navigation.


 
 So leave the light on I'm coming home ( Sunniva )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t153-tyldr-viarson-i-m-not-satisfied-


Týldr Víðarson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 253
SEPTIMS : 1363
ARRIVAL : 30/01/2017
IDENTITY : Thomas / Bangerang_Wiver
FACECLAIM : Travis Fimmel / ©Bang_Wiver / ©Dakini vava

AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : L'esprit et le cœur aussi libre que le vent s’engouffrant dans les crevasses glaciales et escarpés d'Isenseg
METIER : Fermier / Guerrier
INVENTAIRE : Mon barda se compose d'une épée de bonne facture ainsi qu'une hache de taille plus réduite. Un bouclier robuste attelé sur mon épaule quand l'heure du combat se fait sentir. Des vivres, une source d'eau bien remplie. joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: So leave the light on I'm coming home ( Sunniva )   - Mar 2 Mai - 11:12



So leave the light on I'm coming home

Sunniva & Týldr




Le regard humidifié par une brise vivace observait l'aurore pointant le bout de son nez. Par delà la colline il observait sans un bruit les immenses forêts de pins, l'odeur des bois imprégnant déjà ses narines. Les traits tirés, le visage fatigué, une inspiration sensible et un fin sourire aux lèvres. L'homme à l'imposante posture se dressait fièrement dans l'herbe grasse des terres de Skogen. Son œil droit plissé restait intact, sans faille, déterminé. Quelques instants à resté planté là, sachant pertinemment que ses pas le mèneraient jusqu'ici une nouvelle fois. Plusieurs jours, plusieurs semaines s'étaient déroulées sous ses yeux. Beaucoup d'échanges, de paroles, de rencontres et même retrouvailles avaient été le lot de son périple. Le sang avait été versé, celui de ses ennemis en abondance et le sien laissant des plaies cicatrisées. La route avait été longue, ce voyage aux allures d'épopée fantasmagorique était pourtant bien réel. Il devançait les habitants, les charrues attelées pour une nouvelle journée de labourage et de labeur. Saluant les passants qui reconnaissaient l'individu il pressait le pas en direction des cahutes et des masures aux alentours de Skogen. Il n'avait pas perdue de vue ce qu'il avait promit et déclaré, à son entourage, à ses amies qui devaient être impatient de découvrir le gigantesque barbu au regard azuré.

Ce voyage l'avait changé, il ne le percevait pas totalement mais, le ressentait dans ses agissements, dans son esprit. Il ne pouvait mettre de mots sur cette sensation étrange et plaisante qu'il possédait intérieurement en lui. L'ambiance se voulait apaisante, le silence d'Isenseg l'avait rendu plus attentif, plus calme qu'il ne l'était auparavant. Il le serait sûrement resté en restant cloîtré dans une taverne à envier son prochain. Le goût de liberté ne l'avait pas quitté pour autant. Cependant rien ne valait la chaleur d'un foyer si longtemps mit de côté. Les souvenirs resurgissaient au fur et à mesure qu'il s’imprégnait de chaque recoins connues de sa mémoire. Hélas tout n'était pas beau et pure à Skogen. Les disciples et les partisans de la loi du plus fort rodaient encore et toujours. Nombreux seront les victimes il ne faut pas se mentir. Ce côté chaud et froid qui règne n'était pas prêt de finir pourtant j'aspirais à ce que notre citée ne soit pas perçue telle que le monde devait le percevoir aujourd'hui. J'inspirais une bouffée d'air face à l'imposante et pourtant si vétuste porte de la demeure d'une amie. À cette pensée je songeais à ce qu'elle pouvait avoir vécu ici durant mon absence. Si elle et ma sœur avaient pu s'entraider et se serrer les coudes dans les moments les plus dures.

Ma main froide et rugueuse s'arrêta, se ravisant au dernier instant. Et si ce n'était pas le bon moment ? Ma nuque laissait retombé ce crâne à la longue chevelure tressée. Ma langue fourchais entre mes dents balbutiant quelques mots inaudibles pour annoncer une arrivée aussi surprenante qu'incongrue. « Sunniva c'est moi... Sunni... Non, je suis de re... Sunniva je suis de retour... Non ça ne va pas. » Le bras à demi tendu restait suspendu en l'air et mon corps immobile ne cherchait aucunement à fuir. Je restais à attendre, simplement planté là. 

_________________


« The world is changing and we must change with it. »



Dernière édition par Týldr Víðarson le Mer 3 Mai - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: So leave the light on I'm coming home ( Sunniva )   - Mar 2 Mai - 22:37



So leave the light on I'm coming home

Sunniva & Týldr




Mort, solitude et ténèbres. Amante des nuits glacées, mariée à une existence terne et insipide. Les mains tendues vers le feu pour réchauffer ses extrémités glacées, le regard perdu dans les flammes du chagrin. Elles étaient parties, l'une pour une ville plus riche et l'autre vers un voyage synonyme de non-retour. Elle se retrouvait seule, tel un fantôme hantant cette petite cahute chargée des réminiscences du passé. Une mère dont le cœur avait cessé de battre, emportée par la maladie, morte comme elle avait vécue — dans la douleur. Elle ne voulait pas la pleurer, car sa mort était aussi un soulagement dans le sens où elle ne souffrait plus. Sa petite-sœur ayant préférée voler de ses propres ailes, loin de ce village qui lui avait tant arraché. Sunniva l'avait regardé partir accompagnée de son amant, celle-ci s'étant retournée pour offrir à son aînée un dernier regard inquiet. Elle ne l'avait pas retenue. Sachant pertinemment que de meilleures perspectives l'attentait loin de cette bourgade profanée par le règne méphitique d'un jarl qui ne cessait d’entacher ses nuits. La vérité étant qu'elle l'enviait, condamnée à rester ici pour les autres, sans penser une seule seconde à ce qu'aurait été sa vie si elle avait eu le courage de prendre son destin en main. Une promesse de l'ombre, celle de reprendre le flambeau de sa défunte mère. Destinée à soigner les maux des autres sans jamais trouver le remède à sa propre peine — sa malédiction. Le regard perdu dans le feu sans se soucier des heures qui passaient, ces heures lancinantes, toujours ces heures. Depuis combien de temps elle n'était pas sortie écouter les oiseaux chanter le printemps ? Depuis combien de jours le soleil n'avait pas parfumée sa peau diaphane ? Elle l'ignorait. Skogen n'offrait plus vraiment de gaietés à la guérisseuse, prisonnière de ses murs où elle priait sans relâche le Père de toute chose pour qu'il lui montre le chemin à suivre. Elle s'en remettait aux dieux, comme toujours. Peu importe les épreuves, sa foi demeurait intactes et elle avait au moins la certitude que sur Asgard, quelqu'un l'écoutait pleurer la nuit.

La morsure cuisante du jour vint alors l'aveugler tandis qu'elle ouvrait les yeux sur une journée qui serait semblable à la précédente. Elle avait rêvée de corbeaux, était-ce un signe que Odin l'avait entendu ? C'était ce qu'elle aimait pensé tandis qu'elle quittait sa couche pour faire sa toilette. Le gant mouillée venait caresser sa peau, fermant un instant les yeux sous la douceur du tissu. Ses longs cheveux ébènes étaient détachés, cachant même sa poitrine et terminant leurs chutes jusqu'à ses fesses. Elle se sécha rapidement et choisit d'enfiler une robe prune, décorant son cou de breloques et de runes. Aujourd'hui elle sortirait affronter les regards hypocrites, il était temps de se relever et d'honorer la mémoire de sa mère tant aimée. Une matinée parfaite pour se rendre à la cueillette après avoir nourri les animaux. Sans sa sœur, elle se retrouvait avec deux fois plus de travail, songeant même à vendre quelques bêtes pour quelques pièces qui lui permettraient d'améliorer son quotidien douloureux. Elle s'approcha alors de sa porte, tendant la main vers celle-ci pour la pousser, mais elle s'y résigna. Sunniva resta debout, figée devant le bois qui la séparait du reste du monde. Elle eut tout d'un coup peur d'affronter le monde, de voir les regards tristes la juger. Pauvre Sunniva qui n'avait plus ses parents, pauvre Sunniva qui était abandonnée, pauvre vierge qui n'était pas mariée. Peut-être ferait-elle mieux de retourner près du feu et d'y regarder brûler ses rêves, ses espoirs de femme au coeur esseulé.

Ne souhaitant pas s'abandonner au misérabilisme, elle poussa alors un soupir et décida de se cogner une nouvelle fois aux tribulations de la vie. La porte s'ouvrit non pas sur une nature éveillée mais sur un géant revenu des terres gelées. Un autre fantôme, celui pour qui elle avait espéré chaque jours ce retour tant espéré. Il était là. Pas plus grand qu'autrefois, beau comme dans ses pensées. Elle ne noya pendant quelques secondes dans l'océan de ses yeux pour venir s'échouer dans ses bras. La tête posée contre son torse musclé, elle ferma ses paupières pour s'imprégner de ce moment dont elle avait fantasmé en secret. « Je savais que tu tiendrais ta promesse. » Souffla-elle tandis qu'elle relevait son visage vers un Týldr qui lui avait tant manqué. Peut-être que le corbeau que Odin lui avait envoyé était lui. L'espace d'un instant, elle songea même à lui demander de l'arracher à cette vie, à ce quotidien devenu trop pénible à supporter. Mais comme souvent, le courage lui manquait. « Si tu savais comme je suis heureuse de te revoir. De te sentir, de te toucher. » Sincère, elle se détacha de lui sans pour autant mettre fin à cette promiscuité. Ses doigts tatouées vinrent alors s’emmêler dans sa barbe, comme toujours. « As-tu trouver ce que tu étais parti chercher ? » Demanda-elle en le tirant pas la main pour l'inviter à entrer. Elle songea alors à leur dernière rencontre, se souvenant alors d'une étreinte qui n'avait pas cessé de la faire miroiter. Avait-il songé à elle ? Une telle pensée était naïve, elle le savait. Mais les souhaits ne le sont-ils pas toujours ?  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t153-tyldr-viarson-i-m-not-satisfied-


Týldr Víðarson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 253
SEPTIMS : 1363
ARRIVAL : 30/01/2017
IDENTITY : Thomas / Bangerang_Wiver
FACECLAIM : Travis Fimmel / ©Bang_Wiver / ©Dakini vava

AGE : 35 ans
STATUT CIVIL : L'esprit et le cœur aussi libre que le vent s’engouffrant dans les crevasses glaciales et escarpés d'Isenseg
METIER : Fermier / Guerrier
INVENTAIRE : Mon barda se compose d'une épée de bonne facture ainsi qu'une hache de taille plus réduite. Un bouclier robuste attelé sur mon épaule quand l'heure du combat se fait sentir. Des vivres, une source d'eau bien remplie. joker n°1.


there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: So leave the light on I'm coming home ( Sunniva )   - Mer 3 Mai - 20:02



So leave the light on I'm coming home

Sunniva & Týldr




Quand la porte s'ouvrit elle s'arrêta comme surprise. Qui ne le serait pas en voyant surgir un fantôme ? En quelques semaines il avait fait partie du monde du passé, des souvenirs et de l'oubli. Sa chevelure brune et ondulante vint instinctivement se poser contre mon corps. Mon sang ne fit qu'un tour et je manquais un battement de cœur. Je paraissais si calme, si apte à conforter et serrer dans mes bras ma chère et tendre Sunniva. Les tambours raisonnaient de plus en plus, l'impulsion des coups se faisaient  plus puissant si bien qu'ils en arracheraient la cage thoracique si ils en a avaient l'occasion. Si j'avais du mal à formuler des mots, si ma pensée parfois dépassait ma propre compréhension des choses. Pour Sunniva c'était claire, limpide comme de l'eau se déversant d'une cascade et rejoignant la rivière. Mes bras formaient des ailes protectrices autour de sa silhouette. J'avais promis, je lui devait et je me devais d'être ici. Qu'est ce qu'un guerrier sans son honneur ? Rien. Il n'est rien d'autre qu'un être abject et dépourvu de tous ce qui sourit à un homme. Amour, loyauté, légions d'amies. C'est ce que je voulais auprès d'eux. C'est à quoi j'aspire à leurs yeux. L'étreinte salvatrice me libérait du fardeau d'un barba bien chargé que je laissais glisser à nos pieds.

Je souriais naïvement face à ses mots. Il n'y avait pas meilleur réconfort à cette heure de la journée. Sa présence me réconfortait après les dures épreuves que j'avais vécu aussi loin de mon foyer. Ce voyage était assurément le premier, et il ne serait pas le dernier. Mais il n'y avait pas de place en mon cœur pour rêver d'une nouvelle épopée. Dans un élan d'amour j'avais récupéré ma terre, au contact de sa nuque mes doigts c'étaient instinctivement réchauffées. Je n'allais pas laissé filer le temps aussi court et précieux pour des frivolités. La guérisseuse qui m'avait tant donné, apporté et contribué à soulager mes maux trouvaient encore et toujours les mots pour me faire avancer. La paume de ma main caressait allégrement sa longue chevelure, passant sur son dos pour faire durée l'étreinte si longtemps désirée. Je ne pouvais me résoudre à briser ce lien, unique, privilégié que le temps avait façonné au fil des années. « C'est vraie... » Déclarais-je dans un murmure mes yeux se figeant sur l'intérieure de sa demeure semblant bien vide et terne d'apparence alors que je l'avais connue plus lumineuse et enjouée. Je ne voulais pas gâcher les retrouvailles préférant laisser cette pensée de côté. « Si il y a bien quelque chose à laquelle j'aspirais en rentrant à Skogen. C'était celle de te voir sourire à mon arrivée. » Poursuivais-je en inspirant profondément et déposant un timide baiser sur le haut de sa tête. « Oui... J'ai trouvé ce que je cherchais. » Lançais-je dans le souffle d'une brise qui vint me saisir à la nuque et faire presque frisonner l'imposante carcasse qui m'était dédié. « Et bien plus encore... » Terminais-je avant de laisser mes lèvres se plisser au contact de ses doigts et de cette promiscuité qui la caractérisait tant et qui n'était en aucun cas déplaisante. « Tu ne m'invites pas à entrer ? » Questionnais-je en taquinant de mes yeux plissés la jeune guérisseuse qui semblait tant absorbée dans ses pensées. « Je ne vais pas m'envoler, disparaître ou m'évaporer. Je suis bien là, promis juré. » Entamais-je voulant la rassurer.
 

_________________


« The world is changing and we must change with it. »

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: So leave the light on I'm coming home ( Sunniva )   -

Revenir en haut Aller en bas
 
So leave the light on I'm coming home ( Sunniva )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'M COMING HOME • juwell
» Aiden ♕ tell the world i'm coming home
» Coming Home ▬ ft Liu Yu Wan
» i'm coming home • petit éclat & petite lune
» I'm coming home ! (Fiche terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: END OF THE STORY :: RPS ABANDONNÉS.-
Sauter vers: