander à sa mère si ça c’était empoisonné, et ça, et ça, et puis ça… Exténuée et agacée, Siv a fini par acheter une esclave pour tout goûter, ne serait-ce que pour avoir un peu la paix.
• XII • Elle n’a jamais connu que Solstheim, et elle ne jure que par la capitale, cité royale flamboyante et d’une beauté à couper le souffle. Il ne sert à rien de tenter de lui faire miroiter les attraits d’un village isolé dans une crique avec des moutons et des biquettes, le seul lieu où elle veut jamais passer sa ville c’est le cœur du royaume, d’où tout part et où tout converge, demeure des Dieux et berceau de leur civilisation. Du reste du royaume, elle connaît ce que l’on a bien voulu lui raconter, et elle reste méfiante vis à vis des récits venus d’ailleurs, ne croyant que ce qu’elle voit, mais refusant de mettre un pied hors de la cité merveilleuse.
• XIII • Née pendant la semaine du règlement des dettes, à la fin du mois de mai, Hallðora a failli être un fardeau pour sa mère, naissant exactement le jour où des dettes importantes devaient être réglées pour les Leiknir. Certaines fois, on plaisante sur le fait qu’elle aurait pu coûter très cher au couple si elle était arrivée en pleine journée, mais c’est la nuit même qu’elle a débarqué, avec son lot de cris et de sang. L’ironie du sort veut qu’elle se souvienne parfaitement de toutes les dettes qu’on peut contracter à son égard (et il y en a assez peu, cela dit, puisque la jeune fille est assez proche de ses sous), et qu’elle voie parfois lorsqu’elle est d’humeur amère, les présents de son père comme le règlement de dettes sans fin.
• XIV • Lors des journées type, jamais Hallðora ne sort de son lit avant que le soleil ne soit bien haut dans le ciel et que les commerçants aient déjà la gorge sèche d’avoir appelé des heures durant les acheteurs potentiels à venir voir leur étal. Elle se couche relativement tard aussi, brodant des motifs runiques sur des bouts de tissu à la lueur d’une bougie de cire, ou regardant simplement les étoiles dans le ciel jusqu’à ce que ses yeux picotent, ou les lueurs aux ouvertures des demeures de la ville.
• XV • Elle a très clairement fait savoir à son futur mari que s’il espérait pouvoir avoir plusieurs épouses, en étant du nombre des hauts nobles, il valait mieux qu’il cherche à épouser une autre femme. Et qu’il n’avait pas intérêt à rompre leurs fiançailles. Curieusement, il s’est soumis à ce caprice et lui a juré fidélité et loyauté. En même temps, la demoiselle sait se montrer persuasive.
A WARRIOR IS BORN.
nombre de points à répartir : 15 points. (j’vais t’en faire une badass, tu vas voir — leul) (j’ai TROP de points) (fallait m’en donner dix, même pas) (j’vais faire ce que je peux pour pas trop la cheater)

force : ☑️☑️☐☐☐☐
vitesse : ☑️☑️☑️☐☐☐
agilité : ☑️☑️☐☐☐☐
résistance : ☑️☑️☐☐☐☐
discrétion : ☑️☑️☐☐☐☐
stratégie : ☑️☑️☑️☐☐☐
combat corps à corps : ☐☐☐☐☐☐
combat armé : ☐☐☐☐☐☐
manipulation : ☑️☐☐☐☐☐

 

copyright 2016.


Dernière édition par Hallðora Leiknir le Ven 5 Mai - 23:23, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Jeu 27 Avr - 23:14

REBIENVENUE MA FEMME D'AMOUR !
Bon courage pour cette nouvelle fiche (que tu as déjà bien avancé didonc…)
Si tu as des questions… eh bah tu te les poses à toi-même
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Jeu 27 Avr - 23:23

Je vais pas faire original mais...



MA FILLE. MON ENFANT. AVEC TOI. CEY PARFAIT. Tu m'émoustilles avec tout ça, et je l'aime déjà tendrement, cette petite peste qui adore son papounet Je serai ton porte-feuille favori, et si ton fiancé t'embête, il fera un aller simple pour les raids, promis

Je suis en émois devant tant de perfection, j'attends, j'exige la suite.

On va bien se marrer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t217-enola-sivertsen


Enóla Sivertsen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 499
SEPTIMS : 799
ARRIVAL : 25/02/2017
IDENTITY : Drathir
FACECLAIM : Olga Kurylenko (Praimfaya)

AGE : Trente-quatre ans
STATUT CIVIL : Divorcée
METIER : Chasseur
LOCALISATION : Isenseg

INVENTAIRE : joker n°1.
Un arc offert par sa famille auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux, un carquois plein de flèches. Un couteau de chasse à hauteur de la ceinture, un autre plus petit glissé dans la botte. Elle peut avoir également une besace lors de plus longs trajets contenant de l'eau, un peu de nourriture séchée, de la corde et une petite statuette de bois représentant une femme qui lui ressemble étrangement.
Elle a également quelques pièges en réserve qu'elle dépose à certains endroits stratégiques aux alentours d'Isenseg et elle va en vérifier les prises tous les jours.

Listen, listen. I would take a whisper if that's all you have to give, but it isn't. You could come and save me. Try to chase it crazy right out of my head.




(Asunn ♥️)

Sign Isenseg (Winter Soldier)
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Jeu 27 Avr - 23:42

J'aurais bien aimé pouvoir te sauter à la gorge en mode "FICHE VIDE" mais t'as prévu le coup :stare: Chuis déçue :stare:
(Re la gueuse, amuse toi bien avec ce DC dont tu te plaindras sûrement dans même pas deux semaines parce que ça te fera trop de rp tout ça tout ça ♥️)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t478-once-upon-a-time-falko-u-


Falko Moen
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 131
SEPTIMS : 924
ARRIVAL : 26/03/2017
IDENTITY : Lena
FACECLAIM : Orlando Bloom (© Arté/Dandi) + gifs (tumblr)

AGE : 26 ans
STATUT CIVIL : Célibataire et libre comme l'air, et pour le moment ça lui va très bien comme ça.
METIER : Membre de la garde royale
LOCALISATION : A Solstheim, près de la princesse du solstice

INVENTAIRE : - Une épée dont il prend soin, deux dagues toujours logées dans son dos, prêtes à être dégainées en cas de besoin, une armure écaillée et un arc de chasse accompagné d'un carquois rempli de flèches.
- Joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Jeu 27 Avr - 23:51

Rebienvenue belle dame
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 28 Avr - 9:53

MERCI AMOUUUUUR
Et ouais ouais, si j’ai des questions, je me débrouillerai

PAPAAAAAAAAAAAAAA
Ohwi ohwi ohwi, bonheur et joie et joie et bonheur !
Et ça m’va, tu pourriras mon fiancé si le besoin s’en fait sentir.
J’peux venir vivre avec toi au palais, par contre, alleeeeez, steuplaît steuplaît steuplaît, je serai SAGE comme une image :sigyn:
J’avance au pas de course

ET C’EST RATÉÉÉÉÉ Eno
Grosse fourbe que tu es, à vouloir se moquer de moi :stare:
(arrête de prédire mon avenir avec autant d’exactitude )

Merci Falkooo
On se trouvera un lien, vu que Thora squattera Guisé :chat1:
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 28 Avr - 12:15

Je passe juste ici pour te dire que en tant que non Lund, Frey n'est pas tenu de t'obéir, donc pour les caprices faudra voir ailleurs Arrow

Rebienvenue en vrai, j'ai hâte de la voir à l'oeuvre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t118-every-scar-will-build-my-


Njall Strøm
Conseiller du Jarl.

behind the shield.
POSTS : 1548
SEPTIMS : 3177
ARRIVAL : 16/08/2016
IDENTITY : datnavy. (sarah)
FACECLAIM : charlie hunnam + winter soldier ♥/montclaire.

AGE : trente-quatre hivers glacées enserrant ton cœur.
STATUT CIVIL : volage, palpitant libre et sans attache, solitude amère.
METIER : jadis combattant à la svart, tu es revenu dans les froides contrées d'isenseg pour y conseiller ta demi-soeur devenue jarl.
LOCALISATION : isenseg, aux côtés de jarl silke.

INVENTAIRE : joker n°1.


READY FOR THE FIGHT AND FATE.


NJALLOU LE NARVAL.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 28 Avr - 12:37

t'es plutôt bonne en jeune.
en vrai j'ai trop hâte de voir ce que tu vas faire de cette petite princesse. donc rebienvenue hein, tu connais la baraque maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Silke Thorsen
Jarl de Isenseg.

behind the shield.
POSTS : 343
SEPTIMS : 1398
ARRIVAL : 10/03/2017
IDENTITY : portgas.
FACECLAIM : katie mcgrath. (@arté.)
AGE : trente flocons tombés.
STATUT CIVIL : veuve depuis près d'un an, tu devrais te remarier mais n'en ressens pas encore l’intérêt.
LOCALISATION : Isenseg.

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 28 Avr - 13:21

t'es bonne en !turner ma Deedee, j'adore cette actrice en prime!!!!!
j'ai hâte de te voir en pimbêche orgueilleuse et dilapidatrice :uuh:
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 28 Avr - 17:14

Sophie est tellement belle
Re-bienvenue avec ce super personnage
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 28 Avr - 20:39

Woot, et dire qu'elle aussi aurait pu être rousse Re-bienvenue avec cette ravissante frimousse qui se révélera bien capricieuse si j'ai bien compris What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 28 Avr - 23:42

Hallðora Leiknir a écrit:
On se trouvera un lien, vu que Thora squattera Guisé :chat1:

J'espère qu'elle sera de bonne influence pour ma fille.

...

Oh, wait.

(Re-bienvenue, Faiblesse, on t'aime quand même ).
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Sam 29 Avr - 14:23

Mais ce personnage, ce pré-lien.
Mais comme ils te vont si bien.
Hâte de vous lire, ton père et toi.

(re)bienvenue tarentule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t357-northern-lights-garth


Garth Sturtsen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 175
SEPTIMS : 830
ARRIVAL : 07/03/2017
IDENTITY : Fred, deadpool.
FACECLAIM : Tom Riley + coatlicue.
runner on the loose
AGE : Trente-sept ans.
STATUT CIVIL : Célibataire au coeur mou.
METIER : Scalde moisi.
LOCALISATION : Sur les routes, aux côtés de Verdandi.

INVENTAIRE : joker n°1 • une lyre et une flûte en corne, dont il joue encore plus mal que tout ce que vous pouvez imaginer • deux dagues, une dans sa botte et l'autre à son côté gauche • vêtements, cordes et collets, champignons séchés, peigne en os, une gourde de vin et d'eau mêlés : nécessaire du petit voyageur exemplaire • une amulette de fer rouillé, gravée d'une rune (perth) et d'un croissant de lune




And when they've given you their all
Some stagger and fall
After all it's not easy
Banging your heart against some mad buggers wall


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Sam 29 Avr - 19:09

Gueuse
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Mar 2 Mai - 22:28

J'ai gagné
Alleï frangine, trace cette fiche, que je puisse te faire un câlin te tirer les cheveux en RP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t142-valar-morghulis


Aine Iversen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 251
SEPTIMS : 656
ARRIVAL : 22/02/2017
IDENTITY : sayo
MULTILINK : ailill grímsson
FACECLAIM : sophie lowe (arté)

AGE : vingt trois ans
STATUT CIVIL : célibataire, elle n'a pas beaucoup le temps de se consacrer pour trouver l'amour
METIER : éleveur de chevaux, elle a repris l'élevage de son père, devenu incapable de le gérer
LOCALISATION : skogen

INVENTAIRE : joker n°1.

LOST ON YOU

it's not like you to say sorry, i was waiting on a different story. this time i'm mistaken for handing you. a heart worth breaking. and I've been wrong i've been down into the bottom of every bottle. these five words in my head, scream are we having fun yet?. nickelback
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Jeu 4 Mai - 9:17

Rebienvenue toi
Quel choix de perso et de vava t'es toujours aussi parfaite
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 5 Mai - 22:12

SOPHIE
re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Ven 5 Mai - 23:37

Vous m'avez trollé d'une force, tous, j'suis choquée Alors que je suis une chose innocente et une pauvre petite fille :stare: (quoi, c'pas crédible ? mais zyvaaaa)
Merci à tous, j'espère qu'elle vous plaira, la petiote, maintenant qu'elle est finie


:sigyn:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Osten Fölksonn
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 221
SEPTIMS : 915
ARRIVAL : 24/02/2017
IDENTITY : verveine.
FACECLAIM : maxirons + ISHTAR.

AGE : vingt-quatre ans.
STATUT CIVIL : seul, et c'est mieux comme ça.
METIER : bourreau, abatteur, bûcheur, béquillard, boucher, coupe-tête, exécuteur, sadique, tortionnaire, tranche-tête. Il fait le sale boulot, celui que tout le monde acclame lorsqu'il est face à la foule, mais que jamais l'on ne remercie.
LOCALISATION : dans les hauteurs de Solstheim.

INVENTAIRE : (joker n°1) Un poignard toujours bien aiguisé dans un fourreau accroché à sa ceinture, une besace dans lequel il range divers choses : un gourde d'eau, de quoi allumer un feu et des friandises pour son chiot. Pour le travail, il utilise très souvent la hache de son père qui commence à se faire vieille et pour chasser, il fabrique des pièges ou utilise une arbalète.

NOT A LOVER
A DISASTER
☾ Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse; ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins, qui d'une main distraite et légère caresse avant de s'endormir le contour de ses seins. Sur le dos satiné des molles avalanches, mourante, elle se livre aux longues pâmoisons. Et promène ses yeux sur les visions blanches qui montent dans l'azur comme des floraisons.
@charlesbaudelaire ✔️

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Sam 6 Mai - 20:00

(EN RETARD) DANDI JE T'AIME ET LORA AUSSI
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Sam 6 Mai - 20:33

Elle va finir par coûter cher en bougies, cette petite :stare:

Voici 15 points à répartir comme tu le souhaites, tu me tag quand tu as fini, et j'accoure
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t278-they-fought-as-legends-ve


Verdandi Manirodinn
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 819
SEPTIMS : 1179
ARRIVAL : 01/03/2017
IDENTITY : arté (agathe)
MULTILINK : princesse thora (hallðora)
FACECLAIM : carice van houten + carnavage ♥ / bann ©Ravn

AGE : 40 balais.
STATUT CIVIL : célibataire volontaire, merci au revoir. maîtresse d'un konungr & d'un trésorier, ça suffit, non ?
METIER : conteuse itinérante & espionne insoupçonnée.
LOCALISATION : sur les routes & dans les villages, en compagnie du pire scalde de Norvège.

INVENTAIRE : joker n°1 • un sac en toile de jute qui contient des habits plus ou moins chauds et plus ou moins rouges, un coussin en cuir défraichi et une petite jarre scellée par un bouchon de cire • une lame courte, à son côté droit • quelques bijoux et fibules.

AFTER NOURISHMENT, SHELTER AND COMPANIONSHIP, STORIES ARE THE THING WE NEED MOST IN THE WORLD (Philip Pullman)

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Sam 6 Mai - 23:50

OSTEN, de l'amour mon petiot

FREU, VIENS PAR LÀ
@freymar hrorek
Les commentaires, c'est rien que pour tes miches (magiques), love love cœur cœur <3 (et merci pour les points) ( y en avait trop) (mais j'ai su les répartir) (jotem)
(bisous ) (et merci encore d'avance )

_________________
Songs for the glorious dead
she was red, and terrible, and red

but do not ask the price I paid, I must live with my quiet rage, tame the ghosts in my head, that run wild and wish me dead. (Mumford&Sons ©️alas)




#teamlâcheurs w/Garth&Enola
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   - Dim 7 Mai - 0:20

floki approves.
warriors don't show their heart until the axe reveals it.

félicitation, tu es validé(e).
Et gna gna qu'on se plaint d'avoir trop de points J'ai un barème à respecter moi Et amuse toi bien avec cette gueuse, il y a moyen de faire de beaux RP avec
Désormais que ta fiche est validée, le monde viking s'offre à toi. Mais avant de te précipiter pour de nouvelles aventures, voici quelques liens que nous te conseillons d'aller visiter.

≈ LE BOTTIN pour réserver ta trombine à vie.≈ LES REGISTRES pour ajouter ton métier et éventuellement les proches morts.≈ LES SEPTIMS pour réclamer le flouz qu'on te doit et devenir riche (ou pas).≈ LE RÉPERTOIRE pour te faire pleins de copains et lister tes rps.≈ LES COMPÉTENCES pour faire créer ta fiche de compétences et la tenir à jour.≈ LE FLOOD pour parler de tout et de rien.≈ LES NEWS pour te tenir informé.
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)   -

Revenir en haut Aller en bas
 
what can i say except "you're welcome !" ? (hallðóra)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hallé, Abbé Pierre Noel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: PERSONNAGES. :: PRÉSENTATIONS/SCÉNARIOS.-
Sauter vers: