navigation.


 
 aux autres et à leurs secrets △ verdandi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: aux autres et à leurs secrets △ verdandi   - Lun 1 Mai - 21:53



aux autres et à leurs secrets.
DATE DU RP. ≈ dernier jour de Sádtid 795.
PARTENAIRES. ≈ verdandi & ástvar
CONTEXTE DU RP. ≈ les deux espions les plus talentueux de Norvège se retrouvent autour d'un verre à la Chèvre rieuse. L'occasion de s'échanger quelques informations (plus ou moins vraies) et de prendre le pouls de Solstheim à la veille d'une déclaration de guerre.
copyright 2016.



L
a Chèvre Rieuse avait des airs de prestige et d’harmonie. Dès lors qu’on était de passage à Solstheim, personne ne pouvait espérer échapper à l’auberge la plus fréquentée de la capitale. C’était un passage obligé, non seulement parce qu’elle proposait de quoi dormir, se sustenter et boire jusqu’ à plus soif, mais surtout parce qu’elle regorgeait d’opportunités. Majoritairement occupée par les marchands et les habitués, c’était en ces lieux qu’on avait vent des propositions alléchantes, des rumeurs les plus solides et des échanges plus discrets au coin d’une table. C’était à découvert qu’on était le mieux caché et ça, Ástvar l’avait compris dès sa première visite. Quand il passait la porte, les gens ne s’attardaient plus sur sa haute silhouette ou sur son crâne presque rasé. On ne jetait plus de coup d’œil sur ses tatouages lorsqu’ils apparaissaient malencontreusement au fil de ses gestes. Ce qu’il aimait avec la Chèvre Rieuse, c’est qu’il était complètement invisible. Pour peu qu’on ne s’intéresse pas particulièrement à lui, il pouvait tendre les oreilles et observer les attitudes anodines les plus révélatrices. Ici, c’était un concentré de la société, des cerveaux conspirateurs et des esprits innocents, des corps meurtris et des cœurs énergiques. C’était une mine d’or d’informations, d’intentions et de vérités. Une corne de björr à la main, l’aîné Strøm regrettait seulement le goût de l’hydromel sur son palais. Il s’était installé dans un coin au fond de la salle, afin d’avoir un panorama complet sur l’assemblée. Au milieu des rires, des célébrations et des discussions animées, il était le fantôme silencieux qui sondait les âmes. Lundr était sagement couché à ses pieds, sous la table, et zyeutait quiconque s’approchait à moins de deux mètres d’eux. C’était l’une des rares bêtes à avoir un passe-droit en ces lieux, certainement parce qu’il n’avait jamais fait parler de lui. Mais Ástvar savait pertinemment que si les ennuis venaient à lui un jour à la Chèvre Rieuse, le chien n’hésiterait pas à s’interposer. Pour l’heure, il avait montré patte blanche. Arrivé depuis la veille à Solstheim, il n’avait pas eu de but précis en se rendant ici, ce soir-là. Prendre le pouls de la ville, évaluer les failles et s’infiltrer là où il en tirerait un profit. En cette fin de mois de Sádtid, l’hiver avait officiellement levé son voile et alors fleurissaient de nouveau les rivalités et des conflits d’intérêts. C’était la saison parfaite pour faire marcher son talent, pour que le cartographe dessine le plan des connivences à venir.

Par habitude, il avait rabattu sa capuche de lin noir sur son visage, signifiant bien à quiconque s’apprêtait à l’importuner qu’il souhaitait être tranquille. Mais le message n’était visiblement pas assez clair parce que bientôt, il remarqua une silhouette qui venait s’asseoir en face de lui. Ses doigts libres s’agitèrent aussitôt nerveusement, trahissant son agacement. Tandis qu’il levait à peine les yeux pour avoir un indice sur l’identité de l’intrus, il eut un aperçu d’un tissu rouge. Des mains fines se posèrent calmement sur le bois de la table et malgré lui, Ástvar ne put réprimer un sourire. « Tu as des petits espions qui courent te prévenir dès que je suis là, c’est donc ça. » plaisanta-t-il, à voix basse. Il releva légèrement la tête pour enfin voir le visage de Verdandi. Enfin, celle qui s’était toujours fait appeler ainsi depuis qu’elle avait posé le pied dans le grand monde. Il prit le temps de la détailler du regard pour vérifier ce qui avait pu changer chez elle depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Il avait l’œil. Ses cheveux paraissaient d’autant plus flamboyants à chaque fois. Les fines rides qui ornaient le contour de ses yeux étaient accentuées par la brise froide qui mordait encore sitôt la nuit tombée. À chaque fois, il lui semblait la fois reconnaître et appréhender une nouvelle facette de la jeune femme. « Alors, je t’ai manqué ? » Ástvar savait poser les bonnes questions. Il savait combien la faire passer pour n’importe quelle femme écervelée l’agaçait et lui donnait du mordant. Pendant qu’il parlait, il leva la main pour claquer des doigts, n’offrant qu’un bref contact visuel à la serveuse qui circulait entre les rangs. Elle fit un signe discret de la tête et s’empressa de retourner derrière le comptoir pour aller leur servir de nouvelles cornes de björr.


Dernière édition par Ástvar Strøm le Dim 18 Juin - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t278-they-fought-as-legends-ve


Verdandi Manirodinn
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 819
SEPTIMS : 1179
ARRIVAL : 01/03/2017
IDENTITY : arté (agathe)
MULTILINK : princesse thora (hallðora)
FACECLAIM : carice van houten + carnavage ♥ / bann ©Ravn

AGE : 40 balais.
STATUT CIVIL : célibataire volontaire, merci au revoir. maîtresse d'un konungr & d'un trésorier, ça suffit, non ?
METIER : conteuse itinérante & espionne insoupçonnée.
LOCALISATION : sur les routes & dans les villages, en compagnie du pire scalde de Norvège.

INVENTAIRE : joker n°1 • un sac en toile de jute qui contient des habits plus ou moins chauds et plus ou moins rouges, un coussin en cuir défraichi et une petite jarre scellée par un bouchon de cire • une lame courte, à son côté droit • quelques bijoux et fibules.

AFTER NOURISHMENT, SHELTER AND COMPANIONSHIP, STORIES ARE THE THING WE NEED MOST IN THE WORLD (Philip Pullman)

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: aux autres et à leurs secrets △ verdandi   - Ven 5 Mai - 21:29

E
lle est déjà rentrée de Skogen, la mine sombre et la narine retroussée. Elle a pris un cheval, pour raccourcir le temps de trajet de son village natal à la capitale : les choses sont urgentes et elle ne peut plus se permettre de déambuler sur des chemins alors que trop de soupçons pèsent et qu’elle n’a toujours pas pu percer à jour certains mystères qui l’intriguent. Entrant dans la Chèvre Rieuse, elle scrute les visages présents dans la grande salle, cherchant peut-être un ami ou une connaissance. Elle sait bien que, quand elle est absente de la capitale, Garth est rarement dans la taverne de Lignak, mais peut-être espère-t-elle croiser son regard sombre de conspirateur.

À la place, pour autant, elle repère un capuchon familier et un sourire mutin s’esquisse au coin de ses lèvres. Le chuchoteur adverse est ainsi de nouveau dans la capitale : peut-être y est-il depuis qu’elle est partie, attiré par la fumée d’un palais royal brûlant. Cela fait déjà un mois et demi depuis les événements funestes qui ont secoué ce qui devait être de simples festivités d’anniversaire et elle-même a pris la route assez vite après cette soirée perturbée. Certes, elle l’avait prévu avant même que le Konungr ne manque de se faire assassiner, mais il reste quand même quelques parts d’ombre sur sa localisation pendant la soirée. Son chat a échappé au feu, mais la plupart des affaires qu’elle avait laissées dans un coin de la salle de fêtes a disparu, essentiellement une cape en laine et quelques parchemins. Qu’importe.

Arrivant à la hauteur du demi-frère de la Jarl d’Isenseg, la Rouge s’installe sans se presser, et sans s’interrompre alors que l’agacement se fait sensible en face. S’il conserve le capuchon, elle peut tout de même presque percevoir le regard qu’il lui lance et joint ses doigts fins alors qu’il plaisante sur de potentiels espions : « Espèce d’imbécile, tu sais très bien que je dors ici, tes propres moineaux te l’ont bien signalé. » Elle-même ôte la capuche qui couvrait sa tête et défait paisiblement la tresse grossière qui nouait ses cheveux rouges, en jetant une œillade à son compère. Un rire amusé s’échappe d’entre ses lèvres tandis qu’il l’interroge sur d’éventuels sentiments à son égard, et la voilà qui jette un coup d’œil au-dessus de son épaule pour voir à quelle servante il fait signe, avant de revenir vers lui : « Oh oui, tu m’as énormément manqué, mon cher. Personne avec qui boire, à Skogen, personne avec qui rire. » Une main s’étire au dessus de la table et vient tapoter celle d’Ástvar. « Où étais-tu la dernière fois que j’étais ici ? Il nous manquait un parieur. », affirme-t-elle avec un clin d’œil moqueur.

La main se soulève un instant tandis que la serveuse revient avec les bières requises et rejoint celle avec laquelle elle était entrelacée, regardant un moment ses ongles sous lesquels de la terre s’est glissée. Elle commence à nettoyer ses ongles sans toucher à sa bière, et relève les yeux vers son interlocuteur avant de l’encourager : « Oh, ne m’attends pas. Ce n’est pas ici que tu risques de trouver du poison, à moins que tu ne puisses soutenir aucun des mélanges de notre cuisinier. », ajoute-t-elle avec un sourire entendu.

_________________
Songs for the glorious dead
she was red, and terrible, and red

but do not ask the price I paid, I must live with my quiet rage, tame the ghosts in my head, that run wild and wish me dead. (Mumford&Sons ©️alas)




#teamlâcheurs w/Garth&Enola
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: aux autres et à leurs secrets △ verdandi   - Ven 26 Mai - 22:43


L
e fait que tous deux se retrouvent face à face à leur auberge favorite, ce soir précis, n’était guère étonnant. Personne dans le pays n’ignorait les récents événements qui ébranlait les hautes sphères de Solstheim. D’abord, l’incendie, il y a quelques semaines de cela. Un pavé dans une mare rouge sang qui avait éveillé des rivalités enfouies et des connivences restées secrètes. Par la suite, le mois d’avril s’était avéré très passionnant. Le mariage tant attendu – ou tant redouté selon la perspective qu’on adoptait – avait une nouvelle fois fait des vagues, s’achevant sur une nouvelle mort qui constituait la meilleure des motivations pour ceux qui espéraient faire naître les hostilités. Pour des observateurs comme Verdandi et Ástvar, il n’y avait rien de tel qu’un peu d’imbroglio politique pour faire leurs affaires. Alors que Skogen et Solstheim se couchaient chaque soir dans l’émoi et se réveillaient dans l’expectative, le fils Strøm avait tenu à voir de lui-même les intrigues qui étaient train de se nouer. Il était plutôt satisfait de voir l’intrigante rousse le rejoindre, même si ça signifiait devoir faire le tri entre ce qui était vrai et ce qui n’était destiné qu’à le dérouter. Un fin sourire apparut sur ses lèvres quand elle le traita d’imbécile. C’était si bon de se laisser quelques fois aller à des remarques naïves, à des considérations futiles comme le reste du monde. Elle n’était pas dupe, pas plus que lui. Sitôt que l’un se trouvait dans la même région que l’autre, ils se retrouvaient inévitablement. Les semblables s’attiraient et avec Manirodinn à ses côtés, le sentiment d’impunité d’Ástvar n’en était que renforcé davantage.

Il commanda à boire avant de porter toute son attention vers son interlocutrice. Elle avait un inévitable avantage sur lui : elle avait été présente, elle avait assisté à tout. C’était l’avantage de vivre dans la capitale, tandis qu’à Isenseg, sitôt que la situation n’exigeait pas l’implication directe de leur jarl, les nouvelles tardaient à venir. « La prochaine fois, convie-moi officiellement et le meilleur cartographe du pays se fera un plaisir de dresser le portrait de cette mascarade. » Il avait maintes fois songé à quitter définitivement sa terre natale pour rejoindre la source de toutes les bourses qui pourraient se glisser à sa ceinture, mais au bout de quelques jours seulement, le jeu des apparences le lassait déjà. Il s’en nourrissait, ça ne voulait pas dire qu’il devait s’y prêter. Les boissons arrivèrent sous leur nez et l’un comme l’autre ne fut pas le premier à s’en sustenter. Malgré tout, il y avait toujours ce soupçon de méfiance entre les deux, une légère tension qui confirmait deux interrogations majeures : jusqu’à quand cette entente mutuelle allait dure ? Qui allait trahir l’autre en premier ? Ástvar finit par prendre les devants. Au moment où il avala sa première gorgée, ses yeux s’exorbitèrent sous la capuche. Son visage devint rouge tandis qu’il porte sa main à sa gorge. L’autre attrapa violemment la main de Verdandi, ses doigts s’enfonçant dans sa chair fine. Une dizaine de secondes passèrent avant qu’il ne cesse de faire semblant de s’étrangler. Il la relâcha et son visage retrouve son flegme naturel. « Elle est trop fraîche, c’est presque un crime ça. » dit-il sur un ton volontairement sérieux. Il aimait se jouer du fait qu’ils n’étaient pas seulement des rivaux potentiels. D’autres pourraient chercher à se débarrasser d’eux d’un seul coup, bien que ce fut quelque chose qui lui passait royalement par-dessus la tête. Comparé aux autres badauds autour de lui, il avait tendance à se sentir inatteignable. « Alors Dandi, qu'est-ce que tu as à me raconter ? Y'a du mouvement là où il ne devrait pas y en avoir, tu ne trouves pas ? » Ástvar usait de ce sobriquet beaucoup trop affectif pour être vrai, tout en sachant que ce n’était certainement même pas son véritable prénom. Parfois, la curiosité reprenait le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t278-they-fought-as-legends-ve


Verdandi Manirodinn
Bondi - le peuple vikings.

behind the shield.
POSTS : 819
SEPTIMS : 1179
ARRIVAL : 01/03/2017
IDENTITY : arté (agathe)
MULTILINK : princesse thora (hallðora)
FACECLAIM : carice van houten + carnavage ♥ / bann ©Ravn

AGE : 40 balais.
STATUT CIVIL : célibataire volontaire, merci au revoir. maîtresse d'un konungr & d'un trésorier, ça suffit, non ?
METIER : conteuse itinérante & espionne insoupçonnée.
LOCALISATION : sur les routes & dans les villages, en compagnie du pire scalde de Norvège.

INVENTAIRE : joker n°1 • un sac en toile de jute qui contient des habits plus ou moins chauds et plus ou moins rouges, un coussin en cuir défraichi et une petite jarre scellée par un bouchon de cire • une lame courte, à son côté droit • quelques bijoux et fibules.

AFTER NOURISHMENT, SHELTER AND COMPANIONSHIP, STORIES ARE THE THING WE NEED MOST IN THE WORLD (Philip Pullman)

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: aux autres et à leurs secrets △ verdandi   - Dim 9 Juil - 23:54

I
nquiète un instant tandis qu’il s’étouffe -fait mine de- la conteuse n’en laisse toutefois rien paraître tandis qu’elle le fixe avec circonspection. Le carmin disparaît assez vite et l’étranglé justifie une pareille réaction démesurée, arrachant un sourire en coin moqueur à sa semblable. Un regard sur ses doigts qui se mettent à danser sous ses yeux, tandis que la Rouge dégourdit sa main et refait circuler le sang normalement jusqu’à ses extrémités. Un jour peut-être oui elle sortirait une dague et la ferait chanter jusque dans le poitrail de l’ours d’Isenseg. Mais pour l’heure, il a assez d’informations à échanger pour être un rival supportable. « Allons allons, n’es-tu pas censé être habitué à la fraicheur des boissons ? », le raille-t-elle un peu tout en prenant une gorgée elle-même, non sans avoir ostensiblement reniflé le contenu de son verre en jetant un regard suspicieux à son vis-à-vis.

Une main fine et blanche tapote bien vite le dos de celle d’Astvar, alors que les boucles rouges encadrent le visage de la conteuse qui se penche vers lui pour lui faire des confidences : « Du mouvement avec des éclats métalliques inhabituels ? Ma foi, non. On s’équipe pour les raids, voilà tout, non ? »

Ni l’un ni l’autre ne sont dupes, ils ont probablement compris que certains signes ne trompent pas, voire indiqueraient une possible inflexion martiale différente de celle des années précédentes, et pourtant. « Serais-tu allé te balader du côté des villages sans Jarl ? Ça murmure pas mal aussi dans ces coins-là, j’ignore si tout ce qui parvient à Solstheim est vrai, mais on dirait que certains voudraient s’émanciper du joug de la couronne. » Sourire mutin qui accompagne pareilles affirmations sous couvert d’une discussion et d’un échange de ragots. Elle poursuit : « Certains aimeraient bien savoir comment avance la construction de navires à l’intérieur des terres : Isenseg va-t-elle poursuivre la légende, l’égaler, la dépasser ? »


Spoiler:
 

_________________
Songs for the glorious dead
she was red, and terrible, and red

but do not ask the price I paid, I must live with my quiet rage, tame the ghosts in my head, that run wild and wish me dead. (Mumford&Sons ©️alas)




#teamlâcheurs w/Garth&Enola
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: aux autres et à leurs secrets △ verdandi   -

Revenir en haut Aller en bas
 
aux autres et à leurs secrets △ verdandi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAVANNAH ✖ Les amis partagent leurs secrets. C’est ce qui nous rapproche.
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Nos vos leurs s'accusent
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» L'Islam rejoint les autres religions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: RPS ABANDONNÉS.-
Sauter vers: