navigation.


 
 SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK. / EVENT 2a.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


The Ancient One
PNJ - maître du jeu.

behind the shield.
POSTS : 433
SEPTIMS : 1175
ARRIVAL : 04/08/2016
IDENTITY : a god has no name.
FACECLAIM : (c) nanda parbat.

compte pnj, ne pas mp.

there's a warrior.


Sujet: SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK. / EVENT 2a.   - Dim 18 Juin - 16:53

sjaldan er ein báran stök.
There seldom is a single wave.



an 795, plaines du vestfold.
Le soleil est à son zénith en cette belle journée du troisième décan de mai. La terre meuble est encore inerte et intacte dans l’espace où la brume se lève enfin. Les armées se font face depuis un jour déjà : les camps ont été installés de part et d’autre d’une vaste plaine qui pourrait bien être celle où le crépuscule des Dieux et des Hommes se règlera, quand le jour funeste sera venu -mais ce n’est pas aujourd’hui, sont convaincus ceux qui sont venus combattre aux côtés de leur souverain, fidèles parmi les fidèles, ayant répondu à l’appel aux armes avec promptitude et ferveur. Des éclaireurs ont tenté de percer les défenses adverses, mais chacun des commandants en chef connaît bien les techniques possibles pour l’autre, et il s’avère presque imprudent de passer les lignes ennemies. Certains hauts-gradés, confiants, supposent que le Konungr a eu recours à des sycophantes pour découvrir sinon les points faibles du camp adverse, au moins l’éventuelle stratégie de l’ennemi.

La mine grave, Markvart Lund est à la veille de dénouer une querelle qui doit être soldée. Le Konungr a préféré franchir le plus de distance entre Skogen et sa capitale, et mettre le plus de lieues entre le champ de bataille à venir et sa demeure palatiale : simple mesure de précaution, pour éviter de manquer de perdre une nouvelle fois son palais. Son armée, levée en masse dès le 1er mai, s’est regroupée aux portes de la ville royale, et s’est ébranlée à sa suite lorsqu’il a franchi les remparts à cheval pour ouvrir la voie vers leur destinée glorieuse. Quelques cuisiniers, des femmes de soldats, des enfants, ont suivi l’armée de loin, et sont désormais à l’arrière du camp, installés comme un village itinérant où les appelés se rendent la nuit tombée. Pour l’heure, alors que midi s’annonce tout juste, les combattants s’exercent et les ordres qu’aboie un lieutenant parviennent à travers la paroi en tissu rêche de la tente du commandant.

Il est temps de galvaniser les troupes, murmure le maître espion du Konungr, revenant tout juste d’une tournée discrète entre les tentes. Il est temps d’insuffler le courage et la fureur de vaincre et de vivre aux hommes mobilisés. Temps de leur donner envie d’en découdre. Car le combat ne peut plus attendre s’il veut conserver le contrôle total de ses troupes, qui pourraient s’impatienter, voire se demander si la vie n’est pas plus douce de l’autre côté de la plaine, avec leurs anciens camarades d’armes, ayant fait sécession sur encouragement de l’héritier même du Konungr, le prince Detelf Lund. L’heure est donc aux belles paroles, ou aux aboiements de rigueur peut-être…


Bienvenue à tous pour ce deuxième event Si vous êtes observateurs, vous vous rendez compte qu’il y a deux sujets pour la deuxième vague et l’avancée de l’intrigue, un dans le camp de Markvart Lund (celui-là même), et un dans le camp d’Aldarik Wilhjelm ( ici ), pour donner à chacun sa version de l'histoire. (les civils, vous pouvez pleurer, pour l'heure :stare: -réjouissez-vous, ça veut dire que vous survivez )
Fourbissez vos armes, la bataille se prépare depuis que l’armée s’est installée à proximité du terrain désigné pour croiser le fer, à quelques heures à pieds de Skogen. Autant dire que les enjeux sont importants et qu’il va falloir toutes les forces des soldats et de leurs chefs pour rester en vie.
Des civils ont pu accompagner les soldats jusqu'au camp, donc vous pouvez intervenir dans ce premier tour. Néanmoins, une fois les batailles lancées il faudra pas rester dans le coin hein. :sigyn:
En écho au point ci-dessus, sachez que si vous voulez interpréter un personnage éphémère il suffit de se rendre et vos rêves seront réalité.
copyright 2016.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t277-ravn-sigursson-destiny-is


Ravn Sigurðsson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 187
SEPTIMS : 90
ARRIVAL : 01/03/2017
IDENTITY : Winter Soldier
MULTILINK : Stighr
FACECLAIM : Tobias Santelmann © Winter Soldier

AGE : 29 ans
STATUT CIVIL : Il a eu une épouse qui est malheureusement décédée. Grandement affecté par cette perte, il n'a pas su ni voulu se recréer vraiment d'attaches auprès d'autres femmes.
METIER : Il est un soldat, c'est ce métier qui rythme sa vie quotidienne, il n'a pas grand chose d'autre à faire et il aime l'adrénaline du shieldwall, les tactiques, les coups, le sang ; l'assiduité qu'il met à ce métier-là montre bien qu'il est fait pour ça, malgré ce que le monde a voulu faire de lui. Il participe également à la formation des nouvelles recrues de la Svart Brotherhood en tant que maître d'armes, plus particulièrement pendant l'hiver, lorsqu'il n'y a pas de raids.
LOCALISATION : Skogkatt, il y est né, et il n'en est jamais parti.

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK. / EVENT 2a.   - Lun 19 Juin - 13:26

Sjaldan er ein báran stök
Event



Il avait l'âme d'un guerrier, de longue date. Du sang qui coulait dans ses veines à la façon dont son regard comlexe se posait sur les horizons, il était né pour ça, et c'était la seule place, sinon au Valhalla, où l'on pourrait le trouver. Ravn n'avait pas mis longtemps avant de répondre à l'appel du roi pour venir se battre à ses côtés, au prix d'une guerre qui causerait sans doute bien des pertes : l'avenir était imprévisible, mais il souhaitait écrire l'Histoire sous la main du Konungr, faire partie de ces noms que l'on murmurerait bien plus tard, sui se liraient sur les lèvres comme les patronymes de ceux qui auront sauvé le royaume. Ce n'était pas à proprement parler un désir de gloire, parce qu'il était humble, et qu'il n'avait pas besoin de cela pour obtenir la reconnaissance de ses pairs ; Ravn était un homme au demeurant simple et sans ambition qui ne dépasse le réalisable : il espérait pourtant prouver aux dieux qu'il méritait un regard bienfaisant sur lui, qu'il n'était pas l'ombre d'une ombre comme on le lui avait si souvent répété dans son enfance.

L'homme avait attendu les raids avec plus d'impatience que de coutume. Il avait eu réellement hâte de partir encore un peu plus loin de Skogkatt qu'il ne l'avait jamais fait, de retrouver ses amis, et surtout, de croiser à nouveau la belle Thorgad sur les champs de bataille. Cela faisait présentement plusieurs jours qu'il avait pris la route avec ceux qui, comme lui, venaient prêter main forte au Konungr, mais il n'avait pas vu la silhouette de celle qu'il cherchait. Il avait alors de nouveaux projets en tête, et surtout, la frénésie du champ de bataille qui venait petit à petit ternir son cœur trop longtemps loin de l'adrénaline, loin des questions existentielles de vie et de mort.

Pour le coup, il se retrouvait sans doute bien plus loin de chez lui qu'il ne l'avait jamais été : c'était relativement étrange, de premier abord, mais pas non plus dérangeant, bien au contraire. Au travers des rangs de guerriers, des épées et des haches dont il fallait encore polir la lame ou des boucliers qui sonnaient le chant mythique des guerriers vikings, il pouvait sentir toute la ferveur, toute l'énergie qui se véhiculait dans les troupes, bien qu'un encouragement de la part du roi lui-même ne soit sans doute ce qui pousse la frénésie jusqu'à son point acmé. Il avait du mal à attendre, attendre encore qu'on ne donne finalement le signal que tout le monde semblait vouloir : c'était comme garder un bateau à quai, il tanguait, sans avoir l'impression de pouvoir se délivrer d'un immobilisme bientôt pesant.

Alors il passait sa frustration sur les derniers détails qui devaient être réglés, assis en tailleurs à polir sa courte épée à l'aide d'une pierre déjà usée depuis des lustres, à ajuster sa cuirasse, à nouer ses cheveux de sa seule main, en une tresse qui aurait fait grincer des dents les femmes les plus soigneuses, et finalement, à se battre encore une fois contre son bouclier qui lui donnait quelques soucis depuis déjà des mois. Ravn grogna en tirant sur les lanières qu'il y avait fixées, et qui lui restèrent dans la main quand il entendit le bouclier basculer et retomber sur le sol. Une moue se dessina sur son visage, et s'il échappa quelques regards des hommes qui passaient là, il leur répondit bien sagement. « Bougez de là, j'ai besoin de l'aide de personne ici. » Et il se replongea dans son œuvre, parce qu'il fallait bien qu’il règle de problème-là : le bouclier ne pouvait pas tenir sur son bras dépourvu de main s'il ne refaisait pas soigneusement les lanières de cuir, mais il voulait surtout trouver une solution qui lui permettait de ne pas sentir le cuir lui rentrer dans la peau à chaque coup sur son bouclier.

Ravn sentait sa patience arriver à ses limites après quelques heures de bataille sur ce fichtre bouclier dont il ne parvenait pas à tirer quoi que ce fut. Et il en avait besoin, parce que c'était sa seule offre de défense, et qu'il ne pouvait pas se jeter sur le champ de guerre, à la merci des ennemis, sans avoir de quoi protéger ses arrières. Il finit par laisser tomber le bouclier au sol, donnant un bon coup de pied dedans en l'affublant de noms ridicules. Malgré ce qu'il pouvait gueuler à qui voulait l'entendre : il avait besoin d'aide.






made by © Winter Soldier


Recap:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.afjarniogis.org/t233-ivar-degard


Ívar Ødegard
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 223
SEPTIMS : 706
ARRIVAL : 26/02/2017
IDENTITY : Laura, Illabye
MULTILINK : Marsilía Sorensen
FACECLAIM : jack huston + avatar ©Winter Soldier + Gifs ©Illabye & Loupiot

AGE : 26
STATUT CIVIL : tout juste veuf et père d'un petit garçon, il est néamoins épris de Guiséla Ødegard, sa belle-soeur.
METIER : soldat, ambassadeur, combattant de la Svart Brotherhood
LOCALISATION : Skogkatt

INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK. / EVENT 2a.   - Lun 19 Juin - 15:21

Sjaldan er ein báran stök.
Deep in the ocean, dead and cast away where innocence is burned in flames. A million mile from home, I'm walking ahead. I'm frozen to the bones, I am...A soldier on my own, I don't know the way I'm riding up the heights of shame. I'm waiting for the call, the hand on the chest. I'm ready for the fight and fate

La première journée avait été particulièrement éprouvante, alors que les camps s’étaient installés à vitesse impressionnante, Ivar ne distinguait plus les différents villages alliés. Il était toutefois resté sous le commandement de son père, restant près de lui malgré la colère qu’il avait à son égard ces derniers temps afin de l’épauler en compagnie de ses frères. Il n’était pas simple pour lui de tirer un trait sur toutes ces histoires depuis l’incendie de Solstheim mais Folker n’avait rien fait qui allait dans le sens d’Ivar qui puisse le calmer. Pouvait-il comprendre ces choix là ? Non, bien sûr que non, et il n’en avait aucune envie. Mais il y avait un temps pour laisser sa frustration s’exprimer et un temps pour la guerre. Alors il s’efforçait de mettre de côté toutes ces choses là qui l’avaient particulièrement irrité. Ivar avait retrouvé l’usage de son bras, à force d’entrainements mais surtout parce que Ravn, son meilleur ami avait été là pour le ramasser morceau par morceaux quand il s’était cru au fond du gouffre et l’avait entrainé jusqu’à ce qu’il recouvre ses capacités.

Tout juste marié à la fille Leiknir, Ivar ne l’avait pas croisée depuis un moment déjà et à vrai dire il ne faisait rien pour la voir. D’une part parce qu’elle n’était pas celle qu’il aurait voulu épouser mais aussi parce qu’il avait maintes choses à faire. Venant vérifier les troupes, les munitions de flèches et autres matériaux nécessaires, Ivar passait ce coin là du camp du Konungr de long et en large dans le but d’aller ensuite faire le rapport à son père. Il ignorait quand l’assaut serait donné, mais dans une éventuelle surprise, il fallait faire en sorte de toujours être prêt. Tous les effectifs présents étaient armés jusqu’aux dents et certains se laissaient discuter tandis que les hautes têtes étaient sans doute en train de voir différents stratagèmes. Alors il entendit la voix de Ravn marquée par la colère s’élever, Ivar se dirigea naturellement dans cette direction et constata la raison de sa colère. Son bouclier au sol, il l’envoya au loin d’un coup de pied. Ivar en temps normal aurait ri pour le charrier, mais là, il n’en avait nulle envie. Alors il s’approcha rapidement de lui, interpellant le maitre d’armes en posant sa main sur son épaule afin de le sortir de sa colère et attirer son attention vers lui. Ivar connaissait Ravn depuis longtemps et était bien placé pour comprendre ce qui l’avait mit dans de tels états.

« Te laisse pas battre par un bouclier mon ami, ou tu ne tiendras pas longtemps sur le front. »

Ivar se baissa pour ramasser le bouclier et entreprit de l’aider à le fixer sur le bras à demi valide de son ami. Ils avaient vu ensemble un système qui lui permettait de ne pas trop prêter attention à son bras ni à vérifier constamment que sa protection ne glissait pas. Il était important pour Ivar que son ami ne puisse pas être distrait par quoi que ce soit et qu’il ne puisse pas commettre d’erreur. Le guerrier de Skogkatt l’aida à fixer les lanières, venant attacher les sangles solidement et vérifia maintes fois qu’il avait suffisamment de leste pour que cela ne vienne pas freiner ses mouvements de bras. Ivar était quelque peu pensif, faisant le travail dans un silence qui en disait long sur son état d’esprit et son ami savait sans aucun doute tout ce qui traversait son esprit.

Une fois le bouclier correctement fixé, Ivar donna une tape amicale dans le dos de son ami et lui adressa un fin sourire.

« Je peux toujours me rétracter pour le maitre d’armes de mon fils, si tu fais pas plus de victimes que moi par exemple, alors t’as intérêt à rester concentré Ravn. »

C’était une blague, Ravn le savait sans doute, mais c’était aussi un moyen pour Ivar de remotiver Ravn et faire en sorte qu’il se contrôle un peu plus et ne tombe pas au combat.









crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur


Ailill Grímsson
Dengr - les guerriers vikings.

behind the shield.
POSTS : 14
SEPTIMS : 189
ARRIVAL : 22/04/2017
IDENTITY : sayo
MULTILINK : aine iversen
FACECLAIM : iwan rheon (ilyria)

AGE : vingt huit ans
STATUT CIVIL : célibataire
METIER : frère de la Svart
INVENTAIRE : joker n°1.

there's a warrior.

FEUILLE DE PERSONNAGE.
compétences :


Sujet: Re: SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK. / EVENT 2a.   - Hier à 22:45



SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK.

event n°2




Ils ont marché longtemps. Jusqu’aux coins les plus reculés de la Norvège. Pour voir celui qui s’était levé contre le roi. Pour anéantir son armée. Comme tous ses frères de la Svart, Ailill s’était porté volontaire dans cette guerre. Il ne pouvait pas en être autrement. Non pas pour défendre son roi ou pour obéir à la volonté de son jarl. Non ce n’était pas ça. Savoir qu’il y aurait une bataille, des combats, du sang. Le viking ne pouvait décemment pas manquer à l’appel. Maintenant que tout l’armée était réunie, en marche pour résoudre ce conflit, il fallait faire ce qu’Ailill détestait le plus, l’attente. Il détestait cet instant, ne sachant pas quoi faire. L’adrénaline commençait à se propager dans ses veines, entendant le battement de ses tempes résonnait à l’intérieur de sa tête. Sentir son épée vibrait dans son fourreau. Entendre l’appel du sang sans pouvoir y répondre. C’était insoutenable et pourtant… Bien qu’il aime se battre, Ailill connaissait sa place et devait attendre les ordres. Il fit alors les cents pas, se promenant dans le camp. Affichant un sourire parfois un peu trop carnassier à ceux qui le connaissaient. Ce n’était un secret pour personne, le frère de la Svart aimait se battre, plus que tout, plus que de raison. Et pourtant à aucun moment il se sentit comme son père, même s’il comprenait pourquoi le vieux Grímsson n’appréciait guère l’hiver. L’effervescence du combat, la poussée d'adrénaline... Ulrik n'avait connu que les raids, là où Ailill pourrait se vanter d'avoir connu la guerre. Son sang se mit à bouillir à l’image de son père. La fureur du combat en héritage, la seule chose que le vieux lui avait transmise. Imprégnée dans sa chair et son sang.

Le viking profita de sa visite du camp pour regarder au loin, imaginant les forces en présence. Un sourire carnassier se dessinant sur son visage. Le soleil atteindrait bientôt son zénith et avec un peu de chance, l’ordre d’attaquer ne tarderait pas à tomber. Il l’espérait. Ailill retourna sur ses pas, déambulant à nouveau parmi les tentes et se rendit près de celles qu’avaient planté ses frères de la Svart. Avec les meilleurs combattants du pays, le roi s’assurait la victoire à coup sûr pensa le viking. A lui de prouver désormais sa suprématie au combat. D’ailleurs, il n’en pouvait plus d’entendre son épée appeler au sang. Il la dégaina et se mit à s’échauffer, faisant quelques moulinets de poignet, enchaînant différentes passes. Il était calme et ses mouvements précis. Il visualisait déjà son adversaire, la lame glissée le long de sa hache, tranchant net l’épaule, les tendons du genou ou la gorge. Qu’importe au final… Le résultat serait là. Le précieux liquide de la vie se répandrait sur sa lame, fertilisant le sol à ses pieds. Un autre de ses frères s’invita à cet entraînement improvisé. Un duel sans effort, juste le plaisir de passer le temps, d’entendre le bruit du métal s’entrechoquer. Puis Ailill entendit le bruit sourd d'un bouclier qui tombe. Il para le coup de son adversaire et profita de cette pause pour tourner la tête. Cela venait de Ravn. Il semblait essayer de se dépatouiller comme il pouvait avec son bras invalide. Ailill respectait énormément le maître d'arme, ils se connaissaient depuis longtemps maintenant. Il le savait vaillant, indéfectible et pourtant, avec son bouclier au sol, le viking semblait montrer des signes d’agacement, de doute peut-être même. Quoiqu’il en soit, le viking repoussa son adversaire d’une légère poussée, lui faisant un signe de la main que cela s’arrêtait là. Avant qu’il n’eût le temps d’aller prêter main forte à son ami, il vit Ivar s’approcher du maître d’arme. Le combattant hésita un instant, les voyant bavarder avant de s’approcher d’eux. Il trouverait peut-être un autre moyen de tuer le temps, de prendre son mal en patience. Toujours l’épée à la main, il tapa du plat de la lame le bouclier, cette fois-ci bien installé, du maître d’arme. « Ravn, tu ne comptes pas rejoindre le Valhalla aujourd’hui quand même ? » Ailill le taquinait et il espérait bien que même avec un bras à moitié valide, son compagnon ait l’intention de se battre avec la fureur d’un dragon. La viking se retourna alors vers Ivar qu’il salua en inclinant légèrement la tête, en signe de respect. Le jeune garçon était le fils de son jarl mais surtout, il était son commandant. Si Ailill était impétueux et vaniteux, il savait certes où était sa place dans la hiérarchie de ce monde. « Sais-tu quand l’assaut sera donné ? » demanda-t’il. Comme tous ses frères il était impatient et il espérait que le fils d’un jarl en savait plus sur les événements à venir.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

behind the shield.
there's a warrior.


Sujet: Re: SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK. / EVENT 2a.   -

Revenir en haut Aller en bas
 
SJALDAN ER EIN BÁRAN STÖK. / EVENT 2a.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AF JÁRNI OG ÍS. :: NORWAY :: CONTRÉES SAUVAGES.-
Sauter vers: