navigation.


 
 Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t615-marsilia-sorensen-what-do


Marsilía Sorensen
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 798
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
FACECLAIM : Marita Tathariel ©Winter Soldier

AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire, mais avec Stighr ils prétendent être mariés
METIER : Tisserande, mercenaire
LOCALISATION : Skogen est le village où on la trouve principalement. Mais le plus clair du temps elle voyage avec un groupe appelé "les lames d'Hel"

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Jeu 27 Avr - 23:19




Marsilía Sorensen
the white winds blow

ÂGE, LIEU DE NAISSANCE. ≈ 28 ans Isenseg LIEU DE RÉSIDENCE. ≈ A priori c'est à Skogen qu'elle réside mais vagabonde sur les terres en compagnie de son groupe de mercenaires, Les lames d'Hel PROFESSION. ≈ pour gagner son pain en cas de manque, Marsilía travaille comme tisserande en compagnie d'une dame âgée qui lui a appris son métier. Avec ceci, c'est une skjaldmö qui a participé à nombreux raids lorsqu'elle a séjourné à Skogkatt, son épée désormais est au service des lames d'Hel STATUT FAMILIAL. ≈ Marsilíia était fille unique quand elle vivait au sein de sa famille, semblerait il que sa mère ne pouvait plus concevoir sans que le gamin ne meure à la naissance. Après quelques tentatives, le couple avait fini par se faire à l'idée qu'ils n'auraient qu'un enfant. Elle fut orpheline assez jeune - depuis, sa seule famille est StighrSITUATION MATRIMONIALE. ≈ Célibataire, toutefois on la croit mariée à Stighr. Elle a abandonné son nom d'origine et avec son ami, ils se sont inventé un nouveau nom de famille qu'ils partagent, ceci leur a permis de ne pas éveiller les soupçons RANG HIÉRARCHIQUE DANS LE PEUPLE VIKING. ≈ Marsilía est une femme libreMANIEMENT DES ARMES. ≈  Marsilía semble être née et façonnée pour tenir une arme et un bouclier. Car si cela avait très vite été dessiné dans son esprit comme un objectif à atteindre, la jeune femme a montré qu’elle avait de belles capacités pour le combat. D’une part physiquement, Marsilía a les épaules carrées, dotée d'une belle résistance, elle est grande et musclée. Elle mise bien plus sur sa force que sur son agilité puisqu’elle n’est pas réellement souple et surtout trop paresseuse pour engager un combat très dynamique, alors elle fait en sorte que cela se termine vite. Ainsi ses coups sont peu nombreux mais font très mal, ainsi elle a une préférence pour le combat à la hache ou a l'épée. D’autre part, Marsilía à la volonté même d’une guerrière viking, ses pas sont motivés par la soif et l’adrénaline mais aussi par les dieux.
DISTINCTION PHYSIQUE. ≈ On la reconnait d'emblée par sa longue tignasse flamboyante dont les pointes atteignent largement le haut de ses cuisses.  Elle a des formes généreuses mais son attitude et sa posture la rendent masculine CARACTÈRE. ≈ > La liste de ses défauts est bien plus allongée que ses qualités : Elle apparait comme une personne  a priori très peu sympathique, colérique et il n’est pas rare qu’elle emploie un ton sec quelle que soit les circonstances. C’est une femme susceptible, si elle se sent vexée, elle préféra se battre plutôt que parler diplomatie et ce quel que soit l’état de la personne – ivre ou non. Elle est honnête mais dans le mauvais sens du terme, c'est-à-dire qu’elle ne prendra pas des gants pour dire ce qu’elle pense quitte à blesser son interlocuteur. Marsilía estime que l’on est capable de parler pour dire les choses telles qu’elles sont véhiculées et non les cacher autrement c’est un gâchis de salive. On se méfie d’elle bien qu’elle n’ait qu’une parole, car c’est une femme avare, qui a soif de violence. Elle ne jure que par la justice, la boisson et le combat, cela rythme sa vie et la motive car elle n’a pas de projets à long terme. Marsilía vit sur le moment présent, elle se fou pas mal de ce que sera fait son avenir car celui là appartient aux dieux seuls.

Outre cela, Marsilía est une personne vaillante, volontaire ; elle aime que son travail soit bien fait. Le fait qu’elle n’ait pas sa langue dans sa poche souvent mène à ce qu’elle donne des conseils qui quand ils sont suivis s’avèrent être efficaces. C’est une habile guerrière, un soldat de choix malgré qu’elle voue ses services pour un petit groupe non officiel. Le fait est qu’elle ne pense qu’à sa petite personne et ne peut pas trouver sa place au sein d'une société. Avec ceci, il n’est toutefois pas rare de la voir sourire, le plus souvent lors de festivités. Elle a certes un humour spécial et parfois cinglant mais elle est bon public quand l’ivresse la possède. Ses relations sociales sont compliqués car la confiance qu’elle accorde doit être traitée avec soin, ainsi très peu de son entourage l’ont entièrement. Ces derniers auront toute sa loyauté, ils connaissent sa personnalité et sont aussi capables de trouver des circonstances atténuantes à ses sautes d’humeur. Quand aux autres qu’ils soient étrangers ou connaissances, elle se moque pas mal de l’image qu’ils ont d’elle et n’éprouve nul compassion à leur égard. Elle a eu quelques amants, ces derniers sont rares toutefois car elle ne le cherche pas ou alors elle fait savoir ses envies de manière explicite. Quoi qu’il en soit elle ne s’aventure pas à les collectionner et n’envisage pas non plus de se marier un jour. Car Marsilía veut mourir les armes à la main et être la fierté des dieux.  


LAURA, ILLABYE

   ÂGE. ≈ 26 FUSEAU HORAIRE. ≈ france MULTICOMPTES. ≈ Ivar Odegard le magnifiqueCOMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? ≈ c'était via PRD j'ai suivit le projet TON AVIS ? ≈ JAIME AUTORISES-TU LA MORT DE TON PERSONNAGE ? ≈ j'autorise les dés à faire mourir mon personnage/j'autorise le staff à ajouter mon personnage au registre des morts si je venais à quitter le forum/je ne veux pas que mon personnage meure.  AVATAR. ≈ Martia TatharielCRÉDITS. ≈ IllabyeAUTRE CHOSE ? ≈ réponse.


VALHALLA'S DOORS.
QUELLE EST TA POSITION PAR RAPPORT À TON JARL ET TON ROI ? ≈ La jeune femme n'a jamais été très portée sur l'obéissance envers qui que ce soit sinon les dieux. Le jarl de Skogen est à ses yeux un fanfaron parmi d'autres pour lequel elle ne souhaite pas plier. Quand elle jure loyauté, elle ne préfère le faire que de son plein gré. A plusieurs reprises de sa vie ce système de société ne lui convenait pas, soit parce que cela l'empêchait d'évoluer, soit par pur orgueil. Quand au roi, si elle connait vaguement son nom, elle n'en a rien à faire, elle se bat au nom d'un peuple et non pas au nom d'un illuminé qui vit trop bien pour en être le représentant.

   EN QUOI FAIS-TU HONNEUR AUX DIEUX EN ÉTANT VIKING ? AS-TU EU À FAIRE DES SACRIFICES EN LEUR NOM ? ≈ Elle voue allégeance qu'aux dieux, c'est une vieille âme qui semble croire que l'on a tendance à oublier que leurs jugements seuls devraient compter. Si Hel inspire son groupe de mercenaires, Marsilía ne jure que par Thor et se tourne principalement vers lui quand le doute s’emparre de son coeur. C’est lui qui l’a toujours le plus inspiré au cours de sa vie. Quand elle était petite, quand elle avait encore une famille et qu’elle revenait après avoir disparu quelques heures, elle prétextait toujours être partie accompagner Thor pour vaincre les géants. Elle porte Mjöllnir avec fierté.

Concernant les sacrifices, elle en fait dès que nécessaire.

   QUEL DESTIN PENSES-TU QUE LES DIEUX ONT CHOISI POUR TOI ? QUELLE EST TA PLUS GRANDE CRAINTE QUANT À TON AVENIR ? ≈ Qui vivra verra,  l'avenir pour elle n'est pas un problème en soit, ce qui importe est le moment présent et les actions tout comme il ne faut jamais craindre l'ennemi qui arrive lorsque l'on est sur le front. Alors Marsilía s'efforce d'être un exemple bien que cela soit compliqué à certains moments au vu de son sale caractère. Sa plus grande crainte serait de ne pas mourir au combat.
BEHIND THE SHIELD.
Isenseg - C’est le village qui l’a vue grandir, née au sein d’une famille tout ce qu’il y a de plus banal, c’est une enfant sauvage mais attentive qui apprend vite ce que ses parents lui enseignent.
L’incendie - Dans un accident mortel, ses parents sont morts brûlés vifs au sein de leur maison, n’étant pas présente à ce moment là, elle a été épargnée. Deux maison ont pris feu ce jour là, c’est à ce moment là qu’elle fait connaissance de Stighr qui lui aussi a perdu sa famille dans les flammes. Tous deux sont placés chez le jarl le temps d’une nuit pour ensuite être placés sous la tutelle d’un fermier.
Les esclaves - Si a priori on les avait placés chez cet homme pour qu’ils puissent commencer à travailler et gagner un peu de sous, l’homme perdit vite patience  avec eux et ils ne virent jamais la moindre pièce. Leur travail était très important, éprouvant et à la moindre faute ils étaient punis sévèrement.
La fuite - Stighr et Marsilía ont tenté une première fugue qui a malheureusement échoué, perdant le peu de confiance que le fermier avait en eux, il se montre d’autant plus sévère avec les deux enfants et n’hésite pas à les battre.
A la vie, à la mort - Ce qui lie les deux enfants devient d’autant plus fort sur les années, ils se sont toujours soutenus et font preuve de fraternité d’autant plus dans les moments difficiles qu’ils passent. Stighr a alors souvent pris la défense de Marsilía quitte à se prendre en pleine face la colère de leur tuteur. Ils se promettent à l’un et à l’autre de vivre libre un jour.
Seconde fuite - Adolescents, ils parviennent à tromper la vigilance de leur tuteur et se réfugient dans la forêt où ils se construisent une cabane. Malheureusement on finit par les retrouver et puisqu’ils avaient dépassé les bornes, ils furent séparés. Marsilía cru alors ne jamais revoir son ami.
Les années de l’oubli - 6 ans durant, Marsilía se fait traiter comme une moins que rien, battue violemment, elle travaille jour et nuit pour combler le retard qu’a provoqué le départ de son ami en venant prendre à charge les corvées de ce dernier. Elle se laissait vivre, n’ayant plus la force de croire en quoi que ce soit, affublée de toutes sortes de surnoms ces derniers ont une véritable emprise sur elle qui finit par croire qu’elle ne vaut plus rien et qu’elle finira misérable.
Le recommencement - Stighr réapparaît, ils prennent ensemble la fuite de manière définitive cependant son ami blessé, elle s’occupe de lui pendant quelques jours où ils sont retranchés dans une ancienne maison de pêcheur abandonnée. C’est à ce moment là qu’ils décident de s’installer à Skogen ensemble pour recommencer une vie et afin de ne pas attirer les soupçons sur leurs origines, ils s’inventent un nom de famille, prétextant être un jeune couple marié.
Skogen - Les premiers temps sont durs, ils commencent d’abord par trouver du travail pour se faire un peu d’argent et s’installent dans une partie de la demeure d’un vieux forgeron qui accepte de les aider.
Skogkatt - Marsilía insatisfaite de sa vie décide de se prendre en main pour accomplir ses rêves de devenir une guerrière. Après avoir eu les premiers enseignements de combats grâce à Stighr, elle prend la décision de se rendre à Skogkatt pour améliorer ses capacités et laisse Stighr derrière elle, lui promettant toutefois de revenir.
Skjaldmö - C’est avec divers maîtres d’armes qu’elle eu l’occasion d’apprendre, puis quand son niveau fut suffisamment élevé, elle décide de se glisser parmi les raids. Elle fait cela durant 3 ans ou à côté elle travaille dans une taverne pour gagner son pain.
Retour - Satisfaite du niveau qu’elle a atteint, même si elle a toujours à apprendre, Marsilía décide de rentrer à Skogen et se fait prendre de court par les rumeurs qui prétendent que Stighr est mort bien que l’on ait pas vu son cadavre. Marsilía refuse d’y croire et décide de l’attendre, alors une tisserande la prend sous son aile et lui apprend son métier qui lui permet de passer le temps, persuadée que Stighr reviendra, elle compte lui parler de Skogkatt et lui proposer d’y aller.
Les lames d’Hel - Elle fait la connaissance d’Anja et de deux autres personnes qui ont formé un groupe de mercenaires appelé les “lames d’Hel”; intéressée la jeune femme demande d’abord un temps de réflexion pendant lequel elle part à la recherche de son ami et parcourt les chemins pour le retrouver. Il est cependant toujours absent et après de longs mois sans rien de plus, elle rentre à Skogen et rejoint le groupe d’Anja.
Le revenant - C’est en rentrant à Skogen qu’elle apprend que son ami est vivant. Les retrouvailles ne sont cependant pas dans le genre dégoulinants d’émotions. Marsilía était toutefois heureuse de savoir qu’il était toujours là et lui propose de la rejoindre dans le groupe de mercenaires
Rødrev - “renard roux” est son nom de code au sein du groupe. Ce genre de vie lui correspond d’autant plus qu’elle se sert de ses talents de guerrière et part à l’aventure.Il lui arrive de rentrer à Skogen pour revêtir une identité plus banale mais cela est d’un ennui mortel comparé à la compagnie des membres du groupe qui sont devenus de véritables amis.

A WARRIOR IS BORN.
Sur AJOI vous disposez d'un nombre de points, calculés par le staff selon des critères, à répartir dans chacune des compétences suivantes. Ce nombre de point vous sera donné une fois votre fiche terminée, juste avant la validation. Une fois la fiche de présentation validée, les compétences seront retranscrites sur le profil du joueur, et ne seront modifiables que par un membre du staff. Faites donc bien votre choix.

   Vous devez également choisir une compétence supplémentaire à ajouter à vos compétences de base. Pour plus de renseignements, rendez-vous ici. Pour ajouter un point de compétence, remplacez simplement ☐ par ☑ - soyez réaliste, votre viking ne peut pas être surhumain, pensez à lui donner des faiblesses qui balanceront ses forces. (Texte à effacer après lecture.)


   nombre de points à répartir : 28 points. (donnés par le staff)

   force : ☑☑☑☑☐☐
   vitesse : ☑☑☑☐☐☐
   agilité : ☑☑☐☐☐☐
   résistance : ☑☑☑☐☐☐
   discrétion : ☑☑☐☐☐☐
   stratégie : ☑☑☑☐☐☐
   combat corps à corps : ☑☑☑☐☐☐
   combat armé : ☑☑☑☑☐☐
   Chasse : ☑☑☑☑☐☐

   

   
copyright 2016.


Dernière édition par Marsilía Sorensen le Lun 1 Mai - 0:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t615-marsilia-sorensen-what-do


Marsilía Sorensen
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 798
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
FACECLAIM : Marita Tathariel ©Winter Soldier

AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire, mais avec Stighr ils prétendent être mariés
METIER : Tisserande, mercenaire
LOCALISATION : Skogen est le village où on la trouve principalement. Mais le plus clair du temps elle voyage avec un groupe appelé "les lames d'Hel"

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Jeu 27 Avr - 23:19

Story of my life

I believed that we'd never die. That we could hide in the blink of the eye

   

   
Baby fox lost his teeth

C’est dans le village d’Isenseg que Marsilía vit le jour. Fille unique d’un couple tout à fait banal, son père était un sympathique forgeron et sa mère passait le plus clair de son temps à s’occuper de leurs bêtes. Ils l’éduquaient bien, s’occupaient d’elle et l’aidaient à comprendre toutes ces choses qui l’entouraient, à se débrouiller et à toujours se montrer volontaire et s’adapter à son environnement. Elle était une enfant joyeuse, quelque peu sauvage mais elle avait tout ici pour s’épanouir. Ils étaient les “souverains” de leur petit domaine et Marsilía se voyait déjà reprendre leurs affaires. Elle observait souvent son père travailler à sa forge, elle essayait parfois de l’aider, donner des coups de marteaux sur la lame incandescente tout comme elle aidait parfois sa mère avec le petit troupeau de chèvres. On lui avait bien sûr appris à respecter les dieux et ses nuitées étaient parsemées de rêves de ces belles légendes que lui racontait son père. Alors on lui avait toujours dit qu’il était important de les rendre fier, qu’un jour elle aurait des épreuves à surmonter pour prouver sa valeur. Marsilía était déjà une jeune fille vaillante, qui était pressée de grandir et de pouvoir faire tout un tas de choses.

Sa vie était des plus paisibles, elle jouait parfois avec les quelques enfants du voisinage. Tout comme ce jour là, où il était question de se faire la guerre avec des bâtons, Marsilía s’imaginait héroïque sur un raid et était surtout très mauvaise joueuse. Elle s’en foutait, de toute façon c’était pour de faux et ça l’amusait de se montrer perfide.  

A un moment, elle vit un mouvement de foule, perturber le petit groupe de gamins jouant au milieu de la rue. La panique, l’effroi étaient affichés sur les visages de ces gens qui allaient et venaient de toutes directions.

« Il y a un incendie !! Deux maisons sont touchées il faut vite éteindre avant que ça se propage !! » hurla un homme.

Prise d’une panique soudaine, son cœur se souleva et elle laissa tomber le bâton qu’elle avait dans les mains pour se précipiter vers sa maison prévenir ses parents. A mesure qu’elle approchait de sa demeure, les flammes noires et menaçantes semblaient se trouver là où elle vivait, là où étaient ses parents. Les dents crispées, la jeune fille courait de toutes ses forces jusqu’à apercevoir sa maison embrasée.  Elle ignorait quelle folie l’avait prise mais dans un élan de désespoir elle avait commencé à courir jusque vers sa maison, prête à entrer dans les flammes pour aller chercher ses parents. C’est un homme qui  l’attrapa par le bras pour qu’elle ne fasse pas cette bêtise. Elle criait, appelait à l’aide, appelait ses parents qui avaient déjà été dévorés par le feu. C’est trop tard disaient-ils, mais pourquoi faut il que tout soit toujours trop tôt ou trop tard quand on est enfant ? Quand ses parents disaient qu’un jour elle devrait surmonter les épreuves des dieux, jamais elle n’avait imaginé qu’ils aillent jusqu’à lui arracher ses parents en l’espace de quelques secondes.

Il n’y avait pas de cris, pas de douleur, juste un immonde silence recouvert par le bois crépitant, la demeure qui s’effondrait à mesure que le feu emportait toute sa vie, son innocence. Marsilía observait alors le carnage sans rien pouvoir faire, parce qu’il n’y avait rien à faire que constater les faits. Ses petites mains salies par la cendre vinrent passer sur son visage, essuyer ces torrents de larmes. Elle ne fut pas autorisée à rester plus longtemps sur place et l’endroit serait très vite nettoyé comme si jamais rien ne s’était passé.

.



 

 
Distant rhythm of the drum as we drifted towards the storm.


Marsilía demeura quelques jours chez le jarl en compagnie de cet autre gamin qui comme elle avait perdu ses parents, il s’appelait Stighr, elle  l’avait entendu. Ils avaient été recueillis juste histoire d’avoir un toit pour la nuit et quelque chose à manger. Elle ne mangea pas,  pas plus qu’elle ne ferma l’œil cette nuit là, préférant passer son temps à maudire les dieux alors que la Lune était ronde et brillait sur les ruines de son foyer. Elle les observait par la fenêtre, comme si de ces cendres pouvaient renaître son père et sa mère. Au lendemain, on avait placé les deux enfants chez un fermier vivant un peu plus en retrait de la ville ; ce serait une bonne chose pour eux car ils auraient un travail et pourraient vite trouver leur indépendance en grandissant. Marsilía suivait, de toute façon elle n’avait pas le choix, mais elle restait muette.

« Et bien qu’avons-nous là ? »

La famille qui fut désigné ne pour les recueillir n’eurent pas le plaisir de l’entendre parler non plus. Pas de bonjour, pas de merci, pourquoi remercier ? C’était un détail qui pourtant n’était pas passé au travers de l’esprit de ce rustre qui empoigna la jeune fille jusqu’à sa maison pour la pousser jusque devant sa femme et ses deux gamins.

« Voilà votre nouveau foyer les gamins, ici tout se mérite, la nourriture, l’eau, les couvertures alors si vous y mettez pas du vôtre vous n’aurez rien c’est clair ? Le travail commence avant le lever du jour, vous aurez toujours quelque chose à faire. »

Le ton était donné, il ne plaisantait pas et les premiers jours furent éprouvants. Marsilía ne coopérait qu’une fois sur deux et si au départ on lui trouvait des circonstances atténuantes, plus le temps passait plus on était dur avec elle. Elle refusait catégoriquement de parler, le visage sans cesse grimaçant de haine et de colère contre le monde entier. Les seules fois où elle communiquait un temps soit peu c’était avec Stighr. Parce qu’elle dormait à ses côtés, qu’ils partageaient cette petite couverture sur un coin de paille et que comme elle, il avait perdu sa famille. Alors il était le seul qui pouvait la comprendre bien que les premiers dialogues avaient été des plus basiques. La journée ils n’avaient pas le temps de parler, alors ils se tenaient compagnie le soir, développant de plus en plus leurs conversations d’abord à propos des tâches à faire durant la journée, puis à propos de la famille qui les recueillaient. Marsilía s’était même surprise à vouloir le faire rire, en imitant l’homme de la maison de manière grossière. Elle s’était levée, les poings sur les hanches pour sa petite imitation en le prenant très à cœur.

Mais il les avait entendu glousser et s’était empressé de saisir la gamine par les cheveux pour la mettre dehors dans le froid. Elle y passa la nuit et ce geste là de violence fut le premier d’une longue série car après un mois passé chez eux, il ne tolérait plus son comportement.

Marsilía avait fini par retrouver la parole et les premiers mots qu’elle adressa au fermier furent des insultes qui lui valurent une brutale gifle et la priva aussi de son repas du soir. Sa haine ne faisait qu'accroître, elle était alors venue déborder sur la famille, sur sa vie ici et ne voyait plus qu’une solution :

« On devrait s’enfuir, il nous traite mal, on est des esclaves et on nous récompense même pas comme il l’avait dit! » Avait déclaré Marsilía à son ami quand la nuit fut tombée et qu’il était temps de dormir.

Le plan avait été très malin, tout avait été calculé pour faire diversion afin qu’ils puissent tous les deux filer sans qu’on ne puisse les retrouver et avec un bon paquet d’argent sous le bras dans le but de s’acheter à manger. Tout avait été mis en place avec brio le jour arrivé, jusqu’au moment de partir où l’homme s’était retrouvé en travers de leur chemin pour les en empêcher. Il avait su leur plan, il les avait laissé l’exécuter pour les intercepter. Alors la punition n’en fut que plus douloureuse: Entre les insultes, les coups de fouets et les diverses choses cruelles qu’il trouvait à faire pour les humilier. Ainsi ils le payèrent de longues journées durant où la fatigue se mêla à la faim, la soif mais aussi la frustration. Quoi qu’il en soit, dans leurs deux regards, la haine perdurait et les pousseraient toujours à vouloir se libérer de ce qu’il leur arrivait. Marsilía voulait juste qu’on la laisse vivre, qu’on lui foute la paix, elle voulait grandir et vite, ne plus avoir de comptes à rendre à personne.




 

 
Hold on to what we are, hold on to your heart.

Marsilía et Stighr grandirent dans ce genre d’environnement, où la moindre erreur leur valait de sévères corrections, où le moindre mot de travers ajoutait des cicatrices à celles qu’ils avaient déjà. Mais leur amitié les aidait à tenir, il faisait toujours tout pour la défendre et la protéger. Alors un lien solide s’était créé entre eux et ils s’étaient souvent juré qu’un jour ils s’en iraient tous les deux. Six ans plus tard, ils réitérèrent leur fuite mais furent en mesure de quitter la ferme cette fois-ci. Fuyant dans la nuit, ils prirent leur envol : cette fois c’était sûr, ils ne seraient pas retrouvés.

Ils s’éloignèrent ensemble d’Isenseg avec leurs besaces lourdes d’or et de vivres et firent une halte bien trop tôt. Ils se construisirent une petite cabane dans la forêt et y demeurèrent quelques Lunes. Ils n’avaient rien, ils étaient pauvres après avoir tout dépensé et quand les vivres vinrent à s’amenuiser et ils furent pourtant en mesure de se construire une grande cabane, le reste ils n’avaient qu’à l’imaginer.

« Ici on a une forge ! On pourra se faire des épées et apprendre à se battre !! »

Pour la première fois depuis longtemps, Marsilía avait un joli sourire accroché aux lèvres, alors qu’elle leur improvisait une longue table sur laquelle manger leur pain dur avec des baies.

« Ce sanglier est délicieux !! Sers-moi de l’hydromel Stighr!!» Fit-elle en faisant mine de tendre un gobelet

La nuit il faisait froid, ils entendaient les loups mais ils étaient libres et c’était le principal. C’est aux aurores d’un nouveau jour qu’ils furent malheureusement retrouvés, le fermier avait  envoyé des hommes pour les retrouver et alors il ne fut pas difficile pour eux de retrouver leur trace. Saisis comme des animaux que l’on chasse, les deux adolescents furent ramenés de force à la ferme où on les sépara immédiatement. C’était la dernière fois qu’elle avait vu Stighr à ce moment là car il avait été emmené ensuite ailleurs afin que jamais leur petite comédie ne recommence. Brisée, Marsilía s’en rendit compte à ses dépends qu’il avait disparu, alors il était plus facile pour le fermier d’accabler une seule personne. Ainsi Marsilía eu double de travail, maltraitée, mal nourrie, on l’humiliait à la moindre occasion “pour lui rappeler quelle est sa place.” le fils du fermier s’y était d’ailleurs mis, trouvant amusant de la mettre plus bas que terre en venant régulièrement la perturber dans son travail pour qu’elle se fasse battre. A force, elle n’eut plus de motivation de se rebeller, l’absence de Stighr joua beaucoup là-dessus puisqu’elle n’avait personne pour l’épauler, personne qui se montrait gentil avec elle.

Les jours et les nuits se faisaient longs, pas un seul instant elle ne pensait pas à son ami et avait alors perdu tous ses repères. Les armes rendues, elle se contentait de se laisser vivre, d’obéir et de baisser la tête. Elle grandissait, elle changeait mais elle avait toujours l’impression de n’être qu’un cadavre ambulant. Ces six années furent si longues qu’elle avait cessé de compter les saisons, alors il n’y avait plus le moindre espoir en elle.




Chasing leafs in the wind, going where we've never been

A ses vingts ans, Marsilía était une jeune femme maigrelette, pâle, son regard était éteint et emprunt de fatigue. Et pourtant elle retrouva bien vite ses couleurs ce jour là, quand elle vit se dessiner à l’orée de la forêt cette silhouette masculine tel un soldat blessé. C’était Stighr, et tout comme elle, sans que ce soit très étonnant, son corps était marqué de ces douloureuses années. Les retrouvailles furent très émouvants, mais il n’était pas question qu’ils continuent en ces lieux. Ils purent improviser leur départ de cette manière, Marsilía saccagea l’enclos des bêtes pour que ces dernières s’enfuient et puissent distraire la famille le temps qu’ils s’éloignent. Tenant fermement son camarade pour qu’il ne se fatigue pas, elle les emmena se perdre dans cette forêt qui avait été témoin de leur seconde fugue - sauf que cette fois-ci ils firent le chemin jusqu’au centre d’Isenseg pour voler quelques pièces encore, des armes des vivres et quittèrent pour de bon le village.

Ils s’établirent dans une demeure abandonnée d’un pêcheur oublié au bord d’un fleuve. C’était l’endroit idéal pour se mettre à l’abri, éviter d’attirer l’attention et surtout pouvoir décider de leur avenir. Marsilía profita dans un premier temps de l’accalmie pour soigner son ami et le temps qu’il se remette, ils prirent la décision de filer sans demander leur reste en direction de Skogen. Là le but était de se donner une nouvelle chance de vivre et recommencer à zéro. Marsilía était motivée à cette idée mais ne pouvait jamais s’empêcher de passer un regard par-dessus son épaule pour vérifier qu’ils n’étaient pas suivis, l’appréhension qu’une fois de plus on les rattrape.

Le temps du voyage, faisant halte dans les bois, ils s’enivrèrent pour fêter leur liberté et faisaient déjà des plans pour leur avenir qu’ils espéraient communs. Marsilía rêvait déjà de devenir une guerrière, une femme forte et redoutable, qui serait toujours en mesure de se défendre sans avoir besoin d’aide. Le dôme céleste tournant au dessus de leurs têtes, ils firent ce vœu là, de ne plus jamais laisser personne leur faire du mal et qu’on ne pourrait jamais les séparer contre leur gré.

Arrivés à Skogen, ils prétendirent être de jeunes mariés en s’inventant un nom de famille commun pour ne pas éveiller les soupçons. Marsilía proposa ses services à droite et à gauche pour leur permettre d’avoir un peu d’argent, et avec les quelques économies qu’ils avaient ils furent en mesure de s’installer assez rapidement chez un forgeron qui acceptait de leur vendre une parcelle de sa maisonnette. Les jours s’additionnaient et les éloignaient de cette vie de cauchemar, Marsilía appris à se battre, Stighr  fut son premier professeur pour bien des choses mais avant tout pour le combat. Sa grande motivation lui permit de rapidement prendre ses marques.  Elle avait déjà un caractère bien à elle qui parfois les menaient à des conflits. Mais pour rien au monde elle aurait échangé son allié contre quelqu’un d’autre, il était sa seule famille, son grand frère. Marsilía savait qu’ils intriguaient bien du monde, parce qu’ils ne donnaient en rien l’impression de s’aimer réellement malgré les bruits que l’on entendait la nuit provenant de leur maison. Cela arrivait souvent qu’on ne se marie pas par amour mais dans leur cas il n’aurait pas pu y avoir mariage d’intérêt puisqu’ils n’avaient aucune fortune et aucun bien. Parfois, des femmes venaient dire à Marsilía que son époux lui avait été infidèle et qu’on l’avait vu aux bras d’autres femmes qu’il avait séduites sans hésitation, ce à quoi elle s’amusait à répondre par de la comédie en s’étouffant sous le choc. Rosser Stighr était amusant, alors elle en profitait souvent  avec ce genre d’excuses mais au fond elle s’en moquait éperdument.

Mais un jour, Marsilía annonça son départ à Stighr, puisque le fermier ne les avait jamais retrouvés, elle désirait se rendre à Skogkatt afin de trouver d’autres maîtres d’armes et perfectionner ses capacités. Tout fut rapidement décidé et de toute manière elle n’avait pas à lui demander son autorisation. La jeune femme avait donc envisagé de s’en aller pour trois ans, laissant son ami faire ce qu’il désirait aussi de son côté mais ils comptaient bien se retrouver un jour. La séparation fut quelque peu troublante, eux qui avaient vécu plus de dix ans ensemble, mais Marsilía ne voulait dépendre de personne et mettre des distances était un moyen aussi pour elle de prouver qu’elle pouvait se débrouiller seule. Une dernière accolade, elle lui fit promettre de ne pas semer la pagaille pendant son absence et s’en alla sans se retourner, le coeur lourd tout de même. Il y avait de l’appréhension, de la crainte, elle n’avait jamais réellement été livrée à elle-même et ne pourrait pas non plus compter sur la protection de Stighr




 
Said goodbye to you my friend as the fire spread

A skogkatt elle ne fut pas autorisée à entrer à la Svart Brotherhood quand on lui annonça que ce n’était pas ouvert aux femmes. Chose qu’elle ne comprenait pas puisqu’il n’était pas rare de voir des femmes se battre, elles avaient largement prouvé de leur valeur alors pourquoi continuer d’imposer de telles barrières quand cela pouvait ajouter de l’effectif aux raids ? Elle fut assez déçue de la nouvelle, comme si son voyage avait été inutile. Mais elle n’abandonna pas et après quelques recherches, quelques informations piochées çà et là, elle fut en mesure de trouver des personnes qui acceptaient de la former au détriment des ordres du jarl. Parfois elle devait payer cher, certains en profitaient et d’autres se montraient bien plus compatissants et allaient dans son sens pour la former bénévolement. A  côté de cela, Marsilía s’était trouvé une place dans une taverne où elle devait faire abstraction de son caractère sous peine de se faire jeter dehors.

A la hauteur de ses objectifs, concernant ses entraînements, Marsilía fut une élève assidue et devenait petit à petit celle qu’elle avait toujours désiré être. La colère qu’elle avait accumulée depuis petite était sa principale force, alors chacun de ses coups s’abattaient avec lourdeur et violence. Parfois elle avait du mal à se contrôler, elle agressait ses enseignants quand elle était poussée à bout et toute ceci fit d’elle une personne plus difficile qu’elle ne l’était déjà et qui ne parvenait toujours pas à se canaliser. A skogkatt, elle ne connaissait pas grand monde, tout comme rares étaient les gens qui avaient envie de la connaître parce qu’elle était loin d’être sympathique. Parfois on la surnommait “la sauvageonne”, “l’enragée” mais la plupart de ceux qui la connaissaient la croisaient sur son lieu de travail et s’amusaient aussi à la titiller pour la voir s’énerver. Heureusement elle parvint à se faire respecter, ayant eu l’occasion de se glisser dans les raids, elle fut bien assez efficace sur le terrain pour qu’on lui reconnaisse sa valeur et que l’on cesse de la voir comme la folle qui servait de l’hydromel.

Mais plus elle vivait là bas, plus elle se rendait compte que quelque chose la dérangeait dans ces villages. Que ce soit Skogen ou Skogkatt, elle n’aimait pas l’idée d’avoir un illuminé à la tête, le système en clan ne lui permettait pas de s’épanouir comme elle le désirait et notamment le problème de la Svart Brotherhood lui restait en travers de la gorge. Alors que faire ? Vivre ermite ? Loin de tout ? Non, clairement pas, car elle perdrait tout ce qui lui avait été enseigné jusque là et pour sûr elle finirait par s’ennuyer dans son trou paumé avec ses chèvres. C’était de ces questions qui lui restaient dans l’esprit et qu’elle voulait aussi aborder avec Stighr une fois qu’elle l’aurait retrouvé. En attendant, Marsilía continuait de s'entraîner, de travailler jusqu’à être plus ou moins satisfaite du niveau qu’elle avait atteint.

Trois ans plus tard, elle rentra à Skogen, retrouvant la petite maison vide et assez surprise par ce fait là. Le forgeron était mort, il leur avait légué le reste l’informa t-on puisqu’il n’avait pas eu de gamins. Quand à Stighr, il n’était pas là non plus. Elle interrogea les gens qui vivaient autour, tous n’avaient aucune idée de l’endroit où il était et n’étaient pas non plus foutus de lui dire depuis combien de temps. Il n’y avait que rumeurs qui ne l’aidèrent pas plus puisque l’on racontait partout qu’il était mort alors que personne n’avait de preuves pour avancer ces dires.

Marsilía débuta un nouveau métier en attendant qu’il revienne, persuadée qu’ils ne disaient rien de vrai, mettant sa dextérité au service d’une tisseuse pour fabriquer toutes sortes de drapés, robes et autres. Ce n’était pas ce qu’elle avait rêvé de faire mais au moins cela lui permettait de gagner un peu d’argent et de passer le temps. Elle continuait de s'entraîner quand elle ne travaillait pas et plus le temps passait moins elle avait l’espoir de le revoir et ce n’était pas faute de surveiller l’entrée du village. Elle fit la connaissance d’Anja, sans doute sa première et seule véritable amie jusque là, du moins c’est ce qu’elle allait devenir à ses yeux car elles partageaient bien des choses en commun. Marsilía su qu’elle faisait parti d’un groupe de mercenaire et c’est sans doute ce qui aida à raviver la flamme de la guerrière en elle. Au lieu de se laisser pourrir, l’envie de partir avec ce groupe là et de reprendre sa vie en main se faisait grande. Elle demanda simplement un délai à Anja, prenant la décision  d’aller d’abord à la recherche de Stighr et avoir le cœur net sur ce qu’il lui était arrivé.

Ainsi elle arpenta les terres sauvages, les différents villages du royaume et légèrement au-delà, veillant à ses arrières et à ne pas être reconnue quand elle ne le souhaitait pas. Elle passa de longs mois en nomade, à demander, à le décrire mais personne ne semblait l’avoir vu. Marsilía éprouvait une grande tristesse à ne pas savoir ce qu’il était arrivé et en vint même à regretter d’être partie pour Skogkatt sans lui quelques années auparavant. Qu’on lui arrache son ami était sans doute la monnaie de retour de leur fuite et pourtant elle refusait de le croire mort comme le disaient les autres du village.

Marsilía rentra à Skogen, le visage délavé, épuisée et ayant déjà perdu tout espoir de le revoir un jour. Le temps de digérer, elle s’engagea ensuite dans le groupe de Anja baptisé les lames d’Hel alors qu’ils n’étaient que trois à ce moment là. Elle baptisa son épée du prénom de son ami afin de ne jamais oublier qu’il avait été son meilleur allié.





Awaken by the sound of a screaming owl.

En vadrouille, d’outre en outre de ces terres sauvages, elle goûtait enfin à cette liberté qu’elle avait toujours désiré - c’était précisément ce genre de vie qu’elle préférait vivre, n’ayant d'allégeance qu’à eux même et par l’approbation seule des dieux concernant leurs faits et leurs méfaits. Elle mettait son épée au service de leurs convictions et le reste ne comptait pas à ses yeux. Le nom de Stighr restait sur ses lèvres quand elle observait ces vastes étendues depuis le sommet des montagnes, elle qui avait parfois l’impression que son fantôme la suivait ou bien qu’il se passait quelque chose d’étrange comme s’il voulait lui faire parvenir un message et qu’il s’était passé quelque chose. Elle ne pouvait toujours pas accepter qu’il soit mort mais avait la ferme conviction qu’on l’empêchait de parler. Marsilía a beau être une personne spontanée, agissant bien plus avec les poings qu’avec sa tête, elle a souvent prouvé qu’elle était sensible sur certains points et qu’elle se fiait sur ses instincts plutôt que de suivre la folie commune.

Un jour d’été, elle rentra à Skogen, Anja y étant d’origine également parfois ils revenaient à leurs racines pour préparer leurs prochaines expéditions. C’est à peine chez elle qu’on l’informa de la nouvelle rumeur qui circulait concernant Stighr: ce dernier était bel et bien vivant. Marsilía ne se fit donc pas prier pour le chercher à travers le village, jusqu’à ce qu’on lui indique qu’il était à la taverne, ivre mort. La colère monta d’un cran en elle, avait elle passé toutes ces années à le chercher pour finalement le retrouver complètement torché dans un coin ? Sa colère très vite s’exprima lorsqu’elle le retrouva, et bien qu’heureuse elle s’empressa de le ramener chez eux où il passa un sale quart d’heure. Qu’importe ses hurlements, elle se disait que de toute façon il n’entendrait que la moitié de ses reproches et qu’au lendemain il aurait déjà tout oublié. Elle essuya tout de même sa colère sur lui, relâchant la pression de toute la tristesse qu’elle avait pu éprouver en le croyant mort. Pendant de longues journées il fut cible de ses remontrances à propos de cet épisode mais au travers de cela elle en vint très vite à lui parler du groupe de mercenaires au sein duquel elle était. Ainsi elle ne lui laissait pas le choix que de les rejoindre afin qu’ils ne soient plus séparés et qu’elle garde un oeil sur lui.

Leur vie se rythme désormais sur les activités de leur petit groupe, cela convient parfaitement à Marsilía et d’autant plus qu’elle reforme ce duo avec son ami qu’elle présente toujours comme son mari bien qu’il ne le soit pas et que le danger semble plus ou moins écarté. C’est une chance rêvée pour eux, d’être libres et de faire tout ce dont il avaient envie de faire jusque là. Malgré tout, il lui arrive de penser à leur vie d’avant et a déjà avoué à Stighr que le recommencement de sa vie pour elle serait effectif qu’à partir du moment où cet homme aurait payé pour les années de cauchemar qu’ils avaient subies. Pour la frustration de les avoir laisser s’en tirer, Marsilía souvent revit ces scènes en rêve où elle ne fut battue et humiliée; le désir de vengeance se fait de plus en plus grand.











copyright 2016


Dernière édition par Marsilía Sorensen le Dim 30 Avr - 21:17, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t616-stighr-sorensen-or-from-t


Stighr Sorensen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 213
SEPTIMS : 687
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Winter Soldier
MULTILINK : Ravn
FACECLAIM : Alexander Dreymon © Winter Soldier

AGE : Il y a aujourd'hui trente années qu'il écume les terres de Norvège.
METIER : S'il est un peu touche à tout, Stighr est aussi le genre d'homme qui se lasse facilement d'une activité : il a été soldat, tavernier ou encore apprenti forgeron, un peu de tout en somme, mais surtout de rien. Aujourd'hui, il est principalement membre d'un groupe de mercenaires, alors la chasse à la prime est ce qui rythme ses journées et ses voyages. Mais il occupe tout de même une place de tavernier à Skogen, histoire de bien rester dans les petits papiers de tout le monde, et surtout, d'avoir les oreilles un peu baladeuses, à l'affut du moindre ragot.
LOCALISATION : Partout et nulle part

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Jeu 27 Avr - 23:29

salut toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t217-enola-sivertsen


Enóla Sivertsen
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 499
SEPTIMS : 759
ARRIVAL : 25/02/2017
IDENTITY : Drathir
FACECLAIM : Olga Kurylenko (Praimfaya)

AGE : Trente-quatre ans
STATUT CIVIL : Divorcée
METIER : Chasseur
LOCALISATION : Isenseg

INVENTAIRE : joker n°1.
Un arc offert par sa famille auquel elle tient comme à la prunelle de ses yeux, un carquois plein de flèches. Un couteau de chasse à hauteur de la ceinture, un autre plus petit glissé dans la botte. Elle peut avoir également une besace lors de plus longs trajets contenant de l'eau, un peu de nourriture séchée, de la corde et une petite statuette de bois représentant une femme qui lui ressemble étrangement.
Elle a également quelques pièges en réserve qu'elle dépose à certains endroits stratégiques aux alentours d'Isenseg et elle va en vérifier les prises tous les jours.

Listen, listen. I would take a whisper if that's all you have to give, but it isn't. You could come and save me. Try to chase it crazy right out of my head.




(Asunn ♥️)

Sign Isenseg (Winter Soldier)
there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Jeu 27 Avr - 23:38

TOI AUSSI LA STOP LES FICHES VIDES :stare: :stare:
(Mais rebienvenue )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t478-once-upon-a-time-falko-u-


Falko Moen
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 131
SEPTIMS : 884
ARRIVAL : 26/03/2017
IDENTITY : Lena
FACECLAIM : Orlando Bloom (© Arté/Dandi) + gifs (tumblr)

AGE : 26 ans
STATUT CIVIL : Célibataire et libre comme l'air, et pour le moment ça lui va très bien comme ça.
METIER : Membre de la garde royale
LOCALISATION : A Solstheim, près de la princesse du solstice

INVENTAIRE : - Une épée dont il prend soin, deux dagues toujours logées dans son dos, prêtes à être dégainées en cas de besoin, une armure écaillée et un arc de chasse accompagné d'un carquois rempli de flèches.
- Joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Jeu 27 Avr - 23:53

Ces cheveux et ce renard en gif ! J'aime beaucoup, ça change du vilain dragueur de Guiséla d'amûr rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 0:11

salut jolie rousse. :chat1:
j'ai bien hâte de te lire et surtout qu'on commence à rp avec la team. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t615-marsilia-sorensen-what-do


Marsilía Sorensen
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 798
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
FACECLAIM : Marita Tathariel ©Winter Soldier

AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire, mais avec Stighr ils prétendent être mariés
METIER : Tisserande, mercenaire
LOCALISATION : Skogen est le village où on la trouve principalement. Mais le plus clair du temps elle voyage avec un groupe appelé "les lames d'Hel"

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 8:16

merci les geeeeens ♥️

Anjaaaaaaa ♥️♥️♥️♥️ ON VA FAIRE DES MALHEURS
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 11:43

Que de la beauté à Skogen

Rebienvenue, il nous manquait des rousses dans ce village (et des mercenaires aussi  :uuh: )
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 12:11

Les femmes de ce forum commencent à m'effrayer

Rebienvenue avec ce DC, j'ai hâte de voir ce que va donner le trio
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t118-every-scar-will-build-my-


Njall Strøm
Conseiller du Jarl.

behind the shield.
POSTS : 1548
SEPTIMS : 3137
ARRIVAL : 16/08/2016
IDENTITY : datnavy. (sarah)
FACECLAIM : charlie hunnam + winter soldier ♥/montclaire.

AGE : trente-quatre hivers glacées enserrant ton cœur.
STATUT CIVIL : volage, palpitant libre et sans attache, solitude amère.
METIER : jadis combattant à la svart, tu es revenu dans les froides contrées d'isenseg pour y conseiller ta demi-soeur devenue jarl.
LOCALISATION : isenseg, aux côtés de jarl silke.

INVENTAIRE : joker n°1.


READY FOR THE FIGHT AND FATE.


NJALLOU LE NARVAL.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 12:41


wapapapapapapow. (et pis pour vos oreilles, voilà: https://www.youtube.com/watch?v=jofNR_WkoCE)

j'ai pété un plomb en lisant le titre de ta présentation, genre la musique direct dans la tête et tout, cimer quoi. rebienvenue chez toi avec cette belle rousse pulpeuse. j'te refais pas tous le blabla, sache que faut pas hésiter en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Silke Thorsen
Jarl de Isenseg.

behind the shield.
POSTS : 343
SEPTIMS : 1358
ARRIVAL : 10/03/2017
IDENTITY : portgas.
FACECLAIM : katie mcgrath. (@arté.)
AGE : trente flocons tombés.
STATUT CIVIL : veuve depuis près d'un an, tu devrais te remarier mais n'en ressens pas encore l’intérêt.
LOCALISATION : Isenseg.

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 13:25

oh my gosh !!! MARITA quel choix ohmagad !
re-bienvenue et hâte d'en lire plus sur ta rousseur sublime !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t600-hella-by-the-grace-of-the


Hellá Nygård
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 57
SEPTIMS : 638
ARRIVAL : 25/04/2017
IDENTITY : smoke&mirror
MULTILINK : karah sæther, prophétesse royale
FACECLAIM : Emilia Clarke

AGE : vingt-quatre années solitaires, lente descente vers les enfers d'Hel
STATUT CIVIL : célibataire, nul ne voudrait épouser la différente, la sorcière à l'étincelle carmine
METIER : alleresse, elle est celle que l'on appelle seulement en dernier recours, lorsque les naissances se présentent au plus mal. Elle est aussi la guérisseuse des dernières chances.
LOCALISATION : Isenseg.

INVENTAIRE : ‹joker n°1›
◆ une lame courte, qu'elle garde toujours à sa ceinture
∆ des herbes et plantes médicinales
⊱ une collection de cailloux plus farfelus les uns que les autres


DREAMING OF THE TENDERNESS, THE TREMBLE IN THE HIPS

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 14:32

Ah ouais genre, je suis même pas venue te souhaiter officiellement bienvenue. :stare:
(Ah. Le renard ne bugue plus )
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! *sort encore une fois le fouet*
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 17:12

Re-bienvenue! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t615-marsilia-sorensen-what-do


Marsilía Sorensen
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 798
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
FACECLAIM : Marita Tathariel ©Winter Soldier

AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire, mais avec Stighr ils prétendent être mariés
METIER : Tisserande, mercenaire
LOCALISATION : Skogen est le village où on la trouve principalement. Mais le plus clair du temps elle voyage avec un groupe appelé "les lames d'Hel"

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 20:21

@Njall Strøm de rien ça me fait plaisir ♥️

merci beaucoup les gens ♥️♥️♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Ven 28 Avr - 20:40

Qu'elle est belle cette rouquine. Bon, les femmes au pouvoir si j'ai bien compris Voilà qui va donner. Re-bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Sam 29 Avr - 14:27

Folker Ødegard a écrit:
Bon, les femmes au pouvoir si j'ai bien compris

Non, la #teamrousse au pouvoir, plutôt.
Et, (re)bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t615-marsilia-sorensen-what-do


Marsilía Sorensen
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 798
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
FACECLAIM : Marita Tathariel ©Winter Soldier

AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire, mais avec Stighr ils prétendent être mariés
METIER : Tisserande, mercenaire
LOCALISATION : Skogen est le village où on la trouve principalement. Mais le plus clair du temps elle voyage avec un groupe appelé "les lames d'Hel"

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Sam 29 Avr - 19:58

merciiiii ♥


et ouiii #teamrousse domine le mooonde !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Lun 1 Mai - 0:06

Avec les anecdotes, c'est mieux

Je te donne 28 points à répartir dans tes compétences
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t615-marsilia-sorensen-what-do


Marsilía Sorensen
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 798
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
FACECLAIM : Marita Tathariel ©Winter Soldier

AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire, mais avec Stighr ils prétendent être mariés
METIER : Tisserande, mercenaire
LOCALISATION : Skogen est le village où on la trouve principalement. Mais le plus clair du temps elle voyage avec un groupe appelé "les lames d'Hel"

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Lun 1 Mai - 0:12

XDD je suis débiloooos
@Sidroc Grímrsen  ajoutéééééé ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Lun 1 Mai - 0:32

floki approves.
warriors don't show their heart until the axe reveals it.

   
félicitation, tu es validé(e).
   Je valide sans hésiter, j'aime beaucoup ton style, j'ai râlé en voyant l'histoire à lire, puis finalement j'ai apprécié #AdminEnCarton Bref, amuse toi bien avec ce nouveau personnage
Désormais que ta fiche est validée, le monde viking s'offre à toi. Mais avant de te précipiter pour de nouvelles aventures, voici quelques liens que nous te conseillons d'aller visiter.

≈ LE BOTTIN pour réserver ta trombine à vie.≈ LES REGISTRES pour ajouter ton métier et éventuellement les proches morts.≈ LES SEPTIMS pour réclamer le flouz qu'on te doit et devenir riche (ou pas).≈ LE RÉPERTOIRE pour te faire pleins de copains et lister tes rps.≈ LES COMPÉTENCES pour faire créer ta fiche de compétences et la tenir à jour.≈ LE FLOOD pour parler de tout et de rien.≈ LES NEWS pour te tenir informé.
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t615-marsilia-sorensen-what-do


Marsilía Sorensen
Skjaldmö - les guerrières.

behind the shield.
POSTS : 90
SEPTIMS : 798
ARRIVAL : 27/04/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
FACECLAIM : Marita Tathariel ©Winter Soldier

AGE : 28 ans
STATUT CIVIL : Célibataire, mais avec Stighr ils prétendent être mariés
METIER : Tisserande, mercenaire
LOCALISATION : Skogen est le village où on la trouve principalement. Mais le plus clair du temps elle voyage avec un groupe appelé "les lames d'Hel"

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   - Lun 1 Mai - 0:36

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ♥♥
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG   -

Revenir en haut Aller en bas
 
Marsilía Sorensen - WHAT DOES THE FOX SAY ? DINGINDIGNNDOSIHDFLG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je blablate, tu blablates, il blablate ... (39eme edition)
» Norvège
» Alex & Thea "please help me..."
» ☮ Rosario & Alex's Golden Book. ☮
» Sarah ▬ When we up in the club, all eyes on us ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: WE ARE VIKINGS :: WHEN I WAKE UP. :: I'LL SEE WHAT TOMORROW BRINGS.-
Sauter vers: