navigation.


 
 To the secrets our hearts kept (Frida & Ravn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t277-ravn-sigursson-destiny-is


Ravn Sigurðsson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 192
SEPTIMS : 451
ARRIVAL : 01/03/2017
IDENTITY : Winter Soldier
MULTILINK : Stighr
FACECLAIM : Tobias Santelmann © Winter Soldier

AGE : 29 ans
STATUT CIVIL : Il a eu une épouse qui est malheureusement décédée. Grandement affecté par cette perte, il n'a pas su ni voulu se recréer vraiment d'attaches auprès d'autres femmes.
METIER : Il est un soldat, c'est ce métier qui rythme sa vie quotidienne, il n'a pas grand chose d'autre à faire et il aime l'adrénaline du shieldwall, les tactiques, les coups, le sang ; l'assiduité qu'il met à ce métier-là montre bien qu'il est fait pour ça, malgré ce que le monde a voulu faire de lui. Il participe également à la formation des nouvelles recrues de la Svart Brotherhood en tant que maître d'armes, plus particulièrement pendant l'hiver, lorsqu'il n'y a pas de raids.
LOCALISATION : Skogkatt, il y est né, et il n'en est jamais parti.

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: To the secrets our hearts kept (Frida & Ravn)   - Lun 1 Mai - 2:43

To the secrets our hearts kept
Frida & Ravn



De bon matin, c'était encore Ravn qui avait réveillé le coq, alors que l'aurore laissait à peine les premiers rayons du soleil poindre à l'horizon. Découpant les contours des montagnes escarpées sur un ciel aux nuances mordorées, la lumière du jour venait seulement éclairer les ruelles de Skogkatt alors que tout le monde dormait encore, ou presque. L'homme laissa les poules retourner à leur calme habituel après leur avoir jeté des épluchures de légumes ; cela l'amusait bien de voir toute l'ironie qu'il y avait quand il se levait si tôt que c'était lui qui suscitait les remontrances des animaux encore endormis, alors qu'ils étaient souvent bien les premiers à laisser leur chant s'élever dans la pénombre matinale, au grand bonheur non dissimulé de tous les habitants. Le guerrier retourna dans sa maison, pas peu fier d'avoir encore une fois joué un tour à ce foutu animal. Il n'était pas rare de l'entendre souvent pester après le volatile, le menaçant avec son épée les fois où il s'était légèrement laissé emporter par l'alcool.

Passant une main sur son front, l'homme détailla le paysage qui s'offrait à lui : il appréciait particulièrement le calme de l'aube, autant pour ses couleurs si particulières que pour le silence qu'il abritait. Nulle âme autre que la sienne n'errait ici, et il inspira longuement pour s'imprégner de la brise fraîche et de son parfum caractéristique. Ses prunelles céruléennes quittèrent pourtant bien vite les sommets enneigés et les quelques nuages pour se concentrer sur ce qu'il avait à faire. Comme bien souvent, il serait le premier à arriver dans les grandes salles de la Svart Brotherhood, là où tous les plus grands guerriers étaient formés : une réputation durement méritée, et il avait de quoi le confirmer, pour toutes les années qu'il y avait passé avant d'y devenir maître d'armes. L'homme avala les dernières cuillères de sa bouillie de céréales avant d'abandonner le bol sale dans un seau d'eau, et il passa sa lourde cape en peau de loup sur ses épaules. Époussetant machinalement sa cuirasse d'un revers de manche, Ravn faisait étrangement bien plus de cas sur son paraître qu'il ne l'aurait fait quelques mois en arrière. Et pour cause, s'il se levait aussi tôt ces matins-là, ce n'était pas pour rejoindre Ivar comme il lui arrivait parfois de le faire. A d'autres les leçons d'armes et les épées clinquantes dans le silence de l'aube, cette matinée-là appartiendrait à la belle Frida.

A cette simple pensée, un léger sourire était venu s'accrocher sur les lèvres du guerrier, alors qu'il ne l'avait pourtant pas encore rejointe. Mais il ne devait pas perdre plus de temps qu'il ne le faisait déjà, et saisissant son épée qu'il rangea d'un geste habitué dans son écrin, l'homme quitta la maison, claquant doucement la porte derrière lui pour s'assurer qu'aucun de ces fichus poulets ne viendrait piquer dans ses réserves pendant qu'il serait occupé. Le vent frais s'insinua sur son visage et dans les mèches de ses cheveux blonds, et il se mit en route. Le trajet n'était pas très long, pourtant, il lui semblait toujours plus las lorsqu'il devait rejoindre la jeune femme aux aurores, que lorsque c'était pour son ami. Ravn chassa ses pensées d'un geste invisible, il ne pouvait pas concéder cette subtile attraction qui se jouait entre la sœur de son ami et lui ; quelque chose qu'il occultait presque totalement, chassant de son minois le sourire idiot qui voulait s'y glisser.

Ses pas dans la fine couche de neige qui ornait le sol, il marcha nonchalamment jusque vers cet imposant bâtiment creusé à même la roche, ancienne demeure du jarl avant qu'il n'y établisse la confrérie. Remarquant le sol encore immaculé devant lui, il sut alors qu'il n'était pas arrivé en retard. Ravn s'adossa alors à la pierre grisâtre, les rayons du soleil levant venant enfin réchauffer son visage trop pâle. Dans le silence environnant, il attendit sans un bruit, jusqu'à ce qu'enfin la silhouette de celle qu'il avait espérée ne se dessine sous ses prunelles, et il sentit son cœur légèrement accélérer ses battements, mais eût tôt fait de l'oublier alors qu'il était déjà captivé par la nouvelle venue.






made by © Winter Soldier
Revenir en haut Aller en bas
 
To the secrets our hearts kept (Frida & Ravn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: RPS ABANDONNÉS.-
Sauter vers: